Edgar Allan Poe, biographie d’un écrivain mystérieux

29 juillet 2019
Beaucoup de choses ont été dites sur Edgar Allan Poe. Qu'il était un meurtrier des enfers, un être pervers et un parfait vicieux. En réalité, c'était quelqu'un qui vivait une existence tragique, tout en gardant une sensibilité hors de l'ordinaire.

Edgar Allan Poe est l’un des grands génies de la littérature mondiale. Autour de sa vie, qui a connu des épisodes inhabituels, se sont tissées des légendes qui ont fini par ternir l’immense valeur de son œuvre. En particulier, il était un conteur extraordinaire, doté d’une créativité infinie.

Le monde du mystère et de la littérature horrifique a connu un avant Edgar Allan Poe et un après. Ce grand écrivain américain est considéré comme l’inventeur du genre de la littérature policière. Il a également été le rénovateur de la littérature gothique et a donné au genre de la terreur une composante psychologique exquise.

« Je n’ai aucune foi en la perfection humaine. Je crois que l’effort humain n’aura aucun effet notable sur l’humanité. L’homme est maintenant seulement plus actif – pas plus heureux – ni sage qu’il y a 6000 ans. »

-Edgar Allan Poe-

Il a mené une vie faite d’expériences difficiles et même tragiques. Certains critiques se sont acharnés à le montrer comme un être dépravé et chaotique. Dans une large mesure, ils y sont parvenus. Cependant, même si ce n’était certainement pas un modèle d’équilibre, ce n’était pas l’être monstrueux que l’on a trop souvent dépeint.

monument d'Edgar Allan Poe

Une enfance difficile

Edgar Allan Poe est né à Boston (États-Unis) le 19 janvier 1809. Ses parents étaient deux acteurs de théâtre itinérants. Il avait deux frères. Ses parents sont morts quand il n’avait que 2 ans. Lui et ses frères et sœurs ont été adoptés par différentes familles.

Edgar a rejoint la famille de John Allan, un riche homme d’affaires qui l’a adopté par charité. La mort de sa mère, ainsi que les relations traumatisantes qu’il a eues avec son beau-père, ont été deux thèmes récurrents dans sa vie et son travail.

Avec sa famille adoptive, il a vécu quelques années en Angleterre et en Écosse. Apparemment, c’est dans ces expériences qu’il a puisé l’atmosphère gothique si caractéristique de son travail. Puis ils sont tous retournés aux États-Unis, où Edgar Allan Poe a étudié dans les meilleures écoles.

Une jeunesse turbulente

Les premiers écrits d’Edgar Allan Poe sont nés quand il avait 14 ans. A cette époque, il est tombé fou amoureux de la mère d’un de ses compagnons. Il vivait avec elle un amour platonique quand elle est morte subitement.

Dans sa jeunesse, il était aussi un grand sportif et un astronome passionné. Il a commencé à étudier les langues à l’Université de Virginie. Là, il s’est habitué au jeu et à l’alcool. Cela a conduit à son expulsion. Son beau-père l’a engagé comme employé dans l’une de ses entreprises, mais cela n’a pas duré longtemps.

En 1827, il publie en secret son premier livre Tamerlane et d’autres poèmes. Il s’est ensuite enrôlé dans l’armée, où il est resté deux ans. Plus tard, son beau-père l’a aidé à trouver un nouvel emploi, mais il a été congédié de nouveau. Entre-temps, il a publié deux autres recueils de poèmes. En 1832, il s’installe à Baltimore et y épouse sa cousine âgée de 13 ans.

Un écrivain « maudit »

Edgar Allan Poe a été déshérité par ses parents adoptifs. Pour survivre, il a commencé à travailler dans plusieurs journaux, à prendre des notes et à publier des critiques d’art. Son style pointu et élégant lui a donné une certaine notoriété. Entre-temps, il a continué à publier ses travaux. La Coccinelle d’or, Le Corbeau et d’autres poèmes l’ont consacré dans la littérature.

Sa jeune épouse mourut de tuberculose en 1847. Sa maladie douloureuse n’a fait que grandir l’appétence de Poe pour l’alcool et la drogue. On dit qu’à cette époque, il a commencé à ingérer du laudanum, un opiacé aux effets puissants. Aussi à ce moment-là, il a commencé à montrer des problèmes de santé.

Il a commencé à chercher une nouvelle femme de manière névrotique, presque désespérée. Il est passé d’une relation à l’autre sans qu’aucune d’entre elles ne devienne réalité. On dit qu’à cette époque, il a essayé de se suicider avec du laudanum, mais que de forts vomissents l’en ont empêché.

Edgar Allan Poe corbeau

La fin de sa vie

Dans ces années-là, il rencontra de nouveau un amour fugace de sa jeunesse : Sarah Elmira Royster. La flamme s’était ravivée entre les deux et ils ont décidé de se marier le 17 octobre 1849. Cependant, peu après les fiançailles, l’écrivain a mystérieusement disparu.

Il a été retrouvé le 3 octobre dans la rue, très confus et dans des vêtements qui ne lui appartenaient pas. Un de ses amis l’a emmené à l’hôpital, où il est décédé le 7 octobre. On n’a jamais su ce qui s’était passé pendant ces jours de disparition étrange.

Son autopsie a également disparu et la cause exacte de sa mort est inconnue jusqu’à présent. On peut dire que le travail de Poe a influencé tous les grands écrivains qui ont publié après lui. Sa littérature était émouvante, puissante et profonde.

  • Lanero, J. J., CSantoyo, J., & Villoría, S. (1993). 50 años de traductores, críticos e imitadores de Edgar Allan Poe (1857-1913). Livius, 3, 159-184.