Éprouver de l'anxiété sans raison, est-ce normal ?

04 décembre, 2020
Avez-vous déjà ressenti de l'anxiété sans pouvoir la justifier ? Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi nous faisons parfois cette expérience déconcertante.

Ressentir de l’anxiété sans raison fait partie des problèmes les plus fréquents pour lesquels la population réclame l’aide des spécialistes en psychologie. Nombreuses sont donc les personnes qui ressentent de l’anxiété sans savoir quels sont les facteurs causaux à l’origine de cet état.

Les personnes anxieuses investissent du temps et des compétences analytiques pour essayer de trouver une explication raisonnable à cette réaction du corps. Et ce, notamment lorsqu’elles ne l’ont pas trouvée lors d’une première inspection. Souffrir d’anxiété sans raison, est-ce normal ?

“Dans notre société, les individus dépensent des millions de dollars par an pour se débarrasser de l’anxiété. Le coût des visites chez les médecins de premier recours […] par les personnes souffrant de troubles anxieux, est le double de celui de celles qui ne présentent pas de tels troubles.”

-Barlow (2002)-

Ressentir de l'anxiété sans raison.

Les caractéristiques de l’anxiété

L’anxiété peut être considérée comme un état d’esprit orienté vers le futur. Elle vient accompagnée d’autres émotions telles que la peur, l’inquiétude, etc. Les symptômes de l’anxiété sont généralement les suivants :

  • Augmentation de la tension musculaire.
  • Miction fréquente.
  • Sensation de sécheresse dans la bouche.
  • Étourdissements
  • Accélération de la fréquence cardiaque.
  • Pression dans la poitrine.
  • Difficulté pour respirer.
  • Noeud dans la gorge.
  • Transpiration excessive
  • Sentiment de manque de contrôle.

Ces symptômes forment ce que nous appelons l’anxiété sur le plan physique. Ils donnent lieu à l’activation du système nerveux sympathique face à la perception du danger, un système que nous avons en commun avec les animaux.

Imaginez par exemple que vous ouvrez la porte de votre maison et que vous trouvez un tigre affamé. Logiquement, votre première réaction sera de fermer la porte le plus rapidement possible afin d’être en sécurité. C’est-à-dire que votre système d’activation a généré une alarme dans l’organisme, qui a alors généré une réponse pour vous mettre en sécurité.

La différence entre les animaux et les êtres humains est que ces derniers associent la logique de résolution de problèmes à des sensations internes. En d’autres termes, certaines sensations ou émotions désagréables sont considérées comme dangereuses, et parce qu’elles sont considérées dangereuses, l’anxiété apparaît.

Anxiété sans raison : est-ce normal ?

L’anxiété peut parfois être adaptative. Cependant, un excès de peur ou d’anxiété peut empêcher une action efficace. Lorsque l’anxiété devient pathologique, il arrive que les personnes qui en souffrent aient tendance à associer des sensations désagréables à des états anormaux.

Cette association amène les personnes qui en souffrent à avoir l’impression que l’anxiété apparaît sans raison. Cette anxiété apparaîtra non seulement pendant les circonstances associées, mais aussi dans celles qui présentent des stimuli similaires.

Le paradoxe de l’anxiété sans raison

Les tentatives de solution peuvent devenir le problème si elles ne résolvent pas le problème. Il se peut alors que l’on entre dans une spirale dans laquelle les tentatives de contrôle de l’anxiété sont ancrées dans l’anxiété elle-même, faisant alors partie du problème. Cela peut être expliqué avec l’exercice suivant :

Gardez en tête de délicieux petits pains à la cannelle. Imaginez leur texture, leur couleur, leur odeur à la sortie du four, leur saveur… Concentrez-vous quelques secondes sur les brioches à la cannelle.

Maintenant, essayez d’éliminer ces petits pains à la cannelle de votre esprit. Lorsque l’image des petits pains à la cannelle vous vient, pensez plutôt à une Ferrari… Continuez pendant environ 30 secondes.

Maintenant, dites quel est l’opposé des mots suivants :

BLANC ->

NUIT ->

DOUX ->

FERRARI ->

Éprouver de l'anxiété sans raison est un processus normal.

Anxiété sans raison : les tentatives de contrôle sont le problème

Tout comme vous avez fini par associer la Ferrari à des petits pains à la cannelle, il en va de même avec les situations associées à l’anxiété. C’est l’une des raisons pour lesquelles on peut avoir le sentiment que l’anxiété survient sans raison.

Un jour, vous êtes à la plage en train de regarder un coucher de soleil, de profiter du moment. Et soudainement, votre esprit vous rappelle que vous ne ressentez pas d’anxiété à ce moment précis, une pensée qui peut paradoxalement déclencher votre système nerveux sympathique.

Cela semble se produire sans raison. Toutefois, le corps mémorise les expériences de vie (un flot de souvenirs qui ne doit pas nécessairement passer par la conscience). Ces expériences ne peuvent pas être éliminées de l’esprit, tout comme un oiseau ne peut pas désapprendre à voler.

L’important est de reconnaître l’anxiété et de connaître ses symptômes caractéristiques. Une fois qu’ils apparaissent, il faut être conscient de ce que l’on fait pour les contrôler et de leur coût dans notre vie. Il est toujours bon de consulter un spécialiste, surtout si l’anxiété est constante et nuit à la qualité de vie.

Akiskal, H. S. (1985). Anxiety: definition, relationship to depression and proposal for an integrative model. In A. H. Tuma & J. D. Maser (Eds.), Anxiety and the anxiety disorders. Hillsdale, NJ: Lawrence Erlbaum Associates.

Ayuso, J. L. (1988). Trastornos de angustia. Barcelona: Ediciones Martínez Roca

Miguel-Tobal, J. J. (1996). La ansiedad. Madrid: Santillana

Sociedad Española para el Estudio de la Ansiedad y el Estrés – SEAS (ed.). «Ansiedad normal y ansiedad patológica – ¿Las diferencias individuales en la reacción de ansiedad ante una misma situación indican patología?»