Comment acquérir de la force émotionnelle

12 avril 2015 dans Psychologie 0 Partagés

La force émotionnelle est en partie innée, mais il faut savoir que la structure de pensée peut aider à la développer.

Il nous suffit de poser quelques questions à une personne pour nous rendre compte de sa faiblesse ou de sa force intérieure. Quiconque pense d’une manière faible et peureuse, sera faible et peureux émotionnellement, car les pensées se transforment en émotions.

Ainsi, l’équation équivalente ressemble plus ou moins à :
Pensée triste et négative = émotions faibles

Prenez le temps d’analyser votre façon de penser et vous verrez que celle-ci correspond à vos émotions. Faire face à une situation difficile en doutant de soi, en ayant peur et en nourrissant des pensées pessimistes est complètement différent que de faire face à cette même situation armé des pensées encourageantes comme « tout ira bien », « je crois en moi », « je peux le faire ! », etc…

Si vous souhaitez acquérir de la force émotionnelle, vous devez commencer par adopter un mode de pensée fort, positif et gagnant. 

Vous voulez être un gagnant? Alors vous devez d’abord penser comme un gagnant!

Développer des émotions positives grâce à la pensée est possible, mais cela requiert de la pratique. Toutefois, vous pourrez commencer à les ressentir facilement grâce à des phrases courtes que vous devrez vous répéter dans votre for intérieur tout au long de la journée.

Pour commencer, entraînez-vous un jour où votre esprit est exempt de toute pensée négative, car dès que vous vous levez, vous devez penser comme si tout allait pour le mieux, comme si vous aviez une envie implacable de croquer la vie sans aucune appréhension.

Agissez et comportez-vous comme vous aimeriez être au plus profond de vous-même, et petit à petit, vous deviendrez cette personne.

Ouvrez les rideaux en vous levant, et répétez-vous dans votre tête « aujourd’hui va être un jour exceptionnel ! ». Regardez-vous dans le miroir, et dites-vous  » j’ai confiance en toi, tu peux tout faire, il suffit d’y croire »!

Commencer votre journée de cette façon, c’est comme déposer le premier grain de sable qui se transformera en désert au fil du temps. Dites adieu au pessimisme, à la victimisation, aux plaintes, aux critiques, et tendez les bras vers la sécurité, la motivation et le bonheur.

Vous avez sûrement déjà vu, si ce n’est qu’à la télévision, des entraîneurs sportifs motiver leur équipe. Ils leur donnent l’envie de se battre, de gagner et de donner tout ce qu’ils ont. Ces entraîneurs utilisent des phrases motivantes, et ce sont ces dernières qui bien souvent font la différence et permettent de gagner les batailles.

Devenez votre propre entraîneur intérieur personnel. Lorsque vous devez faire face à une situation qui vous fait vous sentir faible, pensez « Allez, j’y vais ! Debout, motive-toi ! Tu peux le faire ! Tu vas y arriver, tu es fort. »

Tout ce qui brille n’est pas de l’or

Toutes ces phrases et ces pensées positives sont extrêmement bénéfiques pour notre santé mentale, mais n’oubliez pas qu’elles ne feront pas de miracles sur une personne qui souffre de problèmes intérieurs tels que l’insécurité, la timidité, etc.

S’il est vrai qu’elles peuvent être d’une grande aide, comme un calmant provisoire, elles serviront uniquement dans ces moments où vous penserez positivement, car dès que vous arrêterez d’entraîner votre esprit et d’utiliser ces phrases, l’insécurité réapparaîtra.

C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser cette technique comme un complément, mais toujours en essayant de traiter le problème par la racine.

Cette technique pourrait se comparer à des médicaments. Prenez par exemple une personne rongée par l’anxiété ; un simple calmant l’aidera pendant quelques heures, mais dès qu’il ne fera plus effet, le fond du problème refera surface.

Pour soulager une véritable anxiété, il est nécessaire qu’un professionnel arrive à déterrer la racine du problème, qu’il soit conscient ou inconscient, et à anéantir ces émotions malsaines qui empêchent le patient de profiter d’un bon état émotionnel.

Images avec l’aimable autorisation de Jesus Solana et Alba Soler

A découvrir aussi