Ce qui arrive, c’est la seule chose qui aurait pu arriver

11, janvier 2017 dans Emotions 220 Partagés

« Que se serait-il passé si…? »


Combien de fois dans notre vie nous sommes-nous posé cette question ? Sûrement plus de fois qu’il ne l’aurait fallu, car probablement avons-nous pris plusieurs décisions sans vraiment en contrôler les conséquences ou bien en les contrôlant, mais sans vraiment savoir si elles étaient les bonnes à prendre.

Pour cette raison, prenez le temps dont vous avez besoin, car ce qui vous arrive à cet instant précis sera la seule option possible.

Choisissez, car il s’agira là de la seule voie qui existe

Lorsqu’on est obligé-e choisir entre deux chemins – quelles études devons-nous faire, quel type de travail aimons-nous, voire même pour quelle destination devons-nous opter pour nos prochaines vacances – arrive un moment où l’un de ces deux chemins disparaît et ne peut plus être considéré comme une option ; c’est ce qui arrive au moment où l’on prend la décision de savoir quel chemin emprunter. C’est pourquoi il est important de soupeser ce que l’on considère comme important pour notre futur, puisque cela aura forcément des répercussions.

chica-con-flores-en-la-cabeza

Une fois que l’on a fait notre choix et que l’on a choisi d’emprunter un chemin plutôt qu’un autre, rien ne sert de se demander « que se serait-il passé si…? » ; si l’on se pose cette question, on s’imaginera une vie qui, en réalité, n’est pas la nôtre. D’autre part, à un moment ou un autre, une telle philosophie peut en arriver à nous faire souffrir, non ? Essayez donc plutôt de prendre la décision qui vous rend le plus heureux-se, puisqu’il s’agira alors de la seule option possible dans le futur.


« Il est préférable de réfléchir sereinement, très sereinement, plutôt que de prendre des décisions désespérées. »

-Franz Kafka-


Il est normal d’avoir peur au moment de prendre des décisions, mais cela ne doit pas nous empêcher de choisir la meilleure des options : celle de vivre. Quoi qu’il arrive, ce qu’il se passe dans notre vie dépend de l’attitude que l’on adopte par rapport à ce que l’on fait : envie, décision et illusion sont fondamentales pour que les choses que l’on désire voir se produire se réalisent pour de bon.

Nous ne sommes pas maître-esse du hasard

Parfois, les circonstances nous tourmentent, et plus particulièrement lorsqu’on se sent responsable de quelque chose qui nous échappe. Les exemples de ces circonstances sont quotidiens, tels par exemple que le fait d’être au mauvais endroit au mauvais moment ou de ne pas avoir été là pour quelqu’un-e parce qu’on n’a pas su voir qu’iel avait besoin de notre aide.

Cependant, ce sont des choses qui ne dépendent pas toujours de nous : appelons-les hasard, ou destin. Ce qui est certain, c’est qu’on ne peut pas en assumer la responsabilité ; n’oublions pas que l’on peut imaginer le futur, mais que l’on peut difficilement le connaître à l’avance. Ce que l’on pense qui arrivera n’est qu’une possibilité entre plusieurs autres.

Voilà donc une raison de plus de ne pas nous poser la question « que se serait-il passé si…? », puisque dans de tels cas, on n’a pas à assumer la responsabilité de choses que l’on n’a pas décidées. Aussi inévitable cela soit-il, et bien que parfois on ait envie de remonter le temps et de retourner dans le passé pour changer certaines choses de notre vie, nous ne devons pas rester ancré-e dans ce qu’on aurait aimé qu’il soit, car il n’y a pas eu d’option pour que les choses prennent cette tournure-là.


« Aucun de nous ne connaît les possibles chemins que nos vies pourraient, et peut-être devraient avoir pris. Probablement les choses sont-elles bien ainsi. Il y a des secrets qui ne doivent jamais être révélés. »

-Liane Moriarty-


Ce qui arrive, alors, est la seule chose qui aurait pu arriver, surtout lorsque les circonstances nous dépassent. Bien sûr, on peut agir et changer tous les aspects de notre vie qui ne nous conviennent pas. Or, on ne peut adopter ce comportement qu’après avoir pris connaissance de la réalité, jamais de façon anticipée.

Ne regardez pas derrière vous, car ce qui arrive, c’est ce que vous êtes en train de vivre

En résumé, il est préférable de soupeser avec attention et détermination ce que l’on veut dans la vie, et d’être conscient du fait que, même ainsi, il y a des choses qui échappent à notre volonté. Pour toutes ces raisons, mieux vaut apprendre à vivre avec nos propres circonstances, aussi bien celles que nous nous créons que celles qui ont fini par faire partie de ce que nous sommes.

chica-ante-una-ventana

Parfois, il est inévitable de jeter un oeil sur notre passé et de se dire que l’on aurait aimé changer certaines choses : il n’y a rien de mal à ça, mais de telles pensées prouvent bien que nous sommes capable de voir que nous avons mal agi, ou bien que nous nous sommes trompé-e. »


Lorsqu’on choisit une option entre plusieurs autres, toutes les voies qu’on décide de ne pas emprunter s’éteignent comme des bougies, comme si elles n’avaient jamais existé. »

-Philip Pullman-


Cependant, accepter que les choses se produisent d’une certaine façon et pas d’une autre rime avec développement émotionnel, car ainsi, nous pourrons considérer d’autres options pour notre futur. Regardez toujours vers l’avant et acceptez vos erreurs : ce qui vous arrive, c’est votre vie, et représente du même coup le seul moyen pour vous de vous rapprocher du bonheur.

A découvrir aussi