Celui qui sourit est toujours plus fort que celui qui s’emporte

14 juin 2016 dans Emotions 0 Partagés

On dit qu’on vit dans le monde vers lequel on fixe son attention. Il semble donc logique de penser qu’il est bien plus bénéfique de résoudre ce qui nous déstabilise que de passer notre temps à défier la loi de la gravité.

L’une des choses qui nous déséquilibrent le plus, justement, ce sont les disputes, et le meilleur moyen de s’en tirer brillamment est d’agir avec la sérénité de celui qui sourit et non avec des crises impulsives ou durables.

Quand une situation vous pousse à bout et que vous sentez que vous ne savez pas “par où commencer”, c’est précisément la patience ainsi qu’un certain degré d’optimisme qui peuvent vous aider à la surmonter “sans trop de dégâts”.

Sinon, elle peut occasionner chez vous un déséquilibre inutile pendant quelque temps, donnant lieu à plus de stress, plus d’anxiété ou plus d’énervements.

Souriez sereinement si vous voulez réussir quelque chose

Parfois, nous pouvons être plongés dans une dispute un peu enflammée, et la plupart du temps, c’est avec quelqu’un de notre famille ou avec un ami.

La tension n’en est par conséquent que plus grande, car une dispute mal gérée peut entraîner des résultats que nous ne désirons pas.

Face à ces circonstances – ou d’autres similaires – il y a deux possibilités : perdre le contrôle de la situation ou la rationaliser le plus possible.

Opter pour l’une ou l’autre va dépendre de notre force pour contrôler l’impulsivité et pour garder la tête froide le plus possible. C’est pourquoi il est beaucoup plus sain de chercher à avoir un esprit ouvert qui nous mènera à “bon port”.

“Il est plus facile d’obtenir ce qui est souhaité avec un sourire qu’avec la pointe de l’épée.”-William Shakespeare-
Partager

IMAGE 2

Il n’y a pas toujours un gagnant et un perdant, mais la leçon qu’en tirera celui qui a été capable d’agir sereinement sera beaucoup plus enrichissante pour l’avenir.

Le dialogue pacifique, un sourire au moment approprié et un comportement apaisé en réponse à l’agitation nous serviront pour d’autres situations similaires à celles auxquelles nous faisons face.

C’est pour cela qu’on dit : “Souriez sereinement si vous voulez réussir quelque chose”.

S’emporter nous conduit vers une voie sans issue

Quand on garde en tête les bénéfices que l’on peut tirer d’une situation conflictuelle, il est normal que la crise conduise à une situation sans issue.

S’emporter ne permet pas d’écouter ou d’être écouté, de même que ça ne nous permet pas d’apprendre ou d’être compris.

Les disputes arrivent précisément quand la conversation peut soudainement changer de ton. On élève alors la voix, et on ne regarde pas au-delà de l’ego de chacun.

Aucune des personnes impliquées ne s’arrête pour se demander s’il est possible qu’elle se trompe, si elle essaie d’imposer au lieu de transmettre ses idées et si elle tient pour acquises des interprétations qui peuvent ne pas s’ajuster à la réalité.

“Rester en colère, c’est comme saisir un charbon ardent avec l’intention de le jeter sur quelqu’un ; c’est vous qui vous brûlez.
Bouddha-
IMAGE 3

La colère trouble celui qui l’éprouve et elle lui fait croire qu’il est impossible qu’il ait tort dans ce qu’il défend. 

Il peut également ne pas être conscient que gagner le conflit ne lui apportera rien parce qu’il n’aura rien appris de ce que l’autre pense ou parce qu’il finira probablement par croire en des malentendus.

Gérer une situation difficile avec calme

Par conséquent, celui qui sourit face aux complications sera plus fort que celui qui s’emporte, surtout parce qu’il gérera mieux les situations difficiles qui se présenteront à lui. 

Il saura ainsi que la réflexion et l’analyse sont les plus grand ennemis de l’attitude arrogante provoquée généralement chez nous par la colère.

De plus, il gagnera en expérience en recherchant les solutions à ses problèmes et en étant plus tolérant, ce qu’implique le fait d’avoir un grand éventail de relations.

Il est important de savoir écouter et de respecter que les autres ont des opinions différentes de nous, et de comprendre que nous faisons tous des erreurs : des fois, en nous exprimant, d’autres fois en agissant.

IMAGE 4

C’est peut-être un lieu commun, mais apprendre à contrôler ses nerfs dans les moments délicats nous aide à canaliser les moments de rage que nous ne pouvons pas éviter. 

Il ne s’agit pas d’essayer de voir les problèmes avec les autres comme s’ils n’existaient pas, mais d’apprendre à les gérer d’une façon efficace.

“En période de grand stress, il est toujours préférable de rester occupé, en utilisant votre colère et votre énergie dans quelque chose de positif.”

Lee Iacocca-

A découvrir aussi