7 phrases d’Erich Fromm sur l’amour

· 10 décembre 2017

L’héritage contenu dans les phrases d’Erich Fromm sur l’amour continue de nous inspirer aujourd’hui. En effet, nous devons admettre que l’amour n’est pas toujours quelque chose de facile. Cela demande du courage, exige de l’action, de l’engagement mais également un degré important d’humilité et de responsabilité.  Peu d’auteurs nous en ont autant appris sur le sujet que Fromm lui-même.

L’enseignant, poète et militant pour la paix,  Thich Nhat Hahn, déclara qu’aimer sans savoir aimer blesse la personne que l’on aime. Le plus compliqué en amour est que souvent, nous voyons ce processus comme quelque chose de passif. L’engouement représente pour beaucoup l’effet secondaire du béguin qui nous retient, qui nous paralyse presque ; là où nous ne disposons pas d’autre choix que de nous laisser emporter, d’espérer d’être fait l’un pour l’autre, d’être nourri et accepté par la personne aimée, dans un acte dépourvu d’énergie, de créativité et de réciprocité.

Aimer intelligemment et pleinement est le résultat d’un acte délibéré, un objectif qui exige et demande en même temps de rechercher l’excellence. Si nous nous limitons à laisser aller, à agir passivement en attendant que l’autre dise, que l’autre fasse, que l’autre nous devine et nous corresponde, nous dériverons dans la frustration la plus absolue. Il s’agit là de ce que le psychologue social, psychanalyste et philosophe allemand, Erich Fromm, nous enseigne dans son livre intitulé L’art d’aimer. Voici une série de phrases qui résument ce travail inoubliable qui mérite notre attention…

Erich Fromm

Quelque chose que Fromm veut que nous comprenions à travers son travail est que nous percevons l’amour comme un objet et non comme une faculté. Aimer n’est pas une dynamique qui se limite à cette relation que nous établissons avec nos conjoints, nos parents ou nos enfants.

« Aimer », c’est enrichir notre existence, il  s’agit d’une attitude capable de doter ce monde d’un sens, d’un but capable de transformer la société. Cependant, comme l’explique Fromm, nous avons, dans cette culture moderne, tout marchandisé dans notre désir de satisfaire nos propres besoins, y compris l’amour.

6. Il est paradoxal que deux êtres deviennent un et en même temps restent deux

Il s’agit de l’une des phrases les plus connues d’Erich Fromm et également l’une de celles qui invitent le plus à la réflexion. Comme nous le savons déjà, l’une tentation dans laquelle nous tombons souvent est de nous diluer dans l’être aimé, notamment au début de la relation. Il s’agit d’un processus entropique qui en termine avec notre propre identité, qui consomme nos essences,nos libertés et nos dignités.

Nous ne pouvons pas oublier que l’art authentique de l’amour consiste à rester nous-même, mais impliqué dans un même projet. Etre deux dans le même engagement, être deux orientés vers la responsabilité de faciliter la croissance personnelle et celle du couple…

couple

7. Il existe une grande différence entre tomber amoureux et rester amoureux

Pour Fromm, il existe une grande différence entre tomber amoureux et rester amoureux. Songeons que si la relation commence avec l’attraction sexuelle et se consomme dans l’acte, le lien est, d’une certaine manière, mis en danger.

Fromm nous explique dans L’art d’aimer que pour développer un amour mature, sage et responsable, nous devons travailler sur quatre dimensions essentielles : le soin, la responsabilité, le respect et la connaissance. Cependant, nous nous retrouvons souvent davantage dans un amour sans intimité, basé uniquement sur le simple besoin, celui qui est consommé avec l’acte sexuel.

Il s’agit donc d’un amour de consommation, d’utilisation et jetable. Là où la passion peut apparaître, mais aussi s’obscurcir facilement eu égard à la méfiance et à l’ignorance de l’autre. Un amour qui ne prend jamais forme, avant de recycler à nouveau. 

Par ailleurs, celui qui sait (et qui veut) aller au-delà de l’attraction et de l’excitation sexuelles initiales, essayera de créer une  intimité authentique, essayera d’être un artisan pour faire de l’amour un véritable amour, un amour mature et courageux.

Pour conclure. Nous avons appris à travers les phrases d’Erich Fromm que l’amour n’est pas seulement un acte de maîtrise, là où dominer la pratique et la théorie. L’art d’aimer se manifeste également comme une attitude active et responsable envers la vie et la société elle-même. Il s’agit d’une force transformante qui exige de la conscience et non du conformisme, qui revendique la créativité et non la passivité.