Amour et éducation sont deux mots qui parcourent le monde main dans la main

20 juillet 2016 dans Psychologie 8 Partagés

L’éducation et la construction familiale sont deux objectifs exceptionnels et magiques.

En effet, depuis leur naissance, les enfants deviennent les plus grands trésors de leurs parents, remplissant leur monde de joie et de bonheur.

Éduquer et aimer sont deux verbes qui parcourent le monde main dans la main, car l’immense majorité des parents, avec toute la tendresse qu’ils ont pour leurs enfants, partagent avec eux leurs pensées et leurs émotions, redécouvrent la vie, explorent le monde et aident à faire évoluer la famille vers un univers constitué par des valeurs nobles.

Il est important de préciser qu’il n’est pas facile d’être parents, car malgré le fait que l’éducation rapproche les personnes du monde réel, éduquer dans l’amour et dans des valeurs positives est une tâche qui est loin d’être aisée.

“Tu enseigneras à voler, mais ils ne voleront pas comme toi. Tu leur apprendras à rêver, mais ils ne rêveront pas comme toi. Tu enseigneras à vivre, mais ils ne vivront pas comme toi.

Cependant, dans chaque vol, dans chaque vie et dans chaque rêve, perdurera toujours la trace du chemin que tu leur auras appris.”

-Mère Thérésa de Calcutta-

foyer

La famille, la béquille de notre éducation émotionnelle

Nos lumières et nos ombres se projettent de manière individuelle au sein des conditions familiales qui encadrent notre propre développement.

Les propos de Kaye résument particulièrement cette situation : “L’enfant est placé, dans le système familial dans lequel il naît, en position d’apprenti du système. Nous pouvons nous demander quelles sont les caractéristiques des systèmes familiaux qui facilitent ou compliquent le fait que l’apprenti va devenir un adulte capable d’évoluer de manière permanente ou qu’il va demeurer aveugle devant cette possibilité.

Être parents c’est ressentir de l’inquiétude et le besoin d’apprendre à jouer notre rôle de la meilleure façon possible.

Cela implique que nous devons renforcer nos capacités communicatives et personnelles, en relation à nos fonctions de parents et de personnes.

Pour autant, cette confluence demande que nous comprenions ce qu’est l’éducation émotionnelle dans un premier temps.

L’éducation émotionnelle débute dès la naissance, car c’est la manière par laquelle les parents véhiculent leur affection, leurs attentes et leurs croyances à un enfant.

Concrètement, les premières années de vie sont déterminantes pour plusieurs raisons :

  • Dans les deux premières années de leur vie, les enfants sont fortement influencés par l’univers de sécurité de base dans lequel ils évoluent, qui se transmet par le contact physique et par la tendresse que nous lui apportons.
  • A partir de deux ans, un élément clé fait son apparition dans l’éducation émotionnelle : le langage.
    Son apparition et son évolution permettent à l’enfant de mettre des mots sur son comportement, d’expliquer sa manière d’être, de ressentir et de penser. Cette étape marque un avant et un après.
  • A ce moment, les enfants deviennent experts de l’exploration émotionnelle et recherchent sans cesse l’attention de leurs parents en guise d’approbation.
    Cela les amènes à ordonner, à comprendre, à prédire et à traiter avec le monde qui les entoure et avec eux-mêmes.

famille-contemplant-les-etoiles

Les 5 piliers fondamentaux de l’éducation émotionnelle

Pour aller dans le bon sens dans l’éducation émotionnelle de nos enfants, nous devons à tout prix prendre en compte 5 aspects fondamentaux :

  • L’accompagnement à travers les paroles et les actes : bien communiquer avec nos enfants de manière sincère et émotionnelle est extrêmement important si nous souhaitons avoir des bonnes relations avec eux, qu’ils soient très jeunes ou déjà presque adultes.
    Pour y parvenir, il est nécessaire d’être cohérents et d’analyser nos actions.
  • La connaissance émotionnelle de soi : si vous souhaitez que vos enfants soient en accord avec leurs émotions, vous devez être vous-même le reflet d’un bon équilibre émotionnel.
    Vous ne pouvez y parvenir que si vous comprenez qu’il existe des émotions saines et des émotions malsaines.
    Soyez toujours prêt à offrir à vos enfants de l’aide pour qu’ils puissent apprendre à se connaître émotionnellement.
  • La gestion des émotions : soyez conscients de vos pensées, faites preuve d’assertivité lorsque vous n’êtes pas d’accord, créez une famille dans laquelle les tensions et le stress sont bien gérés.
    Tout cela cimentera l’intelligence émotionnelle de votre famille, qui pourra alors être heureuse et saine.
  • La sérénité dans la communication et dans la conciliation : la confiance et la conciliation nous permettent de nous identifier en tant que famille, dans toute notre diversité.
    Nous devons renforcer nos capacités empathiques et interpersonnelles de communication, lesquelles vont nous permettre de résoudre les problèmes et les conflits de manière adéquate.
  • La connaissance du monde des émotions : l’exploration et la curiosité sont la base de toute bonne éducation.
    A travers l’exploration et la découverte, nous renforçons les piliers qui soutiennent un esprit qui ne juge pas les autres et qui ne se base pas sur des stéréotypes.
  • Le respect et la validation émotionnelle : nous devons avoir clairement à l’esprit que, comme le disait Carl R. Rogers, dans son livre “Le développement de la personne“, nous n’avons pas souvent conscience de la pression que nous faisons peser sur les personnes qui nous entourent afin qu’elles ressentent les mêmes choses que nous.
    Nous agissons de la manière suivante : “Si tu veux que je t’aime, tu dois ressentir la même chose que moi. Si je pense que ta conduite est mauvaise, tu dois penser la même chose. Si je pense que cet objectif est bon, tu dois penser la même chose“.

fille-tirant-son-chapeau

Les parents parfaits n’existent pas, mais les bons parents si

Être des parents parfaits 24/24h, 365 jours par an est une tâche titanesque et impossible.

Nous devons accepter le fait que nous ne pouvons pas tout faire et que tout ne peut pas être parfait. Il n’existe pas un modèle idéal d’éducation qui pourrait nous guider au jour le jour.

Par expérience, de manière directe ou indirecte, nous savons tous qu’il n’est pas important que les parents aient des imperfections ou des insécurités, mais que l’essentiel est qu’ils permettent à leurs enfants de vivre dans un monde équilibré, enrichissant et émotionnellement intelligent.

Et pour cela, il n’existe pas de formule magique. Il existe par contre un ingrédient qui est toujours présent dans les bons principes éducatifs : l’amour inconditionnel.

Ce sentiment permet de rendre l’éducation beaucoup plus facile et entraîne les parents à donner le meilleur d’eux-mêmes pour leurs enfants.

Illustrations de Claudia Tremblay et Víctor Rivas Fernández.

A découvrir aussi