A quoi sert la chambre de Gesell en psychologie ?

01 juillet, 2020
La chambre de Gesell est un instrument utilisé par différents domaines de la psychologie. Elle permet de réduire au strict minimum l'influence de l'observateur sur le déroulement de la situation observée. Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi cela est aussi utile.
 

Toute science a besoin de méthodes et d’instruments pour son développement, son enseignement, sa pratique et sa recherche. La psychologie n’y échappe pas. Les tests sont sans doute les instruments les plus facilement identifiables dans cette discipline. Cependant, il existe d’autres outils. C’est par exemple le cas de la chambre de Gesell.

Même si certains d’entre nous ne savent pas de quoi il s’agit, nous sommes tous familiers avec son principe. La chambre de Gesell est un classique des films policiers lorsqu’on interroge un criminel. Il s’agit d’une pièce aménagée pour observer ce dernier sans être vu. On utilise typiquement une vitre qui est réfléchissante d’un seul coté.

En outre, ces pièces sont souvent équipées d’un système d’enregistrement du son et de l’image. A quoi donc ce type de pièces peut-il bien servir dans le domaine de la psychologie ? Dans quelles branches de la psychologie sont-elles utilisées ? Enfin, quelles en sont les limites ? Nous allons répondre à ces questions tout au long de cet article.

 

La chambre de Gesell : quel est son intérêt en psychologie ?

La chambre de Gesell doit son nom à Arnold Gesell. Ce psychologue et pédiatre américain ne voulait pas que la présence d’un observateur influence le comportement des enfants au cours de ses études. Grâce à cette astuce, le psychologue pouvait voir le comportement de ses patients à travers une vitre. Cette technique facilite les choses dans les cas suivants :

  • Recherche : Pour explorer des cas, et mener des expériences
  • Enseignement : elle permet de montrer aux étudiants comment mener un entretien avec un patient
  • Apprentissage : pour que les élèves apprennent à intervenir, avec l’accompagnement du professeur ou d’autres élèves
  • Procédures judiciaires : pour enquêter sur des affaires criminelles
  • Diagnostic : elle peut faire partie de la pratique clinique. Par exemple, lorsque le psychothérapeute a besoin d’une supervision
  • Formation : pour que les professionnels puissent être supervisés
La chambre de Gesell en psychologie
 

On peut y observer à la fois des cas réels ainsi que des simulations. Cela dépend évidemment de l’objectif de l’activité. Quoi qu’il en soit, la chambre de Gesell est pour les psychologues un instrument qui permet l’étude du mode comportemental, cognitif et émotionnel d’un ou plusieurs patients. Et ce, sans que le psychologue n’influence le sujet d’observation.

De plus, la présence de système audio et vidéo permet d’enregistrer les sessions. Cela est particulièrement intéressant dans le cadre de la recherche ou de la formation. On peut ainsi observer certains détails qui auraient pu être ignorés autrement.

Dans quelles branches de la psychologie la chambre de Gesell est-elle utilisée ?

L’utilisation de la chambre de Gesell peut s’avérer utile dans diverses domaines de la psychologie. Voyons à présent dans lesquels :

  • En psychologie clinique : elle permet d’observer les cas. Il peut ainsi y avoir un retour d’information de la part de différents professionnels. Elle est principalement utilisé pour le diagnostic et pour les entretiens cliniques
 
  • Dans le domaine social : on peut être amené à avoir recours à la chambre de Gesell pour diverses expériences ou le sujet est en interaction avec le groupe
  • En psychologie médico-légale : on l’utilise principalement pour investiguer des affaires liées à un crime. Soit pour observer un suspect ou un criminel, soit encore pour étudier le comportement de la victime ou d’éventuels témoins
  • Dans le cadre de la formation des psychologues : pour que les futurs psychologues apprennent de manière pratique. L’apprentissage peut autant se faire en regardant un professionnel mener un entretien qu’en observant des pairs, un intervenant. La chambre de Gesell permet aussi d’avoir un retour d’information sur ses propres entretiens

En outre, c’est un instrument très précieux pour la supervision psychothérapeutique. Grâce à la chambre Gesell, le psychologue peut être avec son patient pendant que l’entretien est évalué par un groupe de professionnels. Le psychologue reçoit ainsi des orientations et des retours sur la session et sur le processus.

 
Une salle de thérapie de groupe

Les limites de la pièce de Gesell

Bien qu’il s’agisse d’un outil qui offre des avantages considérables, la chambre de Gesell présente également des limites. Passons-les en revue.

  • Le consentement éclairé : toute observation faite avec cet instrument doit obtenir l’approbation de la personne concernée. Cela garantit en effet la confidentialité et le droit de la personne à la protection de sa vie privée
  • Cela ne convient pas au processus psychothérapeutique long : le fait que les patients savent qu’ils peuvent être observés est un élément qui peut empêcher de créer un environnement de confiance nécessaire entre le psychothérapeute et le patient

Malgré ces limites, la chambre de Gesell n’en est pas moins un instrument précieux en psychologie. En fait, de nombreuses études démontrent son utilité. Par exemple, les connaissances théoriques peuvent être intégrées à la pratique grâce à l’utilisation de cette dernière. Elle permet aux psychologues en formation d’acquérir des compétences qui leur seront utiles dans leur carrière professionnelle.

 

Dans un autre article rédigé par l’avocate hondurienne Gina María Sierra Zelaya, l’importance de cet instrument est mise en lumière. Il est particulièrement important dans le cas des personnes ayant subi des abus. De cette manière, les victimes ne sont pas exposées aux suspects afin de ne pas altérer leur témoignage et d’éviter des instabilités émotionnelles.

En conclusion

Pour résumer, la chambre de Gesell est un instrument très intéressant pour la formation et la recherche. Son intérêt varie en fonction des usages. En psychologie, elle facilite l’observation du patient mais aussi le suivi, la supervision et la formation.

 

 
  • Sierra Zelaya, G. M. (2013). Cámara de Geseell como herramienta investigativa en los abusos sexuales de niños y niñas: caso Honduras.
  • Salamea Nieto, R.M. (2015). Utilidad de la cámara de Gesell en el desarrollo de las competencias profesionales del Psicólogo en la Universidad Técnica de Machala.