7 phrases d’Alexander Pushkin sur l’existence

· 18 décembre 2018
Beaucoup des grandes phrases d'Alexander Pushkin sont extraites de ses poèmes ou de ce que disent les personnages singuliers de ses romans. Elles ont toutes une marque particulière : elles sont très profondes et très belles à la fois.

Alexander Pushkin, le père de la littérature russe moderne, a eu une existence pleine de rebondissements. Cela explique en partie sa manière particulière de voir le monde et l’esprit rebelle qui l’a toujours caractérisé. Quasiment toute se vie, il a été engagé dans des thèmes politiques pour des raisons éthiques plus que pour une passion pour le pouvoir en soi.

« Les individus sont semblables à leur première mère, Eve : ils n’aiment pas ce qu’on leur donne. Le serpent les convainc de s’approcher de l’arbre du mystère. Ils doivent saisir le fruit interdit ou le paradis ne sera pour eux pas le paradis ».

-Alexander Pushkin-

Ce grand poète russe a été poursuivi. Il a vécu pendant de nombreuses années en exil et il n’a que rarement pu profiter de la tranquillité au cours de son existence. Il est mort à l’âge de 37 ans dans une douleur absurde. Les phrases d’Alexander Pushkin sont encore lues des siècles plus tard. En voici quelques-unes.

Phrases d’Alexander Pushkin sur la souffrance

La première étape littéraire du poète a eu une influence remarquable sur le romantisme. L’une des phrases d’Alexander Pushkin dit : « L’impétuosité du cœur, trompeur enchanteur, nous fait souffrir très prématurément« . Dans cette phrase, l’esprit dramatique qui caractérise tant les romantiques de son époque se reflète.

Alexander Pushkin et la souffrance

Il existe une autre belle phrase dans laquelle le sentiment mélancolique et idéaliste, très propre au 18ème siècle se reflète. Elle dit : « Mieux vaut rester ici et attendre, la tempête se calmera sans doute et le ciel se dégagera, nous pourrons alors retrouver le chemin vers les étoiles« .

L’étranger et l’étrange

Pushkin fut premièrement exilé car il faisait partie d’un groupe politique secret qui était contre la monarchie. Il fut ensuite exilé car il publia des vers que les autorités considérèrent comme étant subversifs. Enfin, il fut exilé car il s’est déclaré athée dans une lettre personnelle.

Pour toutes ces raisons, beaucoup des phrases d’Alexander Pushkin évoquent ce sentiment d’éloignement. Et ce, dans une réalité qui ne lui est pas propre. L’une de ses affirmations signale : « Dante disait, le pain des autres a une saveur amer, et les marches d’une maison étrangère sont pesantes ».

Tout a un temps

L’un des thèmes récurrents des phrases d’Alexander Pushkin est la jeunesse. C’est peut être le cas car il a senti que ses années de jeunesse s’en sont allées très prématurément, au milieu de tant de vicissitudes. Il a également peut être vu dans cette étape de la vie le meilleur de l’âme humaine.

phrases d'Alexander Pushkin

Dans plusieurs de ses œuvres, il s’adresse directement aux jeunes. L’une des affirmations les plus connues à ce sujet affirme : « En dépassant la voix de la Nature nous ne faisons rien de plus que de nuire à celle-ci, et l’ardente jeunesse s’envole beaucoup trop tard à sa recherche ».

La vérité n’est pas toujours la meilleure solution

Bien que les dernières œuvres de Pushkin démontrent un ton clairement réaliste, le poète n’a jamais cessé de s’exprimer en faisant usage de la veine idéaliste qui le traversait. Il était conscient de cela, et on le perçoit dans cette affirmation : « Une illusion nous élève plus haut qu’une multitudes de petites vérités ». Cela signifie qu’il vaut mieux compter sur un grand rêve qui nous fasse grandir que sur de nombreuses petites réalités qui nous maintiennent dans la médiocrité.

Il existe une autre phrase de Alexander Pushkin bien plus énergique qui affirme que : « L’illusion la plus exaltante est pour moi davantage aimée qu’une multitude de vérités basiques ». Il exprime alors, sans aucun scrupule, qu’il préfère le rêve de l’illusoire au réveil de l’ordinaire.

Les lieux communs de la morale

Le thème de la morale est également très présent dans l’ensemble de l’oeuvre d’Alexander Pushkin. Il s’interrogeait particulièrement sur la fausseté de la vie courtoise, les habitudes de son époque et les profondes injustices qui entouraient son village. Il a donc accordé de nombreuses réflexions à ces thèmes.

 

Pour cela, une autre grande phrase d’ALexander Pushkin dit : « Les lieux communs moraux sont incroyablement utiles lorsque nous avons des difficultés à trouve en nous la manière de justifier nos actions ». Il fait ici référence à l’habitude de justifier le comportement personnel avec les idées d’autrui qui ont été validées.

Alexander Pushkin marqua un avant et un après à la littérature russe. Il fut un écrivain réellement exquis. En tant que penseur,  il était un homme en avance sur son temps. Il est décédé rempli de doutes et paradoxalement, ce fut le Tsar Nicolas I qui paya pour ces doutes.