La carte des émotions humaines

· 30 juin 2015

 

Des chercheurs de l’Université de Aalto en Finlande ont développé une étude intéressante sur les émotions humaines, qui nous dévoile une formulation passionnante, dont nous nous doutons déjà tous. 

Qui n’a jamais ressenti cette sensation de colère installée dans l’estomac comme un noeud douloureux ? Ou cette peur qui fait palpiter notre coeur et nous coupe le souffle ? 

Ce qui est intéressant, c’est de savoir que tout sentiment, toute émotion telle que l’envie, la tristesse, la colère, l’amour ou l’anxiété, paraît avoir une corrélation biologique.

LE CORPS ET LES ÉMOTIONS

Les papillons dans le ventre, le fait d’avoir le coeur brisé, ou d’avoir la chair de poule, sont des expressions populaires qui, d’une certaine façon, établissent une association entre les états mentaux et les sensations corporelles.

Selon les scientifiques, les émotions ont comme finalité de nous aider à affronter des situations déterminées de notre environnement.

Ainsi, par exemple, face à une désillusion, une déception ou une perte, notre cerveau libèrera une série de neurotransmetteurs qui nous transmettra la sensation de tristesse, un sentiment qui va nous obliger à rester un peu à part pour chercher le recueillement en nous-même, et trouver la cause et des solutions pour surmonter cette déception.

Les sensations sont également en corrélation avec notre corps, ajustant cette union entre le corps et l’esprit, et nous préparant à pouvoir réagir.

D’autre part, l’anxiété agite nos organes, accélère notre coeur, nous prépare pour le mouvement et pour trouver des réponses.

L’attraction voire même l’amour nous offrent une sensation de bien-être physique que le cerveau juge comme agréable et bénéfique.

Les scientifiques de l’Université de Aalto en Finlande on découvert que les sensations les plus communes de l’être humain comme la colère, la tristesse, la joie, la peur etc. ont tendance à déclencher les sensations les plus fortes dans le corps.

Nous connaissons tous cette douleur ou pression dans la poitrine, la rigidité musculaire, le vide dans l’estomac, etc.

De plus, ils signalent que ces corrélations physiques sont universelles dans toutes les cultures, même les asiatiques, dont on peut penser qu’elles sont plus froides au moment d’exprimer leurs émotions.

Ainsi, nous ressentons tous les émotions de la même manière mais nous les exprimons de manières différentes. 

Entrent alors en jeu les modèles de personnalité de chacun et les différences culturelles. Mais nous ressentons tous la déception dans les mêmes organes et la joie trouble pareillement notre coeur.

Les études menées par cette équipe de scientifiques sont basées sur l’analyse de plus de 700 personnes qui se sont consacrées à signaler quelles étaient les parties du corps qu’elles ressentaient avec le plus d’intensité lorsqu’elles avaient une grande émotion.

Les résultats ont démontré que tout le monde avaient parlé des mêmes zones, et même que ces personnes les avaient identifiées avec certaines couleurs, comme nous pouvons le voir sur l’illustration de cet article : la colère, la peur, le dégoût, la joie, la tristesse, la surprise, la neutralité, l’anxiété, l’amour, la dépression, le mépris, l’orgueil, la honte et l’envie.

Ce qui est intéressant, c’est que des émotions comme la joie et l’amour irradient la totalité du corps alors que l’envie, par exemple, affecte une partie bien précise.

La carte des émotions illustre quelque chose que nous savons sûrement déjà. Même si parfois, nous croyons que les êtres humains sont très complexes et indéchiffrables, nous savons tous ce qu’est la déception et comment se ressent la joie.

Les émotions positives nous enrichissent et les négatives provoquent des dommages,et peuvent même causer des maladies.

Mais les études nous montrent que nous partageons tous la même carte des émotions, peu importe le sexe ou la culture. 

La prochaine étape est de comprendre que nos actes peuvent rendre les autres personnes heureuses ou malheureuses.

Il est donc également intéressant de développer sa compréhension des émotions des autres, ce qui complète notre carte des émotions.