Ce court-métrage vous aidera à comprendre la valeur de l’amitié

1 septembre 2016 dans Films 0 Partagés

Les poètes disent que les amis sont des anges qui nous donnent leurs ailes quand les nôtres ont oublié comment voler, qui ne nous laissent pas toucher le sol et qui, si on en vient à le toucher, nous aident à nous relever. Autrement dit, l’amitié, c’est la force du château de notre vie.

La base de tout « contrat » d’amitié se recrée dans un espace dénué de toutes exigences, de toutes conditions et de tous caprices vains.

C’est un sentiment qui nous offre oxygène, air frais et vie, qui nous accompagne commodément, qui nous fait nous sentir aimé, et qui nous permet de jouir d’une certaine assurance.

L’amitié démolit nos murailles, nous aide à profiter du destin, fomente l’inquiétude, l’ambition, le surpassement, les sentiments positifs de confiance et d’apprentissage.

En effet, il faut être un très bon ami pour aider sans exiger, pour accompagner sans mettre la pression et pour montrer sans conditionner.

amistad

L’amitié, un sentiment qui se cultive

Quiconque connaît la valeur de l’amitié sait que la seule façon de créer et de maintenir ce sentiment consiste à devenir soi-même le meilleur ami que l’on puisse avoir.

C’est important, car on oublie trop souvent que la splendeur et l’inconditionnalité doivent commencer par nous-même.


Ainsi, les amis demeurent unis malgré les adversités et les défauts, car c’est précisément dans l’union et dans l’absence de conditions que réside le vrai sentiment d’amitié.


Quand les mauvaises passes arrivent, la souffrance est moindre lorsque l’on est en compagnie de nous amis, car le soutien qu’ils nous apportent ne serait-ce qu’en étant présent nous emplit de force pour continuer à avancer sur la corde lâche.

Prendre soin de nos amis, les soutenir, s’occuper d’eux et ne pas les abandonner, voilà tout autant de principes basiques de toute relation amicale.

Cela se reflète merveilleusement dans le court-métrage Cambio de pilas (Changement de piles, en français), lequel narre l’histoire d’amitié qui existe entre une vieille dame malade et son robot d’assistance, une amitié qui dépasse toutes frontières, et ce même quand les piles s’usent…

L’importance de prendre soin des gens qu’on aime et de les protéger

Un homme, son cheval et son chien marchaient dans la rue. Après avoir beaucoup marché, l’homme se rendit compte que lui, son cheval et son chien étaient morts dans un accident. Le chemin était très long, la colline était escarpée, le sol était fort, ils transpiraient et avaient très soif. Ils avaient désespérément besoin d’eau.

Dans un virage du chemin, ils aperçurent une grande porte magnifique, toute faite de marbre, qui conduisait à une place pavée de blocs d’or. En son centre se trouvait une source d’où émanait de l’eau cristalline. Devant la porte se trouvait un homme abrité sous une guérite, qui veillait suer l’entrée. Le marcheur s’approcha de lui.

– Bonjour.
– Bonjour, répondit le gardien.
– Qu’est-ce donc que ce si bel endroit ?, demanda-t-il.
– Vous êtes ici au Ciel, rétorqua l’homme.
Quelle bonne nouvelle que de savoir que nous sommes arrivés au Ciel ! Nous avons tellement soif, dit-il.
– Vous pouvez entrer et boire de l’eau quand vous voulez, dit le garde, tout en indiquant la source à l’homme.
– Mon cheval et mon chien sont assoiffés.
– J’en suis bien désolé, dit le gardien, mais ici, l’entrée est interdite aux animaux.

niño-paseando-por-un-bosque-con-su-perro-2

L’homme resta là, déconcerté. Il avait grand soif, mais pour autant, il n’était pas disposé à aller boire en laissant ses amis mourir de soif. Il continua alors son chemin. Après avoir grimpé la colline, la soif et la fatigue alors bien plus fortes encore, ils arrivèrent à un endroit dont l’entrée était signalée par une vieille porte entrouverte qui conduisait à un chemin en terre, bordé des deux côtés par des arbres qui permettaient à la zone de rester ombragée. A l’ombre de l’un des arbres du chemin, un homme était couché.

– Bonjour, dit le marcheur. 
– Bonjour, répondit l’homme.
– Nous avons très soif, moi mon cheval et mon chien.
– Il y a une source au milieu de ces pierres, dit l’homme. Vous pouvez boire autant que vous le voudrez.

L’homme, le cheval et le chien atteignirent la source et burent assez pour calmer leur soif.

– Merci beaucoup, dit-il en repartant.
– Revenez quand vous voulez, rétorqua l’homme.
– A propos, dit le marcheur, quel est le nom de cet endroit ?
– Ici, c’est le Ciel, fit l’homme.
– Le Ciel ? Pourtant, l’homme sous la guérite, un peu plus bas, à côté de la grande porte de marbre, m’a dit que le Ciel était là-bas.
Non, là-bas, ce n’est pas le Ciel, mais l’Enfer.
– Mais alors, fit le marcheur, cette fausse information doit causer de grandes confusions.
– En aucun cas, répondit l’homme. En fait, ils nous rendent un grand service, car là-bas demeurent les personnes qui n’ont aucun scrupule à abandonner leurs meilleurs amis.

Quelles sont les leçons à tirer de cette histoire ?

Aussi bien le court-métrage que l’histoire qui illustrent cet article sur la valeur de l’amitié nous indiquent la façon dont nous devons soutenir les personnes que l’on a autour de nous.

L’amitié, la vraie, c’est ce lien qui lie deux personnes sans masques, sans égoïsme, sans intérêts.

Peut-être le meilleur ami n’est-il pas celui qui passe le plus de temps à vos côtés ou celui avec lequel vous avez partagé des centaines d’expériences au cours de votre vie, mais plutôt celui qui vous fait vous sentir spécial, qui ne vous abandonne pas, et qui demeure à vos côtés quand vous en avez le plus besoin.


Car nous savons bien que l’amitié ainsi que l’amour qui la compose sont les ingrédients les plus importants de la recette de la vie, et ce que l’on a de plus précieux dans la vie, ce ne sont pas nos possessions, mais toutes ces personnes à nos côtés.


A découvrir aussi