Ennuyez-vous, votre cerveau vous remerciera !

Ennuyez-vous, votre cerveau vous remerciera !

Dernière mise à jour : 23 mai, 2018

L’idée que l’ennui doit être combattu uniquement avec des stimuli externes est une grave erreur. Faire face à l’ennui seul et en silence est également possible. Il s’agit en réalité d’un art que nous devons apprendre à maîtriser et qui augmente par ailleurs notre capacité créative.

Selon Guillermo Funes, professeur honoraire de psychologie à l’Université Carlos III, “un niveau adéquat d’ennui favorise la créativité, brise la routine et peut créer quelque chose de différent”. Malgré l’association que nous avons créée entre l’ennui et la peur, entre le silence et l’anxiété, il existe néanmoins un effet positif : lorsque nous nous ennuyons, il nous arrive des choses. L’ennui aiguise en quelque sorte l’imagination et l’ingéniosité. D’où le titre de cet article “Ennuyez-vous, votre cerveau vous remerciera !”.

Une étude de l’Université Centrale Lancashire soutient que les activités ennuyeuses les plus passives, telles que la participation à des réunions, peuvent mener à une plus grande créativité, alors que d’autres activités telles que l’écriture en réduisent les effets. Bien que l’ennui au travail soit classé comme un état qui devrait être éliminé, si nous considérons ces résultats il ne serait peut-être pas mauvais de lui consacrer du temps à certains moments et dans certaines régions.

“S’ennuyer, est la maladie des personnes chanceuses. Les malheureux ne s’ennuient pas, ils ont trop à faire.”

Pourquoi cherchons-nous immédiatement quelque chose à faire lorsque nous commençons à nous ennuyer ? Que cache l’intolérance à cet état ? Au-delà de l’étiquette négative attribuée par la société, l’ennui peut être interprété comme une indication d’une vie vide ou comme un état qui nous rappelle que nous ne faisons rien d’utile. C’est, du moins, ce que nous pensons.