Apprenez à penser à vous-même, c'est bon pour la santé

25 février, 2020
Se sentir comme un acteur de second rôle et non le héros dans le théâtre de notre vie a des conséquences. Il est nécessaire de penser un peu plus à nous-mêmes. Mettre la priorité sur nous-mêmes nous aidera à gagner en bien-être. Voici les clés.
 

C’est l’heure d’apprendre à penser à vous-même. Si vous le faites, vous aurez une meilleure santé psychologique et vous serez plus heureux. Ainsi -et qu’importe ce qu’on nous a fait penser, nous apprécier et nous donner l’importance qu’on mérite, n’est pas de l’égoïsme. En effet, celui qui choisit de se diluer dans les besoins des autres, en s’oubliant lui-même, perd de l’énergie et de l’estime de soi.

Dans l’oeuvre L’Alcibiade majeur de Platon, on évoque un dialogue intéressant entre Socrate et ses élèves où on nous appelle à réaliser quelque chose de très important : prendre soin de nous.

Certes, cette conception de “soins” va bien au-delà de la simple attention au corps ou à la santé physique. Le philosophe grec parlait surtout du besoin de se connaître soi-même, de se réaliser comme personne, d’atteindre l’état idéal de l’être.

Atteindre ce but personnel semble être toujours plus compliqué. De plus, nous avons observé du point de la psychologie que les besoins des personnes sont devenues plus complexes.

Un exemple, entre les années 1960 et 1980, l’un des problèmes les plus courants au sein de la population était la classique crise d’identitéSavoir qui je suis et ce que je veux étaient les questions qu’on se posait.

Aujourd’hui, c’est plus compliqué. Nous vivons dans une période d’incertitude, d’instabilité, de peur de perdre aujourd’hui ce sur quoi on comptait hier, etc. Tout cela fait qu’outre le fait de nous demander qui nous sommes, nous soyons toujours en “mode survie”, sans savoir à quoi nous en tenir ou comment réagir face à l’adversité.

 

De là naît l’anxiété, le stress et surtout, ce problème central qui bloque beaucoup d’esprits : le manque d’estime de soi. Penser davantage à nous-mêmes pour avoir plus d’énergie, clarifier nos priorités et autonomiser les concepts de soi nous sera très utile.

Il est important de penser à vous-même

Quelques clés pour apprendre à penser à vous-même

Les sociologues affirment que nous vivons dans un monde toujours plus individualiste. Mais nous avons davantage de liberté de mouvement, d’action et de choix. Néanmoins, dans ce contexte et ce style de vie, la satisfaction n’est pas toujours au rendez-vous. En outre, le malheur et la sensation de vide demeurent des dimensions fréquentes.

De nombreuses causes expliquent une telle réalité mais l’une d’entre elles est l’incapacité à nous valoriser comme nous le méritons. Ce supposé individualisme semble être à double tranchant. En effet, nous sommes très soumis aux modes, à ce qui marque la société mais aussi aux attentes des autres.

En outre, les relations affectives basées sur la dépendance sont nombreuses. Cette habitude qui nous caractérise est de donner la priorité aux autres avant de nous occuper de nos propres besoins. Avoir le second rôle dans le théâtre de la vie est lourd de conséquences. Tôt ou tard, le jour arrivera où nous nous regarderons dans le miroir et que nous n’aimerons pas ce que nous verrons.

 

Nous n’aimons pas la personne en face parce que nous ne identifions pas à elle. Par conséquent, c’est l’heure d’apprendre à vous-même. Voici les clés.

Repos physique et mental

Quand nous avons autant de responsabilités sur les épaules, quand nous avons passé des années à ne penser qu’aux autres, on le remarque. L’épuisement apparaît, que ce soit au niveau mental comme physique. Ce genre de situations ne fait que drainer notre énergie, notre humeur et notre motivation.

Personne ne peut être utile dans ces conditions, et encore moins à soi-même. C’est pourquoi il est vital de nous permettre un temps de repos. Et pour cela, nous pouvons commencer par prendre quelques jours pour nous pour reprendre des forces et ordonner nos pensées. Plus tard, il est également nécessaire de se consacrer chaque jour quelques minutes à soi.

Ces moments de solitude nous connectent à notre identité et à nos besoins personnels.

Faites ce que vous aimez, vos passions aussi sont importantes

Pour apprendre à vous-même, n’oubliez pas quelque chose d’important : ce qui vous passionne vous définit. Ainsi, ne le délaissez pas pour vous occuper des autres. Ni pour participer aux passions de votre partenaire, de cette famille ou de ces amis. Positionnez-vous. En effet, quand vous faites quelque chose qui vous inspire, vous retrouvez la forme, vous donnez le meilleur de vous-même et encore mieux, tout votre être est en équilibre.

Si vous avez un rêve en cours, concentrez-vous sur celui-ci. Si vous avez des passions, ne les reportez pas. Faites que chaque jour vaille la peine en réalisant à un moment quelque chose qui vous correspond, quelque chose qui vous donne l’impression d’être accompli.

 

Vivre, ce n’est pas seulement “faire des choses”, “sentir” est tout aussi important

Nous passons notre vie à faire des choses. Vous allez et revenez du travail, vous allez faire des courses. Vous mangez, dormez, planifiez vos tâches, etc. Mais, au milieu de ces dynamiques quotidiennes, où sont les sensations, les bonnes émotions, les sentiments ? Pour apprendre à penser à vous-même, vous devez ne devez pas oublier une chose : vous arrêter pour être et sentir est également prioritaire.

Certes, faire et sentir ne sont exhaustifs. Le secret réside dans le fait de parvenir à ce qu’une grande partie des choses que nous faisons au cours de la journée vous apportent une satisfaction. L’idéal est que vos responsabilités professionnelles soient motivantes et qu’elles vous aident aussi à vous épanouir comme personne, en atteignant des objectifs.

Il est également nécessaire que ce temps que vous partagez avec ceux qui vous entourent soit de qualité. Dans le cas contraire, si la vie avec ce partenaire, ces amis, cette famille ou ces collègues de travail ne vous satisfait pas et vous apporte plus d’amertume que de plaisir, alors vous renforcerez votre malheur.

Un homme assis devant un lac
 

Renforcez votre estime de vous-même et vous pourrez penser à vous-même

Celui qui apprend à penser à lui-même et à s’accorder des priorités est celui qui travaille tous les jours le muscle de l’estime de soiEn effet, si nous parvenons à nous percevoir de manière positive, si nous nous sentons précieux, courageux et avec les ressources suffisantes pour affronter des défis et atteindre des rêves, notre réalité psychologique change. Nous atteignons ainsi la plénitude.

L’estime de soi est ce noyau alimenté par tout. C’est le magma de notre identité. Ce sont ces racines qui font fleurir notre capacité à atteindre des objectifs. Par conséquent, la manière dont nous nous sentirons dépendra beaucoup de la manière dont nous l’alimentons.

Le fait de nous sentir héros dans le film de notre vie nous permettra d’avancer avec davantage d’intégrité, d’associer nos valeurs avec des comportements, des pensées avec des mots, des désirs avec des réalités. Travaillons tous les jours sur les aspects mentionnés !