Antonio Damasio, le neurologue des émotions

8 décembre 2017 dans Psychologie 0 Partagés
antonio damasio

On dit d’Antonio Damasio qu’il est « le magicien du cerveau » et que, grâce à lui, nous comprenons les processus mentaux d’une autre façon. Professeur de neurosciences, de neurologie et de psychologie à l’Université de Southern California et Prix Prince des Asturies en 2005, ses études sur les émotions et les mécanismes de la conscience en font une figure de référence indiscutable.

Il est possible que son nom nous dise quelque chose, que nous l’admirions déjà depuis des années ou que nous ayons déjà lu par hasard un de ses livres. L’un de ses titres les plus connus, Et le cerveau créa l’Homme, suppose déjà un tout autre défi pour les idées générales que nous pouvons avoir sur cet organe fascinant. Ainsi, le cerveau, loin d’être un mystère pour Antonio Damasio, est une entité bien définie qui révèle petit à petit ses secrets grâce à son excellent travail de scientifique et de divulgateur.

« Le fait de comprendre la différence entre les émotions et les sentiments a permis de faire tomber la barrière pour pouvoir étudier la nature des affects. »

-Antonio Damasio-

Par ailleurs, certains affirment que Damasio est avant tout un neuro-philosophe, en plus d’être un neuro-scientifique. Dans ses livres, il nous décrit le cerveau comme une entité où ne résident pas seulement notre individualité, nos mondes émotionnels, éthiques ou moraux. On y retrouve aussi la société elle-même et notre essence en tant qu’humains. Un aspect essentiel se répète en grande partie dans son oeuvre : « ce n’est que quand nous connaîtrons plus profondément le fonctionnement du cerveau que nous réussirons à être plus heureux ».

cerveau

Antonio Damasio, un neuro-scientifique différent

Il existe beaucoup de neuro-scientifiques de classes différentes. Cependant, dans le passé, ceux qui étaient marqués par un point de vue mécanique et réductionniste se retrouvaient en excès. C’était ceux qui nous disaient, par exemple, que nos pensées, réflexions et décisions quotidiennes étaient le résultat d’une simple connexion d’un ensemble de neurones concrets, dans une aire spécifique du cerveau.

Bien, mais où se trouve donc notre conscience dans tout cela ? Existe-t-il une région spécifique capable de l’orchestrer ? Et où se produisent les émotions et les sentiments ? Beaucoup de ces scientifiques, il n’y a pas si longtemps, souriaient ironiquement face à de telles idées et de telles questions. Actuellement, nous disposons de figures inspirantes, comme celle d’Antonio Damasio, qui mettent de côté cette perspective réductionniste pour élargir leur champ de réflexion et nous faire comprendre l’importance de concepts comme la conscience et le monde des émotions.

La conscience, en premier lieu, ne se trouve dans aucun endroit concret du cerveauLa conscience est un processus et une entité qui est présente chez toutes les espèces. En fait, selon Damasio, les organismes unicellulaires comme les bactéries ou les amibes ont même un sens minimum de conscience. Ils travaillent pour préserver leur intégrité, pour survivre. Ainsi, chaque organisme, chaque être vivant dispose d’un niveau de conscience plus ou moins sophistiqué grâce auquel il peut s’adapter à son environnement et se développer.

Nous avons, de notre côté, effectué un grand saut évolutif en incluant dans notre conscience des dimensions comme la mémoire, l’imagination, la créativité ou le raisonnement logique.

femme distante émotionnellement

Antonio Damasio : le monde des émotions et des sentiments

Parler d’Antonio Damasio revient aussi à parler d’Hanna Damasio, son épouse également neurologue avec qui il travaille et mène ses recherches. Elle l’accompagne pour transmettre leurs découvertes au grand public. Grâce à leurs recherches avec différents patients, le couple Damasio a pu réunir plusieurs données qui ont servi à formuler d’importantes hypothèses.

L’une d’elles est que les émotions, en réalité, sont un ensemble de réponses chimiques et neuronales qui créent un patron distinct. Antonio Damasio l’a défini comme un « marqueur somatique »; avec ce nom, il fait référence au fait que nous disposons tous d’une trace émotionnelle qui nous fait réagir ou a une influence sur nous au moment de mettre en évidence certains comportements ou de mettre en marche un certain type de décisions. Par ailleurs, selon ce neuro-scientifique, les émotions précèdent les sentiments.

Prenons un exemple : nous sommes en train de marcher dans la rue et, tout à coup, nous entendons un cri. Ce que nous ressentons alors est une réaction physique : notre cœur se met à battre plus rapidement, nous nous paralysons, nos pupilles se dilatent et nous ressentons une sensation d’alarme, de peur… Les émotions, pour Damasio, appartiennent au corps et provoquent une série d’altérations chimiques et organiques déterminées. Les sentiments arrivent après les émotions et ont une relation plus profonde avec les pensées.

« Les émotions et les sentiments ne sont pas une luxure, ils représentent la manière de communiquer nos états mentaux aux autres personnes. Ils sont aussi un guide pour pouvoir prendre des décisions ».

-Antonio Damasio-

cerveaux

Antonio Damasio considère qu’il est très important d’apprendre à considérer les émotions et les sentiments comme deux choses distinctes. Il faut aussi garder à l’esprit que les premières précèdent les secondes. Songeons par exemple au stress, à ces émotions négatives qui nous emprisonnent, au mal-être physique qu’elles suscitent et qui nous rend malades, à ces états mentaux qu’elles provoquent en nous : nous commençons à avoir des pensées plus pessimistes et moins flexibles, nous cessons de voir des solutions aux problèmes quotidiens…

Ainsi, l’un de nos buts devrait être de cultiver ces émotions positives en pensant continuellement à la phrase « être bien pour mieux penser ». Malgré tout, une telle chose nécessite que notre organisme se sente bien, à l’abri de risques physiques ou psychiques, tranquille, en harmonie…

C’est une chose dont nous pouvons tous faire l’expérience, en pratiquant par exemple la méditation ou la relaxation. Un corps tranquille se traduit par un esprit calme, serein et centré, qui pense d’une meilleure façon et prend de meilleures décisions…

A découvrir aussi