Changer une habitude en 6 étapes

· 18 septembre 2018

Changer une habitude est tout un défi, spécialement si celle-ci est très ancrée. D’ailleurs, en nous observant dans le miroir, nous sommes tous capables d’identifier une habitude que nous aimerions changer. La fin de l’année arrive et nous faisons la résolution de faire ou de ne plus faire les choses. Bien souvent, nous commençons bien puis avec le passage du temps, nous reprenons nos anciennes habitudes.

La bonne nouvelle est qu’il existe des méthodes efficaces pour changer une habitude. Parfois, c’est n’est pas la volonté qui nous manque, mais la stratégie. Bien entendu, il faut faire preuve d’efforts et de persévérance mais sans la méthode adéquate, il est beaucoup plus difficile d’atteindre l’objectif.

Pour changer une habitude, nous avons besoin des aspects cognitifs, émotionnels et volontaires. La décision est une étape nécessaire ; mais elle ne suffit pas. A partir de l’analyse de la conduite humaine, nous avons établi le fait que la modification d’une habitude passe par six étapes qui seront présentées ci-dessous.

« Personne ne peut être esclave de son identité : lorsqu’une possibilité de changement, il faut changer. »

-Elliot Gould-

1. Précontemplation, le premier pas pour changer une habitude

Changer une habitude, cela commence par l’apparition des indices qui chuchotent à l’oreille. Une voix, quasiment toujours ténue, avoue qu’il existe une habitude peu saine ou positive dans notre vie. Parfois, ce sont d’autres personnes qui détectent la situation. Ce qui est sûr est que l’idée d’éradiquer une certaine conduite se fait peu à peu sentir.

prendre conscience qu'il est nécessaire de changer nos habitudes

Dans le même temps, une négation des faits se présente. La résistance est parfois très forte. Nous cherchons des raisons pour maintenir l’habitude ou nous sous-estimons les arguments qui invitent à la modifier. Nous avons tous tendance à tout maintenir à l’identique et l’idée d’un grand changement ne nous enthousiasme généralement que très moyennement au début.

2. Contemplation

C’est l’étape la plus longue du processus de changement d’une habitude. Elle dure des mois, des années, toute la vie. Elle comprend le moment au cours duquel l’individu se rend compte du fait qu’il a effectivement une habitude négative, que celle-ci l’affecte et qu’il serait adéquat d’introduire une certaine transformation.

C’est également la phase au cours de laquelle on prend la décision de changer et éventuellement de faire les premiers pas pour y parvenir. Il n’y a plus de déni. En revanche, il peut y avoir un certain manque de motivation ou des difficultés à trouver le chemin du changement.

3. Préparation

La préparation est la phase au cours de laquelle on commence à faire des efforts pour changer. C’est le temps de l’exploration. Le temps des tentatives ratées et peu constantes qui se réalisent sans finalement se consolider.

 

A cette étape, la personne découvre le niveau de difficulté qu’implique le changement d’une habitude. La prise de conscience du fait que ce changement soit nécessaire persiste et les premiers obstacles pour y parvenir efficacement deviennent identifiables.

4. Concrétisation

Au cours de cette phase, il y a des efforts conscients, dirigés et continus pour atteindre le changement. Il s’agit d’une stratégie permettant d’atteindre l’objectif. Cette stratégie est bien souvent motivée par les conseils des autres ou l’information que l’on reçoit. On peut constater des réussites mais le changement n’est pas encore radical.

Bien souvent la consolidation échoue car on ne mène pas les étapes antérieures. Certains commencent le processus en imaginant la réussite, mais c’est très difficile et bien souvent, c’est un échec. Dans tous les cas, à cette étape il y a des avancées parfaitement observables et claires.

5. Maintien

Comme son nom l’indique, cette phase est celle du maintien du nouveau comportement. On a mis de côté l’ancienne habitude et on en a acquis une nouvelle. La mission est désormais d’arriver à conserver cette tâche afin qu’elle persiste et qu’elle s’intègre à notre manière naturelle de vivre. Il y a alors une plus grande sécurité et confiance.

l'importance de changer une habitude si elle est mauvaise

Cependant, pour que le nouveau comportement se maintienne, l’idéal est d’acquérir de nouvelles habitudes de renforcement. Par exemple, si l’objectif est de cesser de fumer et que l’on y est parvenu, on peut associer cette nouvelle habitude à la pratique d’une activité physique. Il est également très important de conserver de la motivation et de se récompenser fréquemment pour nos réussites.

6. Rechutes

Les rechutes sont une étape normale du processus de changement. L’esprit humain n’est pas linéaire. Il fonctionne au travers de courbes ascendantes et descendantes. Cependant, une rechute ne renvoie pas la personne au niveau zéro du processus, même lorsqu’elle est très forte. Tout le chemin parcouru permettra de recommencer à un rythme plus soutenu.

Il est conseillé de reprendre le processus au niveau de la phase de préparation. Il est également fondamental de ne pas se punir. Au contraire, il faut aller de l’avant, se motiver et ne pas permettre au doute ou au manque de confiance de prendre le pouvoir sur notre état moral. C’est toujours une bonne chose que d’examiner la cause de la rechute et d’identifier les facteurs à risque pour le futur.

 

Changer une habitude n’est pas facile, mais il est évident que lorsque nous y parvenons, nous contribuons à augmenter nos sentiments d’estime personnelle, d’optimisme et de confiance en nos capacités. Bien entendu, nous augmentons également notre qualité de vie et nous éliminons les facteurs potentiels de souffrance pour nous.