Comment travailler les compétences sociales chez les adolescents

Les compétences sociales sont un aspect fondamental de la création et du maintien des relations. Elles constituent donc un élément clé que les adolescents doivent développer.
Comment travailler les compétences sociales chez les adolescents

Dernière mise à jour : 23 mars, 2022

Les compétences sociales se définissent comme notre capacité à appliquer un certain nombre de règles sociales qui facilitent les interactions avec les autres.

Par conséquent, l’acquisition de compétences sociales à l’adolescence augmente le potentiel d’adaptation à l’âge adulte. En fait, elle fait la différence entre l’inconfort et le bien-être psychologique dans de nombreuses situations.

Maintenant, la plupart des adolescents d’aujourd’hui n’ont pas eu beaucoup de l’expérience sociale directe que les autres générations ont eue. Les écrans et aussi une pandémie rendirent difficile le développement de ce type de compétences. Ceci a pour conséquence la déconnexion avec les autres et la croyance de la part de nombreux adultes que les jeunes n’ont ni respect ni éducation.

L’enseignement de ces compétences est essentiel pour que les autres se sentent bien. Il n’y a rien de plus mal que de considérer la gentillesse ou le respect comme « dépassés ». En effet, tout le monde aime être bien traité et plus tôt vous apprendrez, plus vous serez heureux et ferez plaisir aux autres.

Nous ferons donc maintenant le tour des compétences sociales les plus importantes pour travailler avec les adolescents.

compétences sociales
Le contexte social actuel comporte divers obstacles qui éloignent les adolescents des contacts sociaux directs et continus.

1. Développer la conscience émotionnelle de soi

La conscience émotionnelle de soi est la capacité de base pour comprendre nos propres processus internes et établir des relations appropriées avec les autres. Dans ce contexte, la conscience émotionnelle est la capacité à reconnaître nos propres sentiments et constitue le fondement de l’intelligence émotionnelle et des compétences sociales.

Pour travailler avec des adolescents, une activité peut être réalisée dans laquelle ils sont mis en contact avec huit émotions, créant une prise de conscience de la façon dont une émotion particulière se manifeste et comment elle affecte leur vie. Cet exercice repose sur les principes de l’art-thérapie. Il se réalise individuellement. Il peut également être pratiqué en groupe. Vous avez besoin de papier blanc et de marqueurs de couleur.

Instruction

Demandez à un adolescent de dessiner un cercle et de le diviser en huit quartiers. Ensuite, il doit dédier chacun d’eux à une émotion, en leur donnant une couleur ou une image qui correspond à son idée de ce que l’émotion signifie pour lui.

Si un adolescent a du mal à penser à huit émotions, vous pouvez l’aider. Mais ne choisissez jamais à sa place. N’insistez pas s’il n’arrive pas à huit. Travaillez avec ce qu’il parvient à présenter.

Une fois que l’adolescent termine le dessin, engagez un dialogue avec lui. Que signifie chaque image pour toi ? Qu’est-ce qui t’as poussé à choisir ces couleurs particulières ? À quel moment de ta vie ressens-tu cette émotion ? Quelle émotion est dominante pour toi aujourd’hui ? Quelle émotion est difficile à gérer ? Et ainsi de suite.

Dans le cas où l’adolescent a des problèmes liés à ses émotions, il peut utiliser la roue des émotions de Plutchik comme support pour commencer à se rapporter à sa sphère émotionnelle d’une autre manière.

2. Établir un contact visuel

Établir un contact visuel avec les autres est l’une des compétences sociales les plus importantes, mais de nombreux adolescents ont tendance à l’éviter. Distractions téléphoniques, timidité, indifférence, faible estime de soi ou peut-être certains complexes… Il existe de nombreuses raisons qui peuvent empêcher les adolescents de regarder les autres dans les yeux.

Le but est de leur faire établir un contact agréable -même s’il est bref-. Une règle est celle du 50/70 : essayer de maintenir un contact visuel 50 % du temps lorsqu’on parle et 70 % du temps lorsque l’on écoute.

3. Pratiquer ce qui l’intéresse

Apprécier les autres viendra plus naturellement lorsqu’un adolescent fait quelque chose qui l’intéresse vraiment. Qu’il s’agisse de pratiquer son sport préféré, de jouer d’un instrument qu’il aime ou de rejoindre un club qu’il apprécie, c’est la première étape pour développer des compétences sociales.

Alors se renseigner auprès de lui sur ses loisirs favoris ou sur ce qu’il aimerait développer ou apprendre peut être d’une grande aide pour identifier ce qui l’intéresse et le motiver à commencer à le pratiquer.

4. Apprendre à écouter

La plupart des adolescents ne sont pas de bons auditeurs, car très probablement personne ne leur a appris. Ce qu’ils ont appris, c’est qu’écouter consiste essentiellement à prêter attention passivement assez longtemps jusqu’à ce qu’ils puissent reprendre la conversation ou leur téléphone.

Activité de réflexion sur l’écoute

Si vous êtes éducateur ou enseignant, vous pouvez faire cette activité :

Demandez à tous les participants de s’asseoir en cercle. La première personne commence à raconter une histoire (ce qu’elle veut). Après 3 à 5 phrases, dites “stop” et choisissez au hasard un autre participant pour continuer. Cette personne doit maintenant répéter la dernière phrase dite et ensuite continuer à inventer l’histoire.

Si vous ne pouvez pas répéter correctement la dernière phrase après cinq secondes, vous êtes disqualifié. Le jeu continue avec les mêmes règles et le gagnant est la dernière personne restante après que tous les autres aient été disqualifiés.

Demandez ensuite aux participants de réfléchir au jeu. Quand et comment leur attention s’est-elle égarée ? Qu’est-ce qui les a aidés à se concentrer et à se souvenir de la phrase précédente ?

compétences sociales
L’écoute est l’une des compétences sociales les plus importantes, car elle influence tout l’univers de la communication.

5. Pratiquer l’affirmation de soi

L’affirmation de soi se caractérise par la capacité d’exprimer directement et en toute sécurité notre opinion, nos sentiments ou nos attitudes authentiques, dans le respect des droits d’autrui et des circonstances sociales.

Le point le plus important est peut-être de rassurer les adolescents sur le fait qu’il est normal de revendiquer leurs droits et de demander, d’initier, d’exprimer leurs opinions et leurs sentiments. Qu’il est normal de dire NON aux autres de manière respectueuse.

Activités

Pour y travailler, une liste de défis sociaux peut être créée en tenant compte de l’âge ou des besoins sociaux de l’adolescent. Les défis peuvent être écrits/imprimés sur des cartes séparées et peuvent être pratiqués une fois par semaine ou selon un horaire convenu.

Voici quelques exemples de défis sociaux :

  • Faire un compliment honnête à quelqu’un.
  • Apprendre deux nouvelles choses sur quelqu’un en classe.
  • Partager avec un ami ce à quoi il a pensé ces derniers temps.
  • Appeler le service client d’un magasin préféré et demander des informations sur un produit.
  • Dire à un bon ami ce qu’il aime chez lui.
  • Demander à un enseignant (ou entraîneur) de clarifier une tâche qui n’a pas été entièrement comprise.

Après avoir terminé la tâche, il est important de discuter avec l’adolescent de ce que le défi lui a fait ressentir. A-t-il trouvé cela facile, difficile, inconfortable ou autre chose ? Quelles pourraient être les manières alternatives de demander, d’exprimer ? Comment les autres ont-ils réagi ?

Comme nous l’avons vu, il est possible de travailler les habiletés sociales avec les adolescents de différentes manières. L’important est de le faire et de ne pas l’oublier et plus encore en cette période où le développement de l’identité et des liens sociaux revêt une grande importance.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
3 différences entre l’éducation d’un enfant et d’un adolescent
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
3 différences entre l’éducation d’un enfant et d’un adolescent

Beaucoup de parents se demandent ce qu'ils ont fait pour que leur "petit" se rebelle et s'éloigne. L'éducation d'un enfant et d'un adolescent diffè...