Carence en vitamine B12 et détérioration cognitive : quel est le lien ?

Un faible niveau de vitamine B12 peut affecter notre santé cérébrale. En effet, nous sommes généralement plus susceptibles de souffrir d'anxiété et de dépression. Par ailleurs, nous pouvons subir des défaillances cognitives telles que des troubles de mémoire, de fluidité verbale...
Carence en vitamine B12 et détérioration cognitive : quel est le lien ?
Valeria213

Rédigé et vérifié par la psychologue Valeria213 dans 15 novembre, 2021.

Dernière mise à jour : 15 novembre, 2021

Lorsque nous parlons de santé cérébrale, une carence en vitamine B12 peut indiquer une différence importante. Depuis longtemps, nous savons que sa présence favorise le fonctionnement du système nerveux et qu’elle est aussi essentielle à la production des globules rouges. Cependant, ces dernières années, nous avons également pris conscience de l’impact de sa carence dans différents troubles cognitifs.

De nos jours, il est fréquent que les psychiatres demandent à connaître au préalable le taux de cobalamine – également connue sous le nom de vitamine B12 – de leurs patients via des examens biochimiques. Sa carence, en plus d’entrainer un type d’anémie spécifique, peut à son tour favoriser l’apparition de troubles psychologiques tels que l’anxiété et la dépression.

D’autre part, les médecins et neurologues savent également qu’en vieillissant, les niveaux de cette vitamine diminuent considérablement. Sa carence ne constitue pas seulement un risque pour ceux qui suivent un régime végétalien strict. En effet, l’âge est aussi un facteur de diminution des taux de vitamine B12 dans notre organisme, avec toutes les conséquences que cela implique.

Ainsi, les effets de faibles niveaux de vitamine B12 se traduisent souvent par un large éventail de troubles cognitifs. Par exemple, des trous de mémoires, des problèmes de concentration ou de fluidité verbale, des sautes d’humeur…

La vitamine B12, plus particulièrement, a un impact majeur sur la santé neurologique. À partir de 40 ans, il est courant que ses niveaux commencent à chuter de manière progressive. Et cela devient encore plus évident à partir de 60 ans.

Pastille et aliments avec de la vitamine B12.

Carence en vitamine b12 et santé cérébrale

La viande, les œufs, les produits laitiers, le miel, le poisson bleu, le saumon… La vitamine B12 est présente dans un grand nombre d’aliments d’origine animale. Elle représente également un composant essentiel au bon fonctionnement de notre système nerveux central et périphérique. Elle participe fondamentalement à la santé des neurones et intervient surtout dans la synthèse de la méthionine.

  • La méthionine est un acide aminé qui favorise la méthylation. Il s’agit d’un ensemble de réactions biochimiques indispensables à la production de myéline, à la synthèse de l’ADN, de l’ARN, ainsi qu’au fonctionnement correct des neurotransmetteurs.
  • Sans un niveau adéquat de méthionine, les fonctions neurologiques fondamentales ne peuvent être effectuées de façon optimale.
  • Par ailleurs, des études – comme celle menée à l’Université de Lisbonne par la doctoresse Dina Silva – nous signalent qu’une carence en vitamine B12 et une augmentation des niveaux d’homocystéine sont directement liés à la pathogénèse du déclin cognitif au sein de la population âgée.
  • De même, les défaillances cognitives peuvent apparaître chez les jeunes lorsque l’alimentation est inadéquate.

Quels sont les symptômes physiques et cognitifs ?

L’un des déficits en vitamine B12 les plus évidents est la sensation de fourmillement dans les membres. La sensation de ces « épingles invisibles » dans les mains ou les pieds est la conséquence de ces défaillances précoces de notre système nerveux.

  • La tachycardie est une autre caractéristique commune. Un faible niveau de vitamine B12 entraîne une diminution des globules rouges dans notre organisme. Le cœur est alors obligé de pomper plus fort en raison du manque d’oxygène cellulaire.
  • Des douleurs musculaires et des engourdissements peuvent également apparaître dans les membres.
  • Des problèmes de réflexion et de prise de décision. L’un des effets les plus notables de ce type de composant dans notre cerveau est la grande difficulté, chez de nombreuses personnes, à réfléchir, à prendre des décisions et à penser de manière agile et efficace. La connectivité moindre entre les neurones est à l’origine de cette réalité.
  • La perte de mémoire est un autre problème commun. Elle est progressive et commence par de simples trous de mémoire et oublis.
  • De même, la réduction de la fluidité verbale, la difficulté à trouver le bon mot, confondre des noms ou désigner des objets par d’autres noms est un fait courant.
  • Enfin, des problèmes d’orientation spatiale surviennent également avec une fréquence élevée dans ces cas associés à la carence en vitamine B12.
Un homme âgé assis dans l'herbe.

Que peut-on faire pour maintenir un niveau correct de vitamine B12 ?

Une chose essentielle à savoir sur la vitamine B12 est que notre organisme ne la produit pas. C’est la même chose avec la vitamine D. Nous ne la produisons pas mais nous pouvons la stocker. C’est pourquoi il est fondamental de maintenir une alimentation variée et équilibrée.

Dans le cas des régimes vegan et végétaliens, il est préférable de consulter un médecin nutritionniste afin de savoir comment compléter ces vitamines qui peuvent manquer dans une alimentation sans produits d’origine animale.

En revanche, si nous suivons un régime normal qui n’exclut pas ce type de produits, voici les aliments les plus riches en vitamine B12 :

  • Foie de bœuf.
  • Viande de bœuf.
  • Palourdes.
  • Lait frais pasteurisé.
  • Maquereau.
  • Saumon.
  • Moules.
  • Jaune d’œuf.
  • Fromage de brie.

Par ailleurs, il est judicieux de faire des contrôles réguliers pour connaître notre taux de vitamine B12. Nous ne devrions pas recourir de manière arbitraire à la consommation de suppléments de vitamine B12 sans savoir si nous en avons besoin ou non. C’est au médecin de décider, selon chaque cas particulier, s’il est nécessaire d’ingérer des suppléments ou non, et sous quelle dose.

Enfin, rappelons l’importance de ce nutriment pour notre santé générale, et plus particulièrement pour notre bien-être neurologique et cognitif.

Cela pourrait vous intéresser ...
7 vitamines pour prendre soin de votre cerveau
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
7 vitamines pour prendre soin de votre cerveau

Lorsque les vitamines et les nutriments nécessaires ne sont pas ingérés, il est habituel que nous nous sentions sans énergie, fatigué-e-s ou irrita...



  • Carmel R, Green R, Rosenblatt DS, & Watkins D (2003). Update on cobalamin, folate, and homocysteine. Hematology / the Education Program of the American Society of Hematology. American Society of Hematology. Education Program, 62-81 PMID: 14633777
  • Silva, D., Albers, U., Santana, I., Vicente, M., Martins, IP, Verdelho, A.,… De-Mendonça, A. (2013). ¿Los pacientes con MCI con deficiencia de vitamina B12 tienen deficiencias cognitivas distintivas? BMC Research Notes , 6 (1). https://doi.org/10.1186/1756-0500-6-357
  • Wong, C. W. (2017). Vitamin B12 Deficiency in the Elderly. In Nutrition and Functional Foods for Healthy Aging (pp. 159–166). Elsevier Inc. https://doi.org/10.1016/B978-0-12-805376-8.00016-2