Comment contrôler les situations très stressantes

25 juillet, 2020
Affronter une situation très stressante n'est pas une tâche aisée. La vie nous met à l'épreuve. C'est dans ces moments que nous devons mettre en place des stratégies pour y faire face et apprendre de ce processus.
 

Apprendre à contrôler les situations très stressantes est presque une stratégie de survie. Le mathématicien et astronome John Lubbock disait qu’un jour de préoccupation est bien pire qu’un jour de travail difficile. Il en est ainsi. L’énergie mentale que nous dépensons dans ces moments où la pression, l’anxiété et l’angoisse envahissent tout est immense.

Il existe par ailleurs un fait qu’il faut prendre en compte. La capacité à affronter et à gérer ces épisodes stressants varie plutôt d’une personne à une autre. L’une envisage sa réalité d’une manière plus positive. L’autre dispose d’une perspective de vie plus résiliente et voit en chaque défi, une opportunité de croissance voire de défi.

D’autres personnes en revanche, s’inquiètent pour presque tout. Ainsi, ce qui entraîne du stress chez certains, pour d’autres, c’est une tâche ou une situation de plus, sans plus de pression ni d’angoisse. Tout dépend de notre expérience de vie et de ces ressources psychologiques que nous pouvons apprendre et nous approprier bien qu’elles ne soient pas innées.

 

Albert Ellis indiquait dans son célèbre livre Dominez votre anxiété avant qu’elle ne vous domine que, dans une certaine mesure, le stress et l’anxiété sont des dimensions qui possèdent également un côté positif. C’est celui-ci qui nous prévient qu’il y a des aspects à changer. Oser le faire aura une influence sur notre bien-être. Travaillons sur ce point. 

« L’expérience ce n’est pas ce qui nous arrive, mais ce que nous faisons avec ce qui nous arrive ».
-Aldous Huxley-

Lisez également :
5 réalités qui vous enferment

Un homme est fatigué au travail.

Stratégies pour contrôler les situations très stressantes

Nous savons que contrôler les situations très stressantes est un défi auquel nous ne nous sentons pas toujours prêts. Néanmoins, qu’entendons-nous réellement par « moments ou situations très stressants » ?

 

Bien que le stress soit par-dessus tout une réalité qui est propre à la perception personnelle de chaque individu, il existe des scénarios ou évènements communs qui peuvent dépasser la plupart des personnes.

Devoir affronter une opération chirurgicale, faire face à des problèmes judiciaires voire à certaines tâches dans notre travail, place la plupart d’entre nous sous le joug de la pression. Chacun d’entre nous aura sans doute plus d’un exemple en tête, celui qui le dépasse et qu’il a tant de mal à gérer.

Ainsi, par exemple, pour connaître la capacité d’affrontement d’un patient, on prend en compte deux facteurs très concrets :

  • Comment il perçoit cette situation complexe qu’il doit affronter (évaluation primaire).
  • Interprétation que fait la personne sur sa capacité à affronter cette situation stressante (évaluation secondaire).

L’idéal est que les deux sphères soient ajustées. Il est recommandé de percevoir que ce défi est accessible et que nous avons les moyens de le gérer. Voyons quelles ressources nous devons utiliser pour contrôler les situations très stressantes.

 

Il ne s’agit pas de faire « disparaître » le stress mais de le gérer

Nous ne pouvons pas vivre sans stress ni anxiétéCes mécanismes ont garanti notre survie. Ils ont stimulé notre progression et ont agi comme cette conjonction émotionnelle et comportementale, capable de nous permettre d’entraîner des changements. Par conséquent, voilà ce que nous devons savoir sur les situations très stressantes :

  • Le stress doit être de notre côté pour nous aider à adopter des comportements adaptatifs.
  • Il ne faut pas le faire disparaître mais le contrôler et le réguler.
  • Pour réguler le stress, chacun doit trouver ces stratégies qui sont le plus appropriées à nos besoins et à notre personnalité. Ce processus prend du temps et requiert de l’engagement.

L’affrontement du stress se base sur trois dimensions très concrètes que nous analyserons dans la suite de l’article.

Une femme entourée de fumée bleue.
 

Stratégies tournées vers l’évaluation, des clés pour contrôler les situations très stressantes

Et vous, comment évaluez-vous ce défi, ce problème ou cette situation compliquée que vous devez affronter ? Du moment où on met une étiquette sur ces situations, notre raisonnement, nos émotions et nos comportements deviennent complètement déterminée. Ainsi, des idées comme « cela me dépasse », « c’est une horreur », « quelque chose d’impossible », « échappe à mes capacités », « c’est un désastre, etc. finiront par intensifier encore plus le stress et l’anxiété.

Par conséquent, nous devons être attentif au type d’évaluation que nous faisons par rapport à cet événement à affronter. Il ne faut pas tomber ni dans le positivisme facile ni, pire encore, dans le drame. À partir de là, l’idéal est de réaliser ce type d’évaluations :

  • C’est quelque chose que je dois faire. Il est normal que je sois stressé mais je dois l’affronter.
  • Je sais que c’est une situation difficile. Il est possible que cela ne se passe pas bien mais je vais apprendre quoi qu’il arrive.
 

Les stratégies centrées sur l’émotion

Tel que nous le savons, le niveau émotionnel est un élément capital pour contrôler les situations très stressantes. Les émotions peuvent nous donner des ailes et de l’élan pour affronter n’importe quelle chose ou au contraire, elles peuvent nous bloquer dans la peur. Dans la mesure du possible, il est essentiel de gérer cet univers interne pour qu’il nous soit favorable. 

De quelle manière ? Voici quelques clés :

  • Identifiez quelles émotions sont en orbite dans votre intérieur.
  • Soyez rationnel. Détectez quelles pensées irrationnelles alimentent ces émotions.
  • Pratiquez des exercices de respiration et de relaxation. Des pratiques telle que la pleine conscience peuvent nous aider dans ces situations.

Stratégies centrées sur le problème

Nous avons déjà appris l’importance d’évaluer le problème ou le défi d’une manière réaliste et appropriée, en évitant les idées qui invalident et alimentent l’angoisse. Nous savons également qu’il est important de réguler nos émotions pour qu’elles nous soient favorables. Que nous reste-il pour apprendre à contrôler les situations stressantes ?

 

Il nous manque peut-être le plus important : avoir un plan.

  • Développez des stratégies qui vous permettent d’affronter ce problème du mieux possible.
  • Créez votre propre kit de survie pour vous préparer à toute chose qui peut vous arriver.
  • Si c’est un entretien d’embauche, préparez-le. Si c’est un rendez-vous médical, pratiquez la relaxation et visualisez tous les scénarios possibles pour être le plus prêt possible. Enfin, si c’est une négociation en entreprise, documentez-vous, entraînez-vous, apprenez des techniques de communication, etc.

En conclusion, on connaîtra plus d’une situation très stressante tout au long de notre vie. Il est normal d’avoir peur. Néanmoins, la clé de ces ornières est d’agir en dépit de l’angoisse, en nous dépassant nous-mêmes dans chaque circonstance adverse.