Carlo Rovelli, le nouveau Stephen Hawking

Le plus intéressant chez Carlo Rovelli est sa façon d'aborder les grandes questions avec l'émerveillement et la curiosité d'un enfant. Cela a fait de lui l'un des scientifiques les plus lus dans le monde aujourd'hui.
Carlo Rovelli, le nouveau Stephen Hawking

Dernière mise à jour : 21 juillet, 2021

Carlo Rovelli et Stephen Hawking ont de nombreux points en commun. Tous deux ont étudié la physique. Tous deux sont devenus des communicateurs scientifiques et tous deux représentent deux des esprits contemporains les plus brillants et les plus motivants.

L’un des traits distinctifs de Carlo Rovelli est le pont qu’il a construit entre les connaissances de la physique et la poésie littéraire. Dans es livres, la science et le lyrisme s’entremêlent. En outre, il a avancé. des thèses provocantes et fascinantes dans le domaine qui est le sien, à savoir la physique quantique

Depuis quelques temps, la physique est devenue un domaine riche en surprises et en images fantastiques. Carlo Rovelli fait partie de ces physiciens qui nous étonnent par leurs découvertes sur le fonctionnement de la matière et de l’univers.

Comme Stephen Hawking, Carlo Rovelli a consacré une grande partie de ses recherches à un phénomène qui reste énigmatique : le temps. Approfondissons.

“Je crois que la physique est sur le point de s’échapper de la prison des pensées reçues et de se lancer dans la recherche de nouvelles façons de penser le monde. Elle est sur le point de dissiper un peu la brume du lac des rêves non concrets, qui reflètent la réalité comme le lac reflète les montagnes.”

– Carlo Rovelli –

Horloge en spirale.

Qui est Carlo Rovelli ?

Carlo Rovelli est celui qui a fait tomber des milliers, peut-être même des millions, de personnes amoureuses de la physique. Ses livres Sept brèves leçons de physique et L’Ordre du temps sont si bien écrits que la plupart d’entre nous se demandent pourquoi la physique ne nous a-t-elle pas été expliquée ainsi dès le départ.

Carlo Rovelli est né à Vérone, en Italie, puis il a vécu aux États-Unis avant de s’installer aujourd’hui en France. Il est l’un des fondateurs de la théorie de la gravité quantique à boucles. Ses œuvres ont été traduites dans plus de 40 langues et il est lu avec autant de passion par les scientifiques que par les poètes.

Il écrit également sur l’histoire et la philosophie des sciences. C’est un penseur critique qui a connu deux fois la prison dans sa jeunesse.

Une première fois en raison de ses opinions subversives et une seconde fois pour avoir refusé de faire son service militaire en Italie. Dans l’une de ses nombreuses interviews, il a déclaré que son grand rêve avait été de devenir un vagabond.

Le temps : une substance mystérieuse

Carlo Rovelli a profondément réfléchi au temps. Il commence généralement ses présentations en parlant de la conception la plus populaire et la plus répandue du temps, à savoir la conception occidentale d’un temps parfaitement linéaire.

Pour l’expliquer, il utilise généralement une corde. Il attache des perles à cette corde. Une perle correspond à aujourd’hui, une autre perle à un mois, une autre à un an, et ainsi de suite.

Puis, avec une autre corde, il fait de même, mais cette fois en regardant vers l’avenir. Une perle représente demain, une autre un mois, une autre la date de notre mort, une autre encore après notre mort, et ainsi de suite.

C’est ainsi que Newton concevait le temps. Il le voyait comme une ligne continue avec laquelle nous avançons simultanément.

Puis Albert Einstein est arrivé et les choses ont changé. Pour schématiser le propos d’Einstein, Carlo suspend un tissu à des cordes : c’est ça le temps, ce n’est pas une ligne, ni une corde, mais une surface, qui, de plus, n’est pas plate, mais courbe et trouée. Le temps n’existe pas en tant que tel. Seul demeure l’espace-temps.

Au plus bas sur la courbe, le temps passe plus lentement. En revanche, dans les zones gonflées, c’est-à-dire “en haut”, le temps passe plus vite. Dans les trous, le temps passe très vite, mais sur les bords, ce n’est pas le cas. Dans le monde de l’infiniment petit, le temps passe “à pas de géant”.

Ensuite, Carlo Rovelli demande alors: “Qu’est-ce que le temps ?” Et il répond lui-même : “Nous ne le savons pas.”

Physicien et penseur

Comme nous l’avons déjà noté, Carlo Rovelli est le fondateur de la “théorie de la gravité quantique à boucles“. Il s’agit d’un domaine qui vise à réaliser une synthèse entre la théorie de la relativité et la mécanique quantique, les deux grandes découvertes de la physique du siècle dernier.

Une autre des facettes de Rovelli est son approche de la philosophie des sciences. Et dans ce domaine, il a également eu l’occasion de se référer à la pensée religieuse, qui semble se trouver sur la rive opposée de la science.

À cet égard, il souligne qu’il n’y a pas de réelle contradiction entre faire de la science et croire que Dieu a créé l’univers. D’autant plus que l’univers reste un mystère et que la science est loin de le décrypter.

Cependant, là où il y a une véritable contradiction, c’est dans la position de la religion et de la science vis-à-vis de la vérité. Les croyants prétendent détenir des vérités absolues sur la réalité. La science, en revanche, est une question éternelle et part donc de l’idée d’une profonde ignorance.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’esprit quantique : comment transformer notre réalité ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
L’esprit quantique : comment transformer notre réalité ?