L’éducation émotionnelle

· 23 avril 2015

“On nous a appris depuis petits comment se forme le corps, ses organes, ses os, à quoi ils servent, où ils se trouvent, mais on ne nous a jamais appris de quoi l’âme était faite », Mario Benedetti.

Bien souvent, nous ne sommes pas conscients de tout ce que nos émotions illuminent ou assombrissent tout au long de notre vie. Personne ne nous a appris à les maîtriser, à les modifier, ou à les garder en mémoire.

En effet, il semblerait que nous les oublions simplement parce qu’elles nous accompagnent en permanence. Mais, sont-elles vraiment nécessaires dans la vie de tous les jours ?

Pourquoi les émotions sont-elles si importantes ?

Les émotions déterminent notre relation avec le monde. Notre santé mentale et notre bien-être personnel s’influencent mutuellement, et dépendent en grande partie de notre relation avec le monde, tout comme des émotions qui en résultent.

À la naissance, nous ne possédons ni la faculté de penser, ni de parler, ni de prévoir ce que nous allons faire. Cependant, nos émotions nous permettent de communiquer et de déterminer ce qui est bon ou mauvais pour nous.

À travers les pleurs, le sourire ou autres conduites rudimentaires, nous entrons en relation avec le monde et les autres êtres humains. Nous pouvons donc en conclure que nos émotions configurent notre paysage physique, mental, social et animique.

Pourquoi est-il important de recevoir une éducation émotionnelle ?

Les émotions nous fournissent des informations sur notre relation avec l’environnement qui nous entoure. Nous ressentons de la joie lorsque les choses vont bien, de la tristesse ou du désespoir lorsqu’au contraire tout va mal, comme lorsque nous subissons une perte ou lorsque l’on nous menace.

À chaque fois que nous ressentons une émotion, nous pouvons développer une série de pensées autour de cette dernière, faisant ainsi intervenir notre système nerveux qui prépare l’organisme pour qu’il apporte la meilleure réponse possible.

Les émotions fonctionnent comme un système d’alarme qui s’active dès lors que nous détectons un quelconque changement dans la situation dans laquelle nous nous trouvons. Elles sont des ressources adaptatives propres aux êtres humains qui donnent la priorité à l’information la plus pertinente pour chacun, activant ainsi différents processus qui nous permettent de donner une réponse.

Pendant l’enfance, si nous sommes souvent sujets à des émotions positives, nous avons plus de chances de développer une personnalité optimiste, confiante et extravertie. Si nous sommes plus souvent accablés par des émotions négatives, l’effet inverse se produira.

Par conséquent, une éducation émotionnelle appropriée nous permettra d’acquérir de la dextérité pour mieux contrôler nos états émotionnels, réduire la quantité d’émotions négatives qui nous assaillent, et accroître la quantité d’émotions positives.

En ce sens, nous pouvons mentionner à titre d’exemple comment résoudre les conflits de manière affirmative, comment emprisonner une frustration à court terme pour recevoir une récompense sur le long terme, ou bien encore comment gérer nos humeurs pour nous motiver.

Les avantages de l’éducation émotionnelle

Une bonne éducation émotionnelle se compose de tout un processus d’apprentissage au cours duquel nous développons une certaine vision du monde, de nous-mêmes, et de comment nous nous auto-gérons.

De plus, chacune des expériences que nous vivons est teintée d’émotions, qu’elles soient agréables ou désagréables. Grâce à une maîtrise adéquate de nos émotions nous pourrons :

– Nous relever plus rapidement de l’influence des émotions négatives.

– Adopter une attitude positive face à la vie.

– Être plus optimistestout en évitant les excès évidemment.

– Savoir comment exprimer nos sentiments.

– Avoir une estime de soi réaliste.

– Présenter une capacité de coopération, et une facilité pour résoudre les conflits.