Comment gérer une situation stressante ?

27 novembre 2019
Une situation stressante est en fin de compte une crise et, par conséquent, elle représente une chance d'évoluer. Nous vous livrons ici quelques stratégies modulatrices pouvant vous aider à gérer le stress dans certaines situations.

Certaines situations dans la vie génèrent un fort impact. Chaque être humain réagit de façon différence face à l’adversité. Mais quoi qu’il en soit, nous passons tous par de mauvaises passes qui génèrent du stress. C’est pourquoi nous souhaitons ici vous livrer quelques conseils qui vous seront utiles à l’heure de gérer une situation stressante.

En somme, tout au long de cet article, nous vous livrerons quelques stratégies pour affronter une situation stressante lorsqu’elle se présente. Accompagnez-nous !

Une femme tentant de gérer une situation stressante

Une situation stressante, qu’est-ce que c’est ?

Le stress, selon la Real Academia de la Lengua Española, correspond à une « tension provoquée par une situation étouffante qui provoque des réactions psychosomatiques ou des troubles psychologiques ».

Une situation stressante est une situation qui affecte notre bien-être physique, psychologique ou social. Néanmoins, gardons à l’esprit que le fait que notre santé en prenne un coup ne dépend pas d’un seul facteur.

Plusieurs facteurs peuvent provoquer du stress. Les causes à l’origine du stress sont nombreuses ; parmi elles figurent les suivantes :

  • Surcharge et insatisfaction au travail
  • Maladie
  • Problèmes de couple, problèmes familiaux, problèmes avec des collègues ou amis
  • Examens
  • Déménagements
  • Incapacité à dire non
  • Emploi du temps trop chargé
  • Mort d’un proche
  • Manque de temps pour les loisirs ou l’accomplissement de certaines tâches
  • Embouteillages

Les causes que nous venons de citer sont mentales. Il y a aussi des causes physiques comme, par exemple, les efforts physiques intenses, une mauvaise posture, le manque de sommeil, la faim, les variations de poids inhabituelles, les maux de tête fréquents et la dermatite atopique, entre autres.

 

Les stratégies pour gérer une situation stressante

Il y a différentes façons d’aborder une situation stressante. Lorsque nous affrontons une situation stressante, nous améliorons notre bien-être et, par conséquent, notre qualité de vie s’améliore. Néanmoins, ces stratégies requièrent un engagement. Passons en revue quelques-unes de ces stratégies.

La communication à l’heure d’aborder une situation stressante

Nous communiquons sans cesse, mais communiquons-nous de manière assertive ? Ce type de communication requiert que nous soyons conscients du message que nous souhaitons transmettre et que nous gérions nos émotions et pensées pour que, au moment de les exprimer, elles parviennent aux autres le plus efficacement possible.

Par ailleurs, lorsque nous parlons de communication, nous ne faisons pas seulement référence à ce que nous exprimons à l’oral ou à l’écrit ; nous faisons également référence au langage corporel. Une communication assertive implique que nous prenions en considération tous ces aspects.

Pourquoi la communication peut-elle nous aider à gérer une situation stressante ? Parce que, lorsque nous transmettons un message de façon appropriée, nous évitons l’apparition d’une tension liée au fait de ne pas exprimer ce que nous pensons. De plus, c’est aussi une bonne façon de demander de l’aide, de prendre des forces pour affronter un défi.

La gestion émotionnelle

Une bonne gestion émotionnelle est un point essentiel pour affronter une situation stressante. Au début, cela peut nous sembler complexe, mais une fois que nous savons identifier le moment approprié pour exprimer nos émotions et que nous savons comment nous y prendre, cela sera bien plus simple.

Par exemple, si vous ressentez du stress et de la colère au travail et que vous aimez tout balancer par terre pour vous défouler, l’idéal dans cette situation serait de ne pas le faire et de garder son calme. Vous pouvez trouver un autre moment pour exprimer ce que vous ressentez. La méditation peut être un bon outil dans ce cas-là.

La résilience

Nous pouvons tous développer cette capacité. Il s’agit de nous placer au-dessus de nos problèmes. Cela revient à aller de l’avant malgré l’adversité.

Par ailleurs, la résilience a également un lien avec les soutiens dont nous disposons, qu’ils soient humains ou matériels, ainsi qu’avec l’attitude et une hiérarchie des priorités efficace, et non idéale, à savoir celle à laquelle nous avons réellement recours pour prendre des décisions.

La gestion du temps

Nous pouvons vite nous sentir accablés lorsque nous ne disposons pas de suffisamment de temps pour faire tout ce que nous souhaitons faire. Définir ses priorités vaut la peine, tout comme construire un planning en fonction de ses priorités.

L’idée est de suivre ce planning. Pour cela, il est fondamental de ne pas se fixer des objectifs trop hauts ainsi que de faire preuve de discipline. Cela nous aidera à ne pas nous auto-saboter.

Suivre une routine

La routine permet de diminuer l’usure cognitive quotidienne. Nous prenons une décision et nous appliquons le résultat. Nous ne passons alors pas par le même carrefour à chaque prise de décision. Cela nous permet d’utiliser nos ressources pour prendre d’autres décisions sans stress.

La routine nous apporte un sentiment de sécurité, parce que nous savons clairement ce que nous devons faire. Par ailleurs, elle nous aide à bien gérer notre temps et, si nos habitudes sont saines, la routine aura des répercussions positives sur notre bien-être.

Laisser couler

Laisser couler consiste à ne pas rester bloqué dans une situation. Certains problèmes ont une solution et d’autres non. Il est parfois difficile de distinguer les uns des autres.

Laisser couler signifie également ne pas nager à contre-courant : il faut s’adapter et accepter ce que nous ne pouvons pas changer. Bien souvent, faire preuve de rigidité ne fait qu’augmenter la tension que nous supportons jusqu’au jour où cette tension finisse par nous briser.

Une femme à l'air pensif

Rester dans le moment présent

Lorsque nous pensons à ce qui aurait pu se passer ou à ce que nous aurions dû faire nous octroyons une importance énorme au passé. Et cela nous fait du mal, car nous alimentons des émotions comme la honte, la tristesse et la culpabilité.

Les émotions en soi ont de la valeur mais elles ne sont ni bonnes ni mauvaises. Par ailleurs, leur effet sur nous, à savoir leur façon de conditionner notre humeur, dépendra essentiellement de notre gestion émotionnelle. L’une des plus mauvaises façons de gérer ses émotions consiste à ressasser inlassablement une situation.

La même chose se passe lorsque nous pensons tout le temps à l’avenir. Nous alimentons ainsi l’anxiété, ce qui alimente la sensation de mal-être. Penser à l’avenir n’est pas une mauvaise chose en soi ; ce qui nous porte préjudice c’est de vivre dans le futur.

Pour cultiver le moment présent, nous pouvons avoir recours aux techniques du mindfulness, lesquelles nous invitent à développer la pleine conscience. Certains études montrent d’ailleurs les bienfaits de cette pratique. Shapiro, Carlson, Astin et Freedman, dans un article publié dans la revue Journal of clinical Psychology, nous montrent l’efficacité du Mindfulness à l’heure de traiter les symptômes physiques et psychologiques.

Cependant, gardons à l’esprit qu’il est parfois préférable de demander de l’aide, car nous ne pouvons pas toujours tout gérer. Certains professionnels spécialisés sont là pour nous apporter du soutien pendant les moments difficiles. C’est le cas des psychologues.

Il y a des milliers de situations stressantes. Ces situations vont plus ou moins affecter notre bien-être en fonction de différentes variables. Il est important de prendre en compte ces stratégies afin de ne pas nous faire du mal. Il faut comprendre que les émotions négatives font partie du chemin et que les ressentir ne fait pas de mal, mais que les refouler et les ignorer si.

 

Shapiro, S.L. Carlson, L.E., Astin, J.A., & Freedman, B. (2006). Mecanisms of mindfulness. Jounral of clinical psychology, 62 (3), 373-386.

Paris, L., & Omar, A. (2009). Estrategias de afrontamiento del estrés como potenciadoras de bienestar. Psicología y Sañud, 19(2), 167-175.