Enfants désobéissants : 5 clés pour agir

26 février, 2021
Avez-vous un enfant qui refuse de faire ce que vous demandez ? On dirait qu'il le fait exprès ? Pas moyen pour vous de faire vos activités ? Il se peut que ce soit un problème de désobéissance. Si tel est le cas, cet article est pour vous.

Les enfants présentent un bon nombre de défis aux parents. À partir du moment de la grossesse, l’illusion et l’incertitude marquent les esprits des parents. On ne peut pas anticiper tout ce qui va se passer. Il n’y aura pas nécessairement des problèmes majeurs. Mais lorsque les enfants sont désobéissants, les crises familiales peuvent causer des dégâts considérables.

La désobéissance chez les enfants et leur attitude de défi peuvent s’intensifier au fil des ans si nous n’adoptons pas une approche appropriée de la situation. Il n’y a pas de formule magique qui amène les enfants à respecter les règles et à se comporter de manière idéale.

Cependant, à partir de la psychologie, une série de lignes directrices peuvent être appliquées pour rediriger la situation. Ici, nous vous apportons certains des plus importants.

Les petits désobéissants.

La désobéissance chez les petits

Avant de procéder à toute intervention, il est nécessaire d’identifier si l’enfant est vraiment désobéissant. Dans l’enfance, il est courant de passer par certaines étapes et certaines d’entre elles se caractérisent par le déni et le défi.

De 15 mois à 3 ans environ, les enfants passent par ce stade. Pendant cette période, nous pouvons voir à quel point ils se positionnent presque systématiquement contre nos propositions.

Cependant, cela fait partie de leur développement social. Ils apprennent que leurs réponses ont un effet sur leur environnement et commencent ainsi à développer leur indépendance et à renforcer leur caractère.

Compte tenu de cela, il est préférable d’adopter une attitude patiente, de comprendre les enfants et d’anticiper les situations en leur donnant plus d’options à choisir. De cette façon, ils se sentiront plus coopératifs et les réactions ne seront pas aussi négatives.

La désobéissance en tant que telle apparaît après 2 ou 3 ans, c’est-à-dire après cette étape de déni si cette étape n’a pas été gérée correctement. Les enfants désobéissants sont ceux qui ignorent ou refusent continuellement de respecter les règles et manifestent également une certaine hostilité envers leurs parents ou d’autres figures d’autorité.

Certains parents pensent qu’à mesure que l’enfant grandit, la désobéissance disparaîtra, mais ce n’est généralement pas le cas. Si ces comportements ne sont pas corrigés, il se peut que cet enfant devienne un adolescent avec un comportement dyssocial.

Comment gérer les enfants désobéissants ?

Pour traiter la désobéissance chez les enfants, il est préférable d’agir le plus tôt possible. Commencer par intervenir dès le premier stade peut rendre les choses beaucoup plus faciles pour les années à venir.

Dans cette période naturelle, le plus approprié, selon les spécialistes, est de maintenir une attitude qui maintient un équilibre entre permissivité et fermeté. Après cette étape, si le problème persiste, il est recommandé de suivre les instructions suivantes.

1. Motivez l’enfant

Les enfants désobéissants n’apprécient pas votre attitude. Le problème est que, peut-être, ils ne connaissent pas d’autres façons d’agir ou les avantages que cela peut leur apporter.

Ainsi, il est nécessaire de trouver un moyen de motiver les petits à se comporter de manière appropriée. Faites-leur comprendre que tout le monde en bénéficiera et qu’ils peuvent s’exprimer d’une autre manière.

Pendant des années, il a été prouvé et défendu que le meilleur style éducatif est celui qui équilibre la discipline et l’affection. Ainsi, les problèmes découlant de leur comportement doivent leur être expliqués avec affection, afin qu’un plan d’action puisse être convenu entre les deux partis. Les enfants apprendront ainsi à communiquer de manière saine.

2. Face à des enfants désobéissants, agissez immédiatement sans perdre votre sang-froid

Bien que cela soit difficile, il est essentiel de ne pas s’impatienter et de ne pas se mettre en colère. Il est beaucoup moins viable de se battre pour voir qui peut le plus. Face à un comportement inacceptable, l’idéal est de se mettre à la hauteur de l’enfant et de lui dire, d’un ton doux mais ferme, que sa réaction ne sera pas tolérée.

Il est important que la réaction ou la correction de l’adulte se produise immédiatement, et non des heures ou des jours plus tard. Une fois le moment passé, il sera plus difficile pour l’enfant de comprendre l’ampleur de son comportement et la tension qu’il peut générer. Tout comme il sera plus difficile de relier les règles ou les instructions à la situation spécifique.

3. Établissez des routines pour les enfants désobéissants

Un aspect clé pour éviter les comportements désobéissants et inattendus consiste à établir une routine claire. Le maintien d’un horaire stable et d’une cohérence au jour le jour aide l’enfant à anticiper ce qui va suivre. Cela lui permet de comprendre plus facilement la dynamique qui l’entoure, ce qui favorise la collaboration et l’équilibre dans tout ce qu’il fait.

En revanche, une routine désorganisée indiquera qu’il n’y a pas de structure, pas de limites et pas de règles. Que rien n’est attendu de lui et qu’il peut faire tout ce qu’il juge bon à tout moment. En somme, un enfant peut agir de manière désobéissante ou provocante parce qu’il ne comprend pas ce qu’est la responsabilité.

4. Fixez des règles et des limites

Dans cette routine, il est essentiel qu’il y ait des règles et des limites. Celles-ci doivent être claires, argumentées et adaptées à l’âge et aux ressources. L’enfant doit être capable de les comprendre. Il est donc important, lors de l’établissement des règles, que tous les membres soient présents et que ces règles soient expliquées.

Les messages doivent être clairs. Il est inutile de dire à l’enfant “ne fais pas cela” sans expliquer quel est le comportement souhaitable. Si, par exemple, vous souhaitez qu’il arrête de jouer parce que c’est l’heure de manger, il vaudrait mieux lui dire : “Il est temps d’arrêter de jouer. Pose ton jouet et assieds-toi pour manger“.

5. Évitez les punitions et renforcez les bons comportements

Pendant des années, il a été prouvé que l’utilité de la punition était discutable. De plus, une punition peut conduire à des attitudes encore plus provocantes. Et donc à des comportements indésirables, car le comportement inapproprié a un effet.

Les résultats du renforcement des comportements positifs sont beaucoup plus puissants. Lorsqu’un enfant se comporte bien, il est essentiel de le lui signaler et de lui expliquer pourquoi.

Pour cela, il n’est pas nécessaire de lui faire un cadeau ou de lui donner quelque chose de matériel. Il suffit d’un geste d’affection, de le remercier et de lui communiquer votre satisfaction. Un câlin ou quelques mots suffiront pour que l’enfant ait envie de répéter cette situation.

Les jeunes désobéissants.

La désobéissance n’est pas née de nulle part

S’il y a des enfants désobéissants à la maison, il faut se rappeler que cette attitude ne vient pas de nulle part et qu’elle ne se produit pas sur un coup de tête. Derrière ces comportements, il est possible qu’il y ait un enfant essayant de communiquer avec vous. Il peut avoir besoin de savoir ce que l’on attend de lui et comment agir.

Pour cette raison, il est essentiel que toute la famille soit impliquée et que les canaux de communication restent ouverts. Si, malgré ces consignes, le problème persiste, il sera alors sans doute nécessaire d’envisager la possibilité de consulter un professionnel pour guider le processus.

García, E., Villar, P., Luengo, M. A. y Gómez, J. A. (2009). EmPeCemos: un programa multicomponente para la prevención indicada de los problemas de conducta y el abuso de drogas. Revista Española de Drogodependencias, 34(4), 420-447.

Larroy, C. (2011). Mi hijo no me obedece. Soluciones realistas para padres desorientados. Madrid: Pirámide

Powell, N. (2009). Manejo de conductas inadecuadas en niños mayores de 5 años. Supernanny. Disponible en http://youtu.be/q7DhdxaEuKw.