Certaines personnes ont besoin de réparer les autres

16 juin 2019
Certaines personnes ressentent le besoin de "réparer" les autres. Elles sont comme des chevaliers blancs qui cherchent à sauver ceux qui, parfois, ne veulent pas être aidés ou n’en ont pas besoin.

Il y a des personnes qui ont besoin de « réparer » les autres. D’être les premières à sauver, résoudre les problèmes ou offrir leur aide. Or, parfois, cela peut supposer une certaine intrusion, voire même de l’égoïsme. En effet, certains voient dans cette aide une dette morale à rembourser plus tard.

Nous avons tous déjà rencontré une personne présentant ce type de profil.  Une personne qui doit toujours être la sauveuse de toutes les causes. Souvent, elle le fait de bonne foi et avec plaisir. Cependant, tout comme il est nécessaire de savoir à quel moment l’aide doit être fournie, il faut également préciser à quel moment il est préférable de rester en retrait.

En outre, il y a un aspect que nous ne pouvons pas ignorer. Parfois, les sujets peuvent être dangereux ou très délicats. Il y a donc des moments où la meilleure réponse est de ne rien faire. Contentez-vous d’être cette figure qui est présente et qui confère un soutien, mais en silence et avec sagesse.

Les personnes brisées ont besoin de l’aide de professionnels spécialisés. Les personnes dont le cœur ou l’estime d’elles-mêmes sont fragmentés ont besoin de leur propre temps de guérison, d’un espace adéquat et confortable où elles puissent se réparer petit à petit et à leur rythme.

Par conséquent, il y a certains processus que nous ne pouvons pas accélérer. Nous ne pouvons pas non plus devenir des héros qui sauvent des causes que nous ne connaissons pas en profondeur ou qui nécessitent une autre assistance.

personnes qui ont besoin de réparer les autres

Certaines personnes ont besoin de « réparer » les autres

Les personnes qui ont besoin de « réparer » les autres, parfois, insistent pour panser des zones où n’apparaissent aucune blessure. Elles dépassent donc souvent les limites. En effet, elles s’engagent à faire des faveurs lorsque nous ne les demandons pas ou à réparer des aspects qui n’ont pas réellement besoin d’assistance.

On peut voir cela, par exemple, chez ceux qui sont déterminés à trouver un partenaire à un proche qui n’en a pas ou n’en veut pas. Ou plus encore, chez ceux qui recommandent à quelqu’un de prendre ses distances vis-à-dis d’une personne car, à leur avis, elle représente un grave danger pour lui. Ce sont aussi ces figures qui nous encouragent peut-être, à être plus extravertis, plus ouverts et plus bavards, sans même prendre la peine de nous comprendre.

Les « réparateurs sociaux » ont besoin de réparer ce qui, selon eux, semble défectueux. Ils le font presque automatiquement parce qu’en réalité, il s’agit souvent de personnes ayant elles-mêmes été blessées par le passé.

La personnalité du sauveur et le Chevalier Blanc

Les personnes ayant besoin de « secourir » les autres définissent un type de profil appelé syndrome du Chevalier Blanc en psychologie. Ce terme a été inventé par des médecins et des professeurs de psychologie à Berkeley : Mary Lamia et Marilyn Krieger.

Ainsi, ce secteur de la population comprend tous les hommes et les femmes qui ont souvent établi des relations avec des personnes qui semblent abîmées par leurs expériences passées ou vulnérables. Leur idée, leur but est de sauver et de réparer.

En réalité, en adoptant cette attitude restructurante et réparatrice, ce qu’ils cherchent, c’est aussi donner un sens à leur propre vie. Le Chevalier Blanc se reconnaît plusieurs caractéristiques, que nous vous présentons ici.

Quelles sont les caractéristiques du Chevalier Blanc ?

Le Chevalier Blanc est une personne qui :

  • par le passé, a subi un abandon, des mauvais traitements, la perte d’un être cher, etc
  • est très sensible et émotionnellement vulnérable
  • •a besoin de se sentir utile
  • est très critique avec elle-même et dévalue les autres pour une raison très claire : affaiblir l’autre justifie la nécessité d’aider
  • ne se réjouit généralement pas des succès des autres, des attitudes sûres, courageuses ou risquées. Elle préférera toujours qu’ils ne soient pas en sécurité et qu’ils frôlent l’échec, la tristesse et la peur pour venir à la rescousse
personnes qui ont besoin de réparer les autres

Les personnes qui ont besoin de « réparer » les autres sont comme ces chevaliers blancs qui vont de royaume en royaume, sauvant et aidant ceux qu’ils rencontrent (même s’ils ne le demandent pas ou n’en ont pas besoin). Par conséquent, la plupart du temps, elles se sentent frustrées, parce que ces comportements peuvent être perçus comme intrusifs et dérangeants.

Ces personnes sont donc constamment envahies par la déception, la souffrance et l’impuissance de ne pas voir reconnus leurs efforts, leur noble volonté. Elles peuvent être tyranniques, voire même manipulatrices parfois.

Finalement, c’est en fait le Chevalier Blanc qui a besoin d’être secouru. C’est lui qui doit faire le nécessaire pour réparer ses blessures du passé, ainsi que son estime de lui-même effrénée qui le conduit à projeter ses propres besoins sur les autres.

Si vous êtes un Chevalier Blanc, sauvez-vous : il est temps d’alléger le fardeau qui pèse sur vos épaules et de réaliser le meilleur exploit qui soit : la guérison personnelle.

 

  • Lamia, Mary (2015) The White Knight Syndrome: Rescuing Yourself from Your Need to Rescue. Echo Point Books & Media