5 types de personnes célibataires

16 janvier 2017 dans Psychologie 163 Partagés

On a souvent tendance à analyser les relations de couple, mais qu’en est-il du célibat ? Le célibat nous définit aussi, il parle de nous, de comment nous sommes, de comment nous percevons le monde et de comment nous voyons les relations de couple.

Il y a des personnes qui décident d’être en couple, et d’autres qui sont célibataires. Mais les gens pensent souvent qu’elles sont célibataires car personne ne les aime.
Partager

Les raisons pour lesquelles une personne est célibataire peuvent être multiples. Peut-être que ses relations se sont mal passées et qu’elle se sent mieux seule ou peut-être qu’elle veut être célibataire par volonté propre. N’oublions pas que les personnes qui voient encore le célibat comme un état anti-naturel, étrange et subi sont encore très nombreuses. Cependant, tout le monde n’est pas d’accord avec elles.

Aujourd’hui, nous allons découvrir plusieurs types de personnes célibataires, auxquels vous pourrez ou pas vous identifier. Les raisons pour lesquelles on est célibataire sont diverses et variées. Chaque personne vit ses propres expériences, qui l’ont amenée à décidée à être célibataire.

1. Les célibataires aux mauvaises expériences

Dans cette première catégorie, on trouve toutes les personnes qui, à cause de leurs mauvaises expériences en amour, ont décidé de cesser « d’être en couple » pour passer du temps avec elles-mêmes. Penser à avoir un conjoint à nouveau leur donne des boutons, et les fatigue.

En général, ces personnes ont vécu des expériences très difficiles. Peut-être que leur conjoint leur a été infidèle, a eu une double vie, a disparu du jour au lendemain, est devenu une personne maltraitante

femme-cordes

Nous ne pouvons pas nier que ces situations ont un impact et laissent une marque sur la personne qui en souffre. Parfois, on arrive à un tel extrême que l’on développe même une philophobie, la phobie dont la plus grande peur est de tomber amoureux-se.

2. Les célibataires par manque d’estime d’elleux-mêmes

Il y a des personnes qui ont un grand manque d’estime d’elles-mêmes, et cela les amène à se dévaloriser dans tous les aspects de leur vie, dont la sphère sentimentale. Elles croient qu’elles ne sont pas dignes d’être aimées, que la personne qui se trouve à leurs côtés perdra son temps avec quelqu’un qui n’en vaut pas la peine.

Souvent, elles considèrent qu’elles ne sont pas assez belles pour plaire à quelqu’un, et préfèrent se négliger et se cacher des autres. Elles sont donc très timides et rejettent même de possibles prétendant-e-s.

Avec ces attitudes, elles ne font rien d’autre que freiner ce qu’elles souhaitent au plus profond de leur for intérieur. Cette forme de célibat peut être considérée comme la pire, car ce n’est pas une décision propre, mais une conséquence de ce que l’on pense de soi-même.

3. Les célibataires par désir d’indépendance

Les personnes célibataires qui aiment leur indépendance fuient tout lien fort ou sérieux qui pourrait les attacher à l’autre personne. Elles adorent avoir leur propre espace qui inclut la maison, la voiture, les heures en solitaire, le fait de ne rendre de comptes à personne, de ne pas avoir d’obligations etc.

femme-bras-ouverts

Mais, à l’intérieur des personnes célibataires, on trouve deux sous-types qui sont liés et qui sont la conséquence de ce besoin d’indépendance :

  • Les personnes célibataires par auto-suffisance : ces personnes croient qu’elles sont auto-suffisantes et qu’elles n’ont besoin de personne, que personne ne peut rien leur apporter de plus. Avoir un conjoint est quelque chose qui suscite chez elles l’indifférence. Ces personnes passent beaucoup de temps seules, mais c’est ce qu’elles le veulent. Leurs habitudes sont si solitaires qu’elles contredisent le simple fait d’être en couple.
  • Les personne célibataires par isolement : elles pourraient rentrer dans la case précédente mais la solitude, ici, n’est pas voulue. Ce type de célibataires veut rompre avec cette dynamique, même si cela leur est très compliqué. Iels sont isolé-e-s des autres depuis si longtemps qu’iels ont perdu les capacités sociales nécessaires pour créer du lien.

4. Les célibataires fidèles à leurs idées

Les personnes qui défendent certains idées doivent rester célibataires. Cela a un lien avec la vision que l’on a du monde et des relations en général. Et tout cela conditionnera nos relations de couple.

Par exemple, la religion est un marqueur très fort, qui peut mener les personnes à rester célibataires jusqu’à ce qu’elles trouvent la bonne personne. Une recherche un peu difficile car le conjoint doit partager la même vision sur les relations.

homme-et-couronne

Dans le cas où il y aurait des différences, la personne souffre d’une grande pression à cause de ses idées et de ce qu’elle souhaite. L’anxiété, la préoccupation et le stress affleurent, sans aucun doute, chez les personnes qui se trouvent dans ce type de célibat.

5. Les personnes célibataires pessimistes

Il existe un ultime type de célibataires, les célibataires pessimistes qui voient le monde des relations comme quelque chose de trouble et sombre. Cela ne veut pas dire qu’iels ne souhaitent pas être en couple : en réalité, iels pensent qu’être en couple ne leur apporte rien.

Tout le plaisir qu’iels ressentent et tout ce que cela leur apporte sont de simples croyances que l’on crée. Mais, si on les regarde différemment, avec plus de distance, les relations sont un « non sens ».

Les célibataires pessimistes peuvent aussi être celleux qui croient qu’iels ne trouveront jamais cette personne complémentaire. Alors que les célibataires pessimistes précédent-e-s sont plus froid-e-s, celleux-ci vivent avec le terrible poids qu’il n’existe plus pour elleux aucun espoir de relation.

Le célibat ne devrait jamais être synonyme de tristesse ou de solitude, et encore moins de « personne ne m’aime ».
Partager

En définitive, ce que nous avons voulu souligner, c’est que nos expériences, le lieu où nous sommes né-e-s, ce que l’on nous a inculqué et la manière dont nous voyons le monde influent beaucoup sur nos relations. Et être célibataire n’est pas négatif, du moment que l’on ne se trouve pas dans la catégorie du/de la célibataire qui manque d’estime de lui/d’elle-même.

fille-chat-noir

Être célibataire est un choix totalement valide. Et même, beaucoup de gens devraient apprendre à être célibataire pour éviter de devoir déprendre des autres. Ainsi, vous apprenez à passer du temps avec vous-même, à vous connaître et à n’avoir besoin de personne d’autre que vous. On pourrait ajouter bien d’autres types de célibat, et si l’un d’entre eux vous vient à l’esprit, partagez-le avec nous !

A découvrir aussi