Briser l'inertie des interactions négatives avec son partenaire

Parfois, peu importe vos efforts, vous ne pouvez pas arrêter de vous disputer avec votre partenaire. Savoir comment fonctionne la communication humaine vous aidera à mettre fin à ces interactions négatives.
Briser l'inertie des interactions négatives avec son partenaire

Dernière mise à jour : 16 janvier, 2021

Dans tous nos liens émotionnels, nous vivons des bons et les mauvais moments. Dans la sphère du couple ces dynamiques et interactions négatives sont beaucoup plus visibles, puisque généralement cette personne est celle avec qui on passe le plus de temps et avec qui on entretient une relation plus étroite.

Nous pouvons penser que l’état de notre relation est le résultat du hasard, mais en réalité il dépend totalement de nos actions. C’est pourquoi nous parlerons ici de la façon de briser l’inertie des interactions négatives avec son partenaire.

Vous avez peut être l’impression que, peu importe vos efforts, vous n’arrêtez pas de vous disputer avec votre partenaire. Un geste ou mot est mal interprété et le conflit refait surface en un clin d’œil.

Avant de vous alarmer ou de penser à mettre fin à la relation, il est important que vous compreniez comment la communication humaine se développe et comment vous pouvez intervenir. Approfondissons le sujet.

Un couple qui se dispute.

L’origine des interactions négatives

Lorsque nous vivons avec quelqu’un, cette personne est présente dans nos meilleurs moments, mais aussi dans les pires. C’est un témoin de notre stress, de notre fatigue physique et mentale, de notre colère et de notre mauvaise humeur.

Une relation doit être équilibrée. Mais, lors de la création d’un projet commun, il faut être conscient que, certains jours, l’autre ne peut donner que 20 % et nous devrons contribuer à 80 %. Et, à d’autres occasions, le contraire se produira.

Ainsi, face à une mauvaise réponse, un commentaire ou un geste malheureux, il est important de s’affirmer et de communiquer à l’autre que quelque chose nous a dérangé. Et ce, de manière claire et respectueuse.

Le problème est que nous sommes souvent incapables d’agir de cette manière. Au contraire, nous nous offensons et appliquons l’indifférence, le mépris ou le silence envers notre partenaire. Ou bien nous réagissons de manière excessive avec une réponse tout aussi blessante.

Si cela se produisait en temps opportun, cela n’aura pas beaucoup d’importance. Le problème se pose lorsque ce modèle de communication se maintient.

Les modèles de communication ont tendance à rester

La communication entre deux personnes consiste en un feedback constant. Lorsque nous parlons aux autres, nos propos ne sont pas neutres, ils se basent sur notre perception des autres. Nos interactions habituelles avec une personne nous prédispose à y réagir d’une manière ou d’une autre.

La même chose se produit au sein du couple. Certains couples se disputent à peine et d’autres sont constamment en conflit. La raison ? Un certain modèle de communication s’est établi et enraciné. 

Votre partenaire dit ou fait quelque chose qui vous agace et vous réagissez par un reproche, une offense ou une attitude froide et blessante. L’autre, pour sa part, se sent blessé et répond, encore une fois, de manière inappropriée. Finalement, aucun de vous ne donne son bras à tordre et vous considérez tous les deux que l’autre est à blâmer.

Vous avez ainsi tendance à vous souvenir de tous les commentaires et actions de l’autre qui vous ont causé de l’inconfort. En revanche, vous ne réalisez sans doute pas comment vous contribuez également à maintenir cette dynamique d’interactions négatives avec votre partenaire.

Un couple qui se dispute.

Comment briser l’inertie des interactions négatives avec votre partenaire ?

Ce type de situations sont difficiles à résoudre, car nous considérons que c’est l’autre qui est à blâmer et, par conséquent, il a la responsabilité de faire le premier pas. Si nous prenons conscience que nous alimentons tous les deux ces dynamiques, nous arriverons à une conclusion simple : nous pouvons arrêter cette inertie et aider à en créer une plus positive.

Arrêtez simplement de réagir en vous basant sur l’autre et décidez délibérément avec quel type de geste, de mot ou d’interaction vous voulez nourrir la communication. Faites le premier pas et redirigez le cours de votre relation.

Les interactions négatives ont tendance à se perpétuer, mais les interactions positives aussi. Lorsque vous modifiez vos contributions, la communication changera.

À ce stade, il ne s’agit plus de savoir qui est à blâmer, car vous y avez tous deux contribué. Il ne s’agit pas de savoir qui a commencé, mais qui y met fin. Et cette personne peut être vous. Au fil du temps, vous apprendrez à détecter ces schémas lorsqu’ils commencent et serez ainsi en mesure de les arrêter à temps.

Cela pourrait vous intéresser ...
Amour enfantin et amour mature : du besoin à la reconnaissance
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Amour enfantin et amour mature : du besoin à la reconnaissance

Amour enfantin et amour mature... Nous avons tous, d'une certaine manière, fait (ou devrions faire) ce voyage de maturation émotionnelle.



  • Aragón, R. S., & Díaz-Loving, R. (2003). Patrones y estilos de comunicación de la pareja: Diseño de un inventario. Anales de Psicología/Annals of Psychology19(2), 257-277.
  • Hurtarte, C. A., & Díaz-Loving, R. (2008). Comunicación y satisfacción: analizando la interacción de pareja. Psicología Iberoamericana16(1), 23-27.