Apprécier ce que nous avons est la meilleure forme de gratitude possible

· 22 novembre 2018
Dans la vie, il est important de faire preuve de gratitude et de reconnaissance. Et cela commence par être satisfait de ce que l'on a.

Chaque jour, nous nous réveillons et nos vies s’écoulent dans une routine plus ou moins organisée. Bien souvent, le quotidien se passe dans une inertie pure. Nous le vivons à toute vitesse et l’emplissons de problèmes et d’objectifs à court terme. En définitive, tout cela est bien loin d’une valorisation et d’une démonstration de gratitude.

Nous n’avons que peu de temps pour penser à nos rêves passés car les obligations présentes nous pressent. Des frustrations se développent à cause de buts que nous voudrions atteindre mais qui nous résistent, à cause d’horizons que nous voudrions vivre ou posséder. Le désir d’améliorer nos vies et celles des personnes qui nous entourent habite toujours en nous mais nous n’accordons pas beaucoup d’attention à ce que nous avons déjà réussi à faire.

Nous voulons arracher quelques heures à notre journée afin de faire un peu de sport, de profiter de nos amis ou de passer un bon moment avec cette activité qui nous fait nous sentir bien. Mais nous n’avons presque plus de temps lorsqu’il s’agit de nous apprécier nous-mêmes.

Plusieurs études ont démontré que cette état de reconnaissance apporte de nombreux bénéfices au niveau physique et psychologique. Il semble nécessaire de prendre quelques minutes par jour pour faire une pause et y réfléchir.

Apprécier ce que nous avons

Dans notre culture, la reconnaissance est un terme qui s’associe très souvent à l’obligation, voire à la gêne, que l’on acquiert vis-à-vis de quelqu’un. Or, la reconnaissance est bien plus que cela. Il s’agit d’un état mental que l’on peut renforcer.

Nous pouvons être reconnaissants envers ceux qui nous ont aidés et même ceux qui nous ont compliqué la vie car ils ont créé cet obstacle qui nous a fait grandir. Envers les dons et les défauts. Envers ce que nous possédons, ce que nous avons perdu et ce qui nous a donné l’opportunité de nous reconstruire dans une meilleure version de nous-mêmes.

Voyons quels sont les bénéfices de la gratitude et comment nous pouvons développer cette attitude que la psychologie positive a étudiée à fond. Car oui, heureusement, il s’agit d’une qualité que nous pouvons acquérir.

gratitude

La gratitude et la science

Des études réalisées par différentes équipes de recherche à l’Université de Californie et au Centre de Recherche de Conscience de l’Attention Intégrale ont abouti à des conclusions étonnantes par rapport au concept de gratitude. Le fait de développer cet état de conscience et de ressentir fréquemment de la gratitude change littéralement la structure moléculaire du cerveau.

Lorsque nous nous sentons reconnaissants, nous activons les zones responsables de la cognition morale, les sentiments et le système de récompense. Le cortex préfrontal s’active; il est impliqué dans la planification des comportements cognitifs complexes, dans les processus de prise de décisions, dans le comportement social et dans l’expression de la personnalité. Par ailleurs, le cortex cingulaire antérieur, responsable des émotions et de l’empathie se met aussi en marche. Pour finir, l’activité de la matière grise augmente.

Comment nous affecte-t-elle ?

Ces études, réalisées auprès de personnes soumises à différents tests d’expression de gratitude pendant plusieurs semaines, ont abouti à des résultats très positifs. Cette activation cérébrale des zones concrètes affectées par la gratitude se reflète à travers une augmentation du bien-être des participants, et ce à différents niveaux.

Les sujets ont reporté un plus faible nombre de problèmes de santé général. Leurs niveaux d’anxiété et de dépression ont aussi baissé. Par ailleurs, leur productivité a considérablement augmenté: ils se sentaient plus en forme, grâce à une meilleure qualité de sommeil. En définitive, il semblerait que pratiquer la gratitude soit une façon de nous aider à nous sentir plus heureux et en meilleure santé.

femme faisant preuve de gratitude

Plusieurs façons de cultiver la gratitude

Réveillez-vous chaque jour en appréciant ce que vous avez. La reconnaissance est le point de départ de la gratitude. Très souvent, nous finissons par normaliser ce que nous avons, en pensant qu’il s’agit d’un droit. Cela se produit même quand nous avons atteint quelque chose après de nombreux efforts.

Ainsi, ce qui nous manque peut nous motiver mais ne pas biaiser l’appréciation que nous faisons de notre vie. Nous parlons de cette base liée au concept de soi qui fait naître un grand nombre d’émotions. La gratitude est l’une des mères les plus fertiles lorsque l’on parle d’émotions positives. Il est donc très important d’en prendre soin.

Un bon exercice pour stimuler la reconnaissance peut consister à écrire une lettre ou un message à cette personne qui nous a un jour aidé avec quelque chose, même si cela fait longtemps. Penser à un point qui mérite notre gratitude, ici et maintenant, ou écrire un journal où nous noterions trois choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants peut nous aider à valoriser ce que nous avons. Ce sont des routines simples qui peuvent nous rappeler tout ce que nous avons déjà quand ce qui nous manque nous attriste.