Comment aider quelqu’un qui pense au suicide?

16 mai 2015 dans Psychologie 447 Partagés

Malheureusement, le suicide est considéré par certains comme la solution finale à une situation qu’ils perçoivent comme insurmontable.

Certaines personnes tentent de se suicider ou pensent à différentes façons de se donner la mort en raison de l’impossibilité de faire face aux difficultés de la vie.

Parfois, les sentiments négatifs comme le rejet par les autres, la perte d’un être cher ou la douleur d’une rupture, peuvent agir comme déclencheurs d’une envie de suicide.

Normalement, nous avons tous vécu des situations douloureuses qui semblent impossibles à résoudre dans nos vies, mais en mettant en perspective nos priorités nous avons réussi à les surmonter, en dépit de la souffrance.

Alors qu’est-ce qui prédispose les personnes à perdre cette perspective et ne plus trouver d’autre moyen de sortir des difficultés de la vie que de se suicider?

La dépression et le suicide

Une maladie mentale en relation avec cette question est la dépression. En plus d’être l’une des maladies les plus répandues dans le monde, elle est spécialisée dans la création d’états émotionnels négatifs qui facilitent l’exécution comportementale des pensées suicidaires.

La dépression affecte la forme de penser des personnes qui en souffrent, en réduisant et en focalisant l’attention de l’esprit sur le côté négatif des situations et des pensées.

Souvent, les personnes, qui pensent à s’ôter la vie, ignorent le fait qu’elles sont plongées dans une profonde dépression et que ces pensées suicidaires constantes ne sont rien de plus que le reflet vivant de leur état intérieur.

Les signes d’alerte

En général, il y a certains signes qui peuvent nous alerter quand une personne envisage le suicide. Voici quelques-uns d’entre eux:

  • Une tristesse persistante qui ne peut pas être expliquée. La personne concernée est presque toujours sur le point de pleurer, mais n’arrive pas à exprimer son émotion devant cet acte.
  • Des modifications dans l’estime de soi, caractérisées principalement par des états dépressifs dans lesquels l’individu a une perception négative de lui-même.
  • Des troubles dans le comportement habituel, tels que les troubles du sommeil et de l’appétit.
    De même, la personne se trouve incapable ou lui résulte très difficile la réalisation de simples tâches quotidiennes et la socialisation avec les autres.
    Il arrive souvent que se produise un éloignement de la famille et des amis, ce qui est plus difficile pour eux de percevoir ces symptômes.
  • La consommation de drogue pour s’évader de la réalité, peut être un moyen d’oublier la douleur constante qu’elles éprouvent.

Comment aider quelqu’un qui pense au suicide?

La première étape consiste à ouvrir un dialogue avec une personne ayant des pensées suicidaires. Il est important d’être prédisposé à écouter, sans juger ses actions ni ses pensées.

Un des moyens les plus importants pour y parvenir est de transmettre à la personne que nous comprenons ses émotions, et lui dire qu’elles sont logiques avec le moment qu’elle est entrain de vivre. Il est important que la personne maintienne un contact social, bien qu’elle cherche à s’en isoler.

Une autre recommandation très importante est de ne jamais défier la personne qui envisage le suicide, parce que cela ne fera qu’exacerber le désir de le faire.

Qu’une personne ait dit qu’elle allait se suicider et qu’elle ne l’ait pas fait ne signifie pas qu’elle n’a pas de valeur pour le faire et qu’elle ne le fera pas. Si nous la défions ou nous ne la croyons pas, nous lui donnerons une raison de plus de passer à l’acte.

Bien sûr, il est essentiel de chercher de l’aide professionnelle parce que les psychiatres et les psychologues peuvent fournir le soutien que nécessite de toute urgence la personne avec des tendances suicidaire, pour résoudre ses problèmes.

Image reproduite avec l’aimable autorisation de Hartwig HKD

A découvrir aussi