Bien souvent, les gens qui n’ont pas de vie s’intéressent à celle des autres

· 5 février 2016

Certaines personnes ont pour habitude de s’intéresser à la vie, aux réussites et aux décisions des autres, même si personne ne leur a demandé leur avis.

Généralement, leurs commentaires sont nourris de mauvaises intentions.

Même si on s’y attendait et que l’on était en mesure de repérer les critiques mal intentionnées par opposition aux commentaires positifs, il n’est pas facile de ne pas être affecté par ces remarques d’une manière ou d’une autre.

Quand la critique et le mépris sont perpétuels, cela « blesse » notre estime de nous-même.

 


 

Souvent, ces personnes qui se mêlent de la vie des autres souffrent d’un grand conflit émotionnel, et par conséquent, elles jonglent entre une faible estime d’elle-mêmes, le rejet, et leurs problèmes.


 

Parfois, on peut les aider à prendre conscience du fait qu’elles commettent une grave erreur en se mêlant ainsi de la vie des autres.

Cependant, on n’a souvent pas d’autre choix que de prendre nos distances si on veut préserver notre propre santé émotionnelle.

das-todo

Ce que les autres pensent de vous, c’est leur réalité, pas la vôtre

A un moment ou un autre de votre vie, les avis et les jugements des autres vous ont sûrement mené à vous poser des questions sur votre réalité.

Peut-être en êtes-vous arrivé à penser que vous vous voiliez la face, et qu’en fait, vous n’étiez pas du tout conscient de l’image que vous aviez de vous-même, ni même de celle que les autres pouvaient avoir de vous.

Cependant, on peut se servir de ces doutes pour nous réaffirmer. N’oubliez pas que les autres peuvent connaître notre nom mais pas notre histoire, car ils ne sont pas à notre place.

Dites-vous bien que si vous avez vous-même parfois l’impression de ne pas vous connaître, alors les autres ne peuvent pas parvenir à un point que vous-même n’avez encore jamais atteint.

Soyez conscient du fait que leurs propos n’obéissent qu’à la réalité illusoire que leur esprit a créé de toutes pièces.

 


N’attendez pas des autres qu’ils comprennent votre voyage, surtout s’ils n’ont jamais eu à parcourir votre chemin.


vacioooo

Faites passez les jugements des autres par vos propres filtres

« Le jeune disciple d’un sage philosophe arrive chez lui et lui dit :

– Maître, un ami a parlé de vous avec malveillance…

– Attends, l’interrompt le philosophe, as-tu fait passer ce que tu veux me raconter par les trois filtres ?

– Les trois filtres ?, lui demande son disciple.

– Oui. Le premier, c’est la vérité. Es-tu sûr que ce que tu veux me dire soit absolument certain ?

– Non. J’ai simplement entendu parler quelques voisins.

– Alors, as-tu au moins fait passer ces propos par le second filtre, qui est la bonté ? Ce que tu veux me dire peut-il être bénéfique pour quelqu’un ?

– Non, pas vraiment, au contraire…

– Ah, alors on en arrive au dernier filtre, la nécessité ! Est-il vraiment nécessaire de me faire savoir cette chose qui t’inquiète tant ?

– A vrai dire, non.

– Alors, dit le sage en souriant, si ce n’est ni vrai, ni bon, ni nécessaire, ensevelissons cette chose dans l’oubli. »

C’est nous qui donnons de la validité aux propos et aux actes des autres. C’est pourquoi, il est important que l’on filtre l’information, afin de ne garder que ce qui est vraiment constructif, et de se débarrasser de tout ce qui pourrait se révéler comme étant destructeur.

Ainsi, en passant l’information par les filtres de la vérité, de la bonté et de la nécessité, on ne conservera que ce qui mérite d’être conservé, et tout ce qui a trait à la joie, pas à la peine.

Ce n’est que lorsqu’on arrête de vivre en fonction de ce que les autres attendent ou pensent de nous, que l’on parvient à se sentir bien.

im0003101-640x480

Entourez-vous de personnes qui soient là pour vous aider

Entourez-vous de ces personnes qui vous valorisent et évitez celles qui vous méprisent.

Ne permettez pas aux autres de vous mépriser par leurs critiques, leurs commentaires ou leurs évaluations qui n’ont pas pour but de vous aider. Oubliez ces mots qui tentent d’annuler vos capacités ou de tronquer vos rêves ou autres désirs.

Rapprochez-vous de ces personnes au regard sincère, car ce sont celles qui comprendront ce que vous êtes et ce que vous ressentez.

Les gens sur lesquels vous pouvez vous appuyer sont ceux qui vous offrent une paix sans bruit, sans distorsions et sans arrières pensées.

Finalement, essayez de ne pas tenir compte de l’ironie malveillante, et travaillez sur vous afin de construire un lieu dans votre monde, qui soit loin de ce chantage affectif, de cette destruction et de cette toxicité qui caractérisent certaines personnes et certains environnements.

 


N’oubliez pas que les personnes les plus malheureuses dans ce monde, ce sont celles qui accordent trop d’importance à ce que pensent les autres.