Ennéagramme type 1 : caractéristiques et potentiel

· 12 avril 2018

L’ennéagramme type 1 correspond à une personnalité aussi complexe que frappante. Il s’agit du « perfectionniste », ce profil qui s’efforce presque à chaque instant à être cohérent, bien intentionné et toujours vertueux. Il est néanmoins fréquent que ces personnes cachent en elles une certaine colère contenue, certaines zones erronées qui les empêchent d’atteindre leur plein potentiel.

Claudio Navarro souligne dans son intéressant ouvrage intitulé Caractère et névrose, que l’ennéagramme type 1 est « un virtuose en colère ». Il s’agit de quelqu’un qui se caractérise par une obsession désespérée d’améliorer les choses qui l’entourent sans s’apercevoir qu’une telle préoccupation aggrave sa propre vie et celle des autres.

« L’ennéagramme type 1 est caractérisé par le besoin d’être toujours cohérent : avoir raison, être bon, objectif et rationnel. »

Nous ne devrions toutefois pas considérer cet ensemble de traits comme quelque chose de négatif ou de limitant. Bien au contraire. Nous ne devons pas oublier que le but ultime de l’ennéagramme type 1 est précisément de nous servir d’outil de connaissance de soi. Il s’agit d’une manière de connaître nos « masques », d’approfondir nos besoins, nos instincts les plus profonds, nos émotions, nos processus mentaux et, en outre, nos potentialités.

L’ennéagramme type 1 possède entre ses mains de grandes ressources et des compétences intéressantes qu’il peut, selon cette approche, développer au maximum s’il réalise un approfondissement de son caractère et de sa conscience, travaillant sur ses aspects plus problématiques. Alors que nous explorerons en détail les autres types d’ennéagrammes dans de prochains articles, nous nous efforcerons ici de connaître l’ensemble de cette personnalité connue sous le nom de « perfectionniste ».

ennéagramme type 1

L’ennéagramme type 1, le désir de mener une vie cohérente et sans erreur

Quiconque a vu ou lu Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur aura en mémoire l’un des personnages les plus merveilleux de l’histoire de la littérature : Atticus Finch. Son profil, sa volonté, sa grande humanité et son équilibre symbolisent parfaitement l’ennéagramme type 1 le plus lumineux et le plus développé, sans zones d’erreurs ou de côtés obscurs sur lesquels travailler. Son énergie vitale et son sens de la justice sont l’empreinte même du premier des caractères de l’ennéagramme type 1.

Cependant, avant de monter sur ce piédestal, l’ennéagramme type 1 tend à se déplacer à travers des mers convulsives, en raison de contradictions complexes et de scénarios de frustration élevée où ses aspirations ne se réalisent pas toujours. Voyons ci-après quelles sont les caractéristiques que cet ennéagramme type 1 présente habituellement et, pour cela, nous prendrons comme référence la description faite par Claudio Naranjo dans Caractère et névrose.

  • Ces personnes sont obsédées par les détails.
  • Elles ont besoin de faire des listes pour presque tout, ainsi que des schémas, des rappels, etc.
  • Chaque tâche qu’elles effectuent doit être parfaite. Cependant, cette nécessité est en même temps une source de frustrations continues car elles ne se sentent jamais satisfaites. Ce comportement les mène à l’épuisement, pouvant même impliquer d’autres personnes dans cette préoccupation au point de créer des tensions et des désaccords.
  • Elles sont consciencieuses, souvent inflexibles et scrupuleuses.
  • Elles ont un sens élevé de la justice, de ce qui est bien et de ce qui est mal (selon elles), de ce qui est souhaitable et juste.
  • Il existe beaucoup de « je devrais », « je dois » et « il faut que » dans leur dialogue interne.
  • Elles ne délèguent généralement pas de tâches à d’autres personnes, elles ont des difficultés à faire équipe ou à faire confiance aux autres dans le domaine professionnel car elles doutent que les autres puissent être aussi efficaces qu’elles ne le sont.
  • Elles sont très attachées à leurs biens, à leurs possessions, à leur famille… Il s’agit d’un attachement souvent malsain.
homme pensif regardant par la fenêtre

Un détail que signale Claudio Naranjo sur l’Ennéagramme type 1 est que ce dernier tend à présenter un trouble émotionnel emprunt de colère. Cette dimension est ce qui donne à son caractère une telle rigidité et un manque de spontanéité. Cette colère est simplement le résultat du cumul de tant de frustration personnelle et du sentiment que son environnement est excessivement constitué d’injustice, de négligence ou d’erreurs échappant à son contrôle.

Comment l’ennéagramme type 1 devrait-il travailler pour atteindre l’épanouissement personnel

Lorsque l’ennéagramme type 1 travaille comme il le devrait sur les domaines problématiques tels que sa colère contenue, son besoin de contrôle ou son perfectionnisme extrême, il peut devenir un profil disposant d’un haut discernement, de sagesse et de bon sens. Il peut devenir un authentique Atticus Finch, capable d’inspirer les autres, de guider et d’influencer de manière enrichissante.

Comment y parvenir ? En prenant conscience de ses attitudes ou de ses zones erronées. Voyons comment.

  • Réduire de quelques degrés son idéalisme élevé.
  • Minimiser le volume de cette voix interne si critique, si hypocrite parfois, exigeant une virtuosité morale que ne peut même parfois être obtenu par une seule personne.
  • Réduire les « je devrais » et les auto-impositions qui finissent souvent par nous emprisonner, nous enfermant dans ces exigences très limitantes.
  • Apprendre à déléguer, à faire un peu plus confiance aux autres.
  • Comprendre que le monde, les individus et de nombreuses choses qui nous entourent ne peuvent pas toujours être comme nous le souhaitons. Vivre, c’est avant tout « être et laisser être », ce qui implique de permettre aux autres d’agir comme ils le souhaitent sans que cela nous empêche de respirer, nous ôte notre tranquillité ou n’alimente notre colère et génère en nous davantage de frustration.
  • L’ennéagramme type 1 doit prendre contact avec ses émotions et les canaliser, les libérer. Toute cette colère contenue doit se dissoudre, toute insatisfaction doit trouver des lieux mieux ventilés où comprendre que le perfectionnisme va de pair avec l’usure, et la discipline du fer avec l’épuisement.
femme devant un colibri

Un ennéagramme type 1 sain et accompli est avant tout une personne plus libre de ses propres attachements mentaux. Dans cette noble aspiration pour parvenir à un monde plus juste et à un être plus élevé et plus parfait, il existe une sphère intermédiaire où nous pouvons nous sentir véritablement réalisé tout en étant utile.

Il s’agit d’une strate psychologique où les émotions sont mieux ajustées et où il existe une acceptation plus humble de la réalité. Parce que lorsque nous cessons d’être un « traqueur d’erreurs » internes et externes, nous commençons à vivre avec davantage de calme et de satisfaction pour devenir plus flexible et plus compatissant.

Nous continuerons à nous plonger dans le cadre de prochains articles sur le reste des 8 ennéagrammes de cet outil de connaissances personnelles si intéressant.

 

Image principale de Gregory Peck dans Kill a Mockingbird (1962)