De chaque enfant naît l’humanité

8 novembre 2017 dans Psychologie 10 Partagés
humanité

L’aide dont l’humanité a besoin ne peut être obtenue que par l’intermédiaire des enfants car ils sont et seront ceux qui écriront l’avenir. De chaque enfant naît l’humanité, c’est pourquoi nous ne devons pas les considérer comme des individus de second plan, car c’est à partir  du traitement qu’ils reçoivent que se forge leur personnalité.

Il faut protéger l’enfance et tous les enfants qui la traversent car chacun d’entre eux participe à la formation de l’humanité. La gentillesse, la joie, la compassion, l’empathie, mais aussi la haine, le ressentiment et la vengeance naissent avec chaque enfant, de sorte que nous devons déterminer où mettre l’accent avant qu’ils n’atteignent l’âge adulte.

L’enfance doit et devrait être l’âge sacré. Il est important de répondre à la nécessité de changer la façon dont les enfants sont éduqués, car les premières années de vie ont une grande influence dans la formation du caractère de la personne.

enfants

 L’enfance, l’âge sacré

Les adultes ont tendance à éduquer sans comprendre l’enfant. Nous recourons à “ce sont des choses d’enfants” pour tout ce qu’ils font et que nous ne parvenons pas à comprendre. Par conséquent, nous devons identifier et respecter les sentiments et les émotions des enfants afin de comprendre ce qui leur arrive.

Ainsi, parfois, nous ne savons pas comment capturer ou maintenir l’attention de l’enfant et, par exemple, cela est dû au fait que le cortex n’est toujours pas développé, ce qui fait obstacle à l’enregistrement d’un nombre important de recommandations et donc à leur application. Nous accusons l’enfant, voir même le punissons pour désobéissance, alors qu’en fait l’erreur nous est propre dans la mesure où nous avons érigé de trop nombreuses limites ou donné trop d’ordres consécutifs.

L’autorégulation émotionnelle chez les adultes est essentielle pour éduquer les enfants. Il ne faut pas perdre de vue que c’est en fonction de notre façon de réagir aux événements que les enfants apprennent également quelle est la réaction appropriée dans de telles circonstances. C’est pourquoi il est également nécessaire de nous éduquer nous-même. L’autorégulation assure un équilibre entre le confinement et les autorisations. Nous avons autrefois connu un excès de limites qui n’a pas obtenu le succès escompté, et il semble que nous connaissions aujourd’hui un déficit à ce niveau, lequel ne présente pas non plus de bons résultats.

enfant

Les limites, pour la plupart, ne devraient pas être sanctionnées ni établies sous l’influence d’une émotion trop forte. Il est très important pour l’éducation de l’enfant que nous soyons cohérent-e-s dans nos paroles, même si notre état émotionnel nous demande parfois autre chose. Les émotions, telles que la colère ou la rage, ne sont pas de bonnes conseillères lorsqu’il s’agit de fixer des limites ou d’administrer des sanctions.

 Les premières années de vie ont une grande influence sur la formation de la personnalité

La petite enfance, jusqu’à trois ans, est comme un fonds de réserve pour la vie. C’est à cette période que se constitue les bases de la dépression, de la bipolarité et du psychotisme ou, au contraire, celles où s’acquièrent les compétences et les forces qui les protégeront contre cela. A cet effet, nous pourrions dire que l’enfance revêt un caractère sacré. En outre, elle sera d’autant “plus sacrée” que l’enfant sera jeune.

De nombreux parents ne commencent à prêter attention au développement de l’enfant qu’à partir de la première adolescence. Nous parlions précédemment des parents donnant beaucoup de directives à la fois ;  il existe également le contraire, des parents ne posant aucune limite ou qui ne responsabilisent l’enfant d’aucune manière avant l’adolescence. Ceci est paradoxal car, n’ayant jamais eu à affronter cela, il sera difficile que l’adolescent l’accepte, d’autant que c’est à ce moment-là qu’il commence habituellement à se rebeller.

de chaque enfait naît l'humanité

Il n’est pas suffisant d’éduquer les enfants à un niveau normatif, cognitif et intellectuel. Leur développement émotionnel est également très important pour pouvoir accompagner leur développement : c’est en eux que réside l’espoir de l’avenir, notre espoir.

Tout ce que nous donnons aux enfants, les enfants le donneront à la société.
Partager
A découvrir aussi