Comment gagner de l’autonomie dans vos relations ?

9 juillet 2019
La solution à la dépendance émotionnelle dans une relation est le gain d'autonomie personnelle ; bien qu'il ne soit pas facile de l'atteindre, ici nous allons vous aider à le faire.

Combattre la dépendance émotionnelle n’est pas facile, mais pas impossible non plus. Briser les chaînes qui nous lient à une autre personne, fixer des limites et rechercher nos propres activités et moments sont des stratégies qui nous aideront à atteindre l’autonomie.

Cependant, il est important de savoir que pendant les premiers mois d’une relation, il est normal de compter les minutes pour voir l’autre personne et de vouloir passer le plus de temps possible avec elle. Quelque chose qui disparaît lorsque la phase d’amour passionné commence à s’estomper pour donner naissance à un amour mature.

Le problème survient lorsque ce désir d’être avec l’autre devient une nécessité et que le fait d’être seul ou de faire quelque chose sans l’autre devient désagréable. Dans ce type de situation, la dépendance émotionnelle apparaît sur la scène. Et c’est là que nous commençons à cesser d’être nous-mêmes afin de satisfaire les désirs et les attentes d’une autre personne. Nous nous enchaînons à elle et à la relation pour finalement devenir invisibles… Que pouvons-nous faire pour la combattre ?

gagner de l'autonomie en couple

Faire des activités différentes pour gagner de l’autonomie

Bien que nous soyons d’accord avec notre partenaire sur un grand nombre d’aspects, il est inévitable que pour d’autres nous soyons totalement différents voire même en désaccord. Il n’est pas possible de s’entendre sur tout : peut-être que nous aimons la randonnée et pas notre partenaire ; peut-être que nous sommes motivés par les sports de force et qu’elle préfère l’aérobic…

L’important, c’est que ces différences soient respectées. Parce qu’être en couple ne signifie pas sacrifier notre indépendance, nos goûts et nos passe-temps ou simplement nos opinions et encore moins être ensemble tout le temps. Une relation c’est beaucoup plus qu’être égaux et d’accord, c’est connecter, respecter, accepter et grandir ensemble.

Aujourd’hui, les personnes qui souffrent de dépendance émotionnelle, de peur de l’abandon et de la perte d’une autre personne peuvent les amener à limiter leurs activités si elles ne sont pas avec leur partenaire et finalement à limiter leur propre monde. Le fait est qu’au départ cela peut sembler inoffensif, mais cela finit par affecter négativement l’estime de soi. C’est pourquoi il est recommandé de ne pas abandonner ce que vous aimez et ce dans quoi l’autre personne n’est pas impliquée.

De plus, avoir cet espace intime et personnel aide aussi à combattre l’une des croyances qui prédominent le plus dans l’amour romantique : gagner de l’autonomie dans la relation ne signifie pas moins aimer, mais prendre soin de soi et cultiver ce qui nous fait vibrer sans dépendre d’une autre personne pour l’accomplir.

Distinguer les amis avec et sans partenaire

Parfois, quand nous avons une relation de couple, nous faisons la connaissance d’autres personnes en couple et avec qui nous devenons amis. Ceci est très positif et enrichissant ; toutefois, qu’arrive-t-il aux amis célibataires que nous avons mis de côté quand nous avons rencontré notre partenaire ?

Beaucoup de gens s’éloignent de leurs amis parce qu’ils ne veulent pas se détacher de leur partenaire, surtout ceux qui vivent une dépendance émotionnelle. Le problème, c’est que ce n’est pas très sain. Si nous pensons à long terme, nous verrons que cette attitude peut avoir des conséquences très négatives : nous ne nous soucions plus de cet ami qui a toujours été à nos côtés ? Est-ce qu’il nous a réellement fait quelque chose ? Qu’arrivera-t-il si la relation se brise ?

Penser que cela peut arriver est difficile, mais les probabilités sont là. Nous n’avons aucune garantie que ce que nous avons avec l’autre personne durera toujours – une autre des croyances romantiques. Par conséquent, ne pas prendre soin de nos amis peut provoquer que nous nous retrouvions seuls et sans soutien.

Il est toujours gratifiant d’avoir des personnes qui sont là quoi qu’il arrive, qui aiment notre compagnie et avec qui partager nos expériences. Ce qui n’est pas acceptable, c’est d’être là ou non pour elles, selon que nous avons ou non un partenaire.

Les personnes ayant une dépendance émotionnelle ont besoin d’acquérir de l’autonomie pour réaliser qu’il y a une vie au-delà du couple. Même si elles font de leur mieux, la relation peut parfois être rompue. Au lieu de se donner du temps et de valoriser les amitiés qu’elles ont mises de côté, ces personnes s’engagent souvent à nouveau dans une relation, ce qui accroît encore davantage leur dépendance envers leur partenaire.

amies qui s'enlacent

Le mal que peut faire le « nous ne faisons qu’un »

L’une des plus grandes croyances qui a fait beaucoup de mal au bien-être d’une relation est le récit selon lequel « nous ne faisons qu’un » : lorsque nous sommes en couple, pour contrer cette croyance, nous devons nous voir comme une équipe composée de deux personnes qui partagent leur vie, mais qui ne sont pas seulement une. Par conséquent, nous sommes différents mais avec un chemin en commun : la relation.

Selon toutes les croyances qui gravitent autour des relations, le « nous ne faisons qu’un » qui peut sembler si innocent, voire affectueux peut devenir quelque chose de très dangereux. Et c’est ainsi parce que dans certaines situations, nous ne savons pas très bien où sont les limites entre l’individualité de chacun et nous nous évanouissons progressivement dans une relation soutenue par des croyances irrationnelles, alors que nous nous perdons.

Nous devons tous apprendre à gagner de l’autonomie dans nos relations. Bien que beaucoup de gens le font déjà, nous n’avons qu’à jeter un œil autour de nous pour voir s’il y en a beaucoup d’autres qui ne le font pas.

Certains peuvent bien se débrouiller en couple quand l’autonomie n’existe pas et cela les aide à vivre la relation de cette façon, mais pour les personnes qui souffrent de dépendance émotionnelle, cette approche ne peut pas fonctionner pour elles. Au mieux, elles feront de mauvais choix tout en perdant leur estime de soi en cours de route…