Comment simplifier les changements difficiles ?

Les changements difficiles nécessitent un gros investissement d'efforts qui, en général, n'est pas compensé à court terme. Le psychologue BJ Fogg propose de changer de perspective : pourquoi ne pas miser sur de petits et simples efforts ?
Comment simplifier les changements difficiles ?

Dernière mise à jour : 01 août, 2021

Les changements difficiles sont aussi ceux qui, par règle, sont reportés indéfiniment. La plupart des gens font des changements de manière paresseuse. Ces changements sont considérés comme une pente raide. On sait qu’au sommet il y aura une récompense, mais on se fatigue rien qu’à penser à ce qu’il faut faire pour y arriver. Nous voulons le résultat, mais pas la montée.

Parfois, il suffit d’une seule méthode efficace. Elle est aussi importante que le but pour réaliser cette transformation considérée comme nécessaire. Tout indique que la stratégie est aussi pertinente que la volonté de modifier quelque chose.

Le psychologue BJ Fogg, auteur du livre Tiny Habits : The Small Changes That Change Everything, a étudié cette question en profondeur. C’est ainsi qu’il est arrivé à la conclusion que le changement est plus facile lorsque nous décomposons cette transformation en actions simples. Quel est le chemin ? Voyons cela tout de suite.

“À l’heure de mettre en place de nouvelles habitudes, vous pouvez commencer par vos routines existantes, puis créer une petite habitude à partir de là.”

– BJ Fogg –

Les changements faciles.

Des changements difficiles

BJ Fogg est un chercheur prestigieux qui a travaillé dans le monde du design. Il a découvert que le développement de nouveaux produits n’avançait parfois pas parce que les gestionnaires se concentraient davantage sur la complexité que sur la simplicité.

Plus tard, ce psychologue a obtenu un poste à l’Université de Stanford où il a poursuivi ses investigations dont les résultats allaient dans le même sens. Le point de départ d’une théorie qui conduirait à un livre sur la façon de simplifier les changements difficiles.

Aujourd’hui, il pense que la simplicité est une force très puissante. Pourquoi ? Les choses simples ne demandent pas beaucoup d’énergie ni de motivation. Un talent particulier ou un apprentissage détaillé n’est pas non plus nécessaire.

L’un des “secrets” pour effectuer de grands changements est de les segmenter en une chaîne de modifications simples. En d’autres termes, en coupant la pente, nous pouvons apprécier les atterrissages ou les moments intermédiaires au cours desquels nous pouvons obtenir de petites récompenses qui renforcent notre motivation.

Le pouvoir de la simplicité

Les habitudes sont difficiles à changer. Elles s’accrochent à la vie de manière impressionnante et les bannir devient une odyssée.

De la même manière, acquérir une habitude saine prend du temps. Normalement,  l’enthousiasme est au rendez-vous au début du processus, et petit à petit, il disparaît sans que l’on sache vraiment pourquoi.

BJ Fogg donne un exemple : enlever les mauvaises herbes du jardin prend au moins cinq heures, mais il est probable que l’on ne trouve pas le temps de réaliser cette tâche. En revanche, si la proposition consiste à y investir cinq minutes par jour, il y a alors une plus grande probabilité qu’on la réalise.

La méthode Fogg est conçue pour faciliter les changements difficiles. Ce que son créateur conseille, c’est de partir de la routine telle que chacun l’a établie, et d’incorporer petit à petit une nouvelle habitude.

Si vous souhaitez, par exemple, boire plus d’eau pour améliorer votre digestion, plutôt que de suivre une routine spéciale, il est préférable que vous incorporiez cette tâche à l’une de vos activités quotidiennes. Par exemple, buvez de l’eau pendant que vous préparez le petit-déjeuner.

Changements des habitudes.

La méthode

Des obstacles apparaissent lors de changements difficiles, comme par exemple, faire de l’exercice ou arrêter de fumer. Que faire dans ces cas-là ? Fogg conseille d’abord d’identifier le vrai problème à résoudre.

Peut-être que ce que vous voulez n’est pas exactement d’arrêter de fumer, mais mieux respirer et prendre soin de votre santé. Vous devez donc cultiver de petites habitudes pour atteindre cet objectif.

Par exemple, commencez par faire des exercices de respiration pendant trois minutes ou abstenez-vous de la première cigarette avant un certain temps. Une fois cette petite habitude incorporée, vous pouvez passer à la suivante.

Bien sûr, cela prend plus de temps, mais y a-t-il urgence ? En réalité, vous gagnerez du temps, car vous mettrez fin à cette éternelle procrastination. La seule chose qui importe est que vous vous fixiez des objectifs si petits et peu exigeants que vous êtes sûr de pouvoir les atteindre sans abandonner.

Fogg souligne également que la technologie est un bon allié dans ces efforts. Les applications ou programmes qui permettent de créer des rappels, motivent ou aident à établir des records ajoutent un coup de pouce supplémentaire. Il vaut la peine d’emprunter le chemin des petites habitudes pour avancer vers ces grandes transformations qui ont été reportées.

Cela pourrait vous intéresser ...
Que sont les parapraxies ? Types et exemples de distorsions de mémoire
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Que sont les parapraxies ? Types et exemples de distorsions de mémoire

Nous vous invitons ici à découvrir en quoi consistent les parapraxies, quelles sont les plus fréquentes et celles que vous connaissez peut-être.



  • Novoa Pardo, A. M. (2013). Cómo cambiar comportamientos y no morir en el intento: más entornos favorables y menos educación sanitaria. Gaceta sanitaria, 27, 75-76.