Agir par fierté n’est pas toujours une bonne chose

25 novembre 2015 dans Emotions 23 Partagés
La fierté vous fait vous sentir fort. C’est l’armure face à vos faiblesses, l’étendard de vos victoires. Cependant, si vous en abusez, vous marquerez une nette distance avec les personnes qui vous aiment.
Partager

Commençons par clarifier quelque chose d’important, que vous savez peut-être déjà : la fierté peut avoir une dimension positive.

Nous avons tous besoin d’elle pour maintenir un amour propre mesuré, et pour nous valoriser en tant que personnes capables et méritantes.

Ainsi, à l’inverse, nous pouvons dire sans nous tromper que la fierté, dans son revers sombre et radical, peut parfois tomber dans l’excès et devenir ce fameux « pêché capital » qu’est l’orgueil.

Nous avons tous déjà réussi quelque chose et nous avons tous profité d’un petit moment de gloire, mais cela ne doit pas se transformer en arme pour humilier les autres et pour se placer sur un piédestal, en prétendant avoir la science infuse et être au dessus des autres.

Nous sommes certains que dans votre cercle social ou familial, il y a quelqu’un qui marche fièrement.

Cette fierté démesurée vous éloigne de cette personne et vous empêche d’aller vers elle car vous savez pertinemment qu’elle ne s’intéressera pas à votre point de vue, qu’elle ne valorisera pas vos mots et qu’elle ne sait pas ce qu’est l’empathie.

Réfléchissons aujourd’hui sur cette notion de fierté pour comprendre ce que cache ce genre de comportements.

Les complexes entrailles de la fierté

fierte-orgueil

S’il y a bien un contexte dans lequel la fierté est particulièrement douloureuse, c’est dans les relations de couple. Nous savons qu’il n’est pas toujours facile d’harmoniser le « toi » et le « moi » pour devenir un « nous ».

Cependant, en cas d’excès d’amour propre, c’est là qu’apparaissent les problèmes et les conflits et que la distance s’installe.

Le plus grand danger, c’est lorsque la fierté atteint la sphère de l’orgueil. Voici les comportements typiques des personnes orgueilleuses :

  • Elles n’assument pas leurs erreurs.
  • Elles n’apportent pas de critiques constructives, mais des attaques directes.
  • Elles ont une forte estime d’elles-mêmes, et tout tourne autour d’elles.
  • Être orgueilleux c’est tomber dans l’excès, c’est chercher à être admiré et mis en avant.
  • Souvent, ces personnes se placent en victimes lorsqu’elles ne se sentent pas assez reconnues, pour ensuite faire ressortir leur côté dominateur et autoritaire.

1. Que cachent les personnes trop fières et orgueilleuses ?

Même si cela risque de vous surprendre, sachez que sous ces fières armures d’autosuffisance et de perfection se cachent de grandes blessures.

Une faible estime de soi ou le fait de garder pour soi des faits qui vous ont blessé, peut provoquer une réaction de défense qui pousse à mettre en avant ses réussites pour cacher ses faiblesses.

La fierté est une simple armure et un subtile mécanisme visant à se mentir à soi-même. Si je me crois invincible et que je pense me suffire à moi-même, je prouve mon pouvoir sur les autres, et personne ne voit mes failles intérieures.
Partager

Cette fierté extrême envenimée par un manque d’empathie, fait que les autres s’éloignent peu à peu de ce genre de personnes.

Elles finiront par tomber dans un cercle vicieux peu agréable. Leurs vides internes sont camouflés par leur fierté, mais l’orgueil les plonge dans la solitude, et la solitude aboutit sur le ressentiment. Ainsi, l’amertume est continuellement alimentée.

personnes-fieres

2. La fierté engendre encore plus de fierté et empêche le positif

Si ma moitié agit par fierté, il est fort probable que je finisse par reproduire la même chose, étant fatiguée de lutter pour qu’il change.

On en arrive donc à cette fameuse situation : “ si ta fierté te tue, la mienne m’empêche de me rendre à ton enterrement.”

Il est vrai que nous agissons souvent par fierté pour nous protéger, car il est très difficile de garder le cap dans ce genre de situations riches en émotions.

Ces personnes orgueilleuses s’enferment peu à peu et creusent quotidiennement le fossé qui les sépare des autres.

Elles ne pourront alors ressentir que de la rancoeur. Il n’y a rien de plus destructeur que de souffrir à cause de sa fierté et de ne pas voir sa propre blessure.
Partager

Comment gérer correctement notre fierté ?

  • Repassez du côté positif de la fierté ! Seule la voix interne vous valorise, et vous permet de voir vos réussites et vos qualités.
  • La fierté dite « saine » est importante pour votre amour propre, mais toujours sous les rênes de l’humilité. Il est essentiel de pouvoir reconnaitre ses erreurs et de connaitre ses limites.
  • La fierté doit aller de pair avec la compréhension, l’acceptation de l’autre, et bien sûr, l’empathie.

Ne mettez jamais votre dignité de côté si vous devez parfois faire face à ces personnalités orgueilleuses.

A découvrir aussi