Comment se montrer sûr de soi dans une conversation

· 24 juillet 2018

Parfois, il est essentiel que vous ayez confiance dans une conversation. Par exemple, lorsque vous négociez ou lorsque vous faites face à une situation de travail où l’on s’attend à ce que vous soyez très compétent. Cependant, pour certaines personnes, il n’est pas facile de ne pas se laisser submerger par ce sentiment d’insécurité.

Les raisons sont nombreuses. Parfois, c’est dû à la timidité ou au manque de développement des compétences en communication. D’autres fois, c’est dû au fait que l’interlocuteur ou les circonstances génèrent trop de pression. Quelle qu’en soit la cause, la vérité est que vous pouvez avoir confiance dans une conversation, même si vous n’en êtes pas tout à fait sûr.

« On ne peut pas avoir plus ou moins de gouvernement que soi-même. »

-Léonard de Vinci-

Le secret est d’appliquer quelques conseils simples. Il s’agit de gestes et d’attitudes qui vous font vous sentir en sécurité dans une conversation, sans que l’autre personne ne détecte votre tension ou votre peur. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider.

Le contact visuel vous donne l’air confiant dans une conversation

Le langage corporel en dit parfois beaucoup plus que les mots eux-mêmes. Et dans le langage corporel, les yeux sont particulièrement importants. Le regard en dit long sur nos sentiments et notre attitude à l’égard de notre interlocuteur. Un regard évasif ou erratique est un signe clair d’insécurité.

être sûr de soi dans une conversation

Par conséquent, pour avoir confiance dans une conversation, il est très important que vous gardiez le contact visuel à l’esprit. Il est conseillé de regarder directement dans les yeux de l’autre personne. Cela ne signifie pas que vous devez garder les yeux fixes, ne pas cligner des yeux ou montrer de la raideur. Dans ce cas, il pourrait être interprété comme un défi ou un geste agressif.

Il est possible de former le regard à la sécurité du projet. Observez-vous pour être conscient de la façon dont vous regardez généralement les autres. Essayez de tenir votre regard, sans rigidité, avec des personnes avec lesquelles vous vous sentez en confiance. Petit à petit, vous apprendrez à contrôler consciemment le contact visuel.

La projection de la voix, élément fondamental

Le ton de la voix est un autre de ces éléments qui en disent long sur soi-même, sans qu’on s’en aperçoive. C’est pourquoi il est conseillé de connaître sa voix et d’apprendre à la manipuler. Un bon exercice consiste à s’enregistrer et à s’écouter, en prêtant attention à tous les détails.

Une personne semble confiante dans une conversation si son ton de voix est suffisamment audible, mais sans stridence. Laissez-les vous écouter, mais n’envahissez pas l’autre avec votre voix. Vous pouvez apprendre à moduler le ton de votre voix avec de la pratique. Développer cette compétence est quelque chose qui, en soi, vous donne plus de confiance en vous.

Articuler correctement, un facteur décisif

Il est très important que vous parliez de manière à être entendu, mais il est tout aussi important de faire comprendre ce que vous dites. L’insécurité peut conduire à une certaine hésitation. Comme si vous aviez du mal à dire chaque mot. Parfois, cela vous fait aussi parler trop vite, de sorte qu’il est difficile pour les autres de comprendre ce que vous dites.

sûr de soi et voix

Heureusement, une bonne articulation est une autre habileté qui peut être acquise par la pratique. Il est utile de faire de l’exercice en exagérant l’articulation de chaque mot seul. Cela sert à développer les muscles impliqués dans la parole. Les experts conseillent également des vire-langue à différentes vitesses. Une bonne articulation est un signe que vous vous sentez en sécurité dans une conversation.

S’éloigner émotionnellement de la situation

La perception de la situation est l’un des facteurs qui jouent contre la confiance en soi. Si vous avez l’imaginaire que la personne responsable est trop puissante, ou que toute erreur serait fatale, il peut être assez difficile d’être sûr de soi dans une conversation.

Cependant, vous pouvez gérer tout cela grâce à une préparation préalable. Associez mentalement l’autre personne à une figure fictive qui ne vous rend pas agité. Pensez aussi que vous êtes vous-même comme un acteur avec lequel cette personne entrera en contact. Ce n’est pas avec vous que cette personne parlera, mais avec une version de vous-même que vous avez créée pour l’occasion. Cela vous aidera à prendre du recul émotionnel par rapport à la situation et vous permettra de gérer tout avec plus de fluidité.

sûr de soi devant les autres

Tous ces conseils vous aideront à sortir de cette insécurité qui vous piège parfois tant. Cependant, il peut également être une bonne idée d’enquêter sur les raisons pour lesquelles une conversation crée de l’insécurité pour vous. Il est possible qu’il y ait quelque chose de substantiel qui reste à résoudre.