Le contraire de l’amour, ce n’est pas la haine, c’est l’indifférence

6 mai 2016 dans Emotions 3297 Partagés

L’indifférence arrive dans une relation de couple de manière progressive mais implacable. C’est un silence amer où se loge l’incertitude et la nostalgie de ce qui était quotidien et complice et qui, aujourd’hui, nous manque.

Le contraire de l’amour n’est pas la haine, mais ce sentiment capable de nous briser en mille morceaux, ce que l’on appelle l’indifférence.

Les relations “meurent” pour de nombreuses raisons, nous le savons et il ne fait pas de doutes qu’elles supposent une forte charge de souffrance à laquelle personne n’est vraiment préparé.

Cependant, on pourrait dire que c’est précisément ce vide, cette attitude passive et froide de l’autre personne envers nous-même qui génère plus de désespoir et d’anxiété.

L’amour a trois ennemis : l’indifférence, qui nous étouffe petit à petit, l’indécision qui nous empêche d’avancer et la désillusion qui fait tout s’écrouler en deux secondes.
Partager

Chacun d’entre nous peut réagir différemment face au rejet ou à une trahison mais… Comment affronter le vide émotionnel de l’indifférence ? 

Ce n’est pas facile et on essaie toujours de trouver une raison et le pourquoi de cette prise de distance affective, même si en réalité il n’y a pas toujours de raison au désamour.

Parfois, simplement, l’amour s’éteint, s’étouffe comme un soleil crépusculaire qui n’a plus de souffle…

Paysage-de-coquelicots

L’indifférence provoque de sérieux effets secondaires

La santé d’un couple, comme tout organisme vivant qui a besoin d’aliments vitaux, doit être renforcée dans sa structure.

Tout cela s’obtient à l’aide de rituels quotidiens, forgés par la complicité, dans lesquels s’inscrivent des gestes qui nous connectent entre nous, des mots qui nous renforcent, des caresses qui nous apportent de la reconnaissance et des espaces communs habités par une proximité physique et émotionnelle nécessaire.

Parfois, presque sans savoir pourquoi, nous utilisons le silence et non pas la parole, laissant à l’autre le soin de faire, de dire et d’agir.

Nous commençons à considérer les sentiments comme acquis et même les réponses aux questions que nous ne formulons plus.

Petit à petit, nous mettons les petites choses en priorité, et nous négligeons les grands aspects de la relation.

Si nous devons évoquer un expert en relations affectives, il s’agit forcément de John Gottman et de sa théorie des “4 cavaliers de l’apocalypse”, sur les raisons qui mènent un couple vers l’abîme de la prise de distance.

Vous ne serez pas surpris de savoir que parmi ces piliers, en plus des critiques, du mépris et de l’attitude défensive, se trouve aussi “l’indifférence”, ce comportement évasif qui détourne le regard et qui crée de grands abîmes d’incertitude.

Tout ce vide émotionnel et cette froideur affective génèrent de sérieuses conséquences, sur l’indifférent et sur qui celui subi cette indifférence, que nous devons connaître.

Femme-se-couvrant-le-visage

Les conséquences psychologiques de l’indifférence

Mais quelles sont les conséquences de l’indifférence au niveau psychologique ?

  • L’attitude indifférente de notre conjoint génère, au-delà de tout, du désarroi et de la peur. L’amour entre deux personnes a besoin de la sécurité de l’amour et des habitudes qui permettent de conserver le lien.
  • Quand nos attentes à propos de ce lien ne sont plus comblées, apparaissent alors l’incertitude et le trouble: deux dimensions face auxquelles notre cerveau va réagir avec stress et anxiété émotionnelle.
  • Quand nous arrêtons de recevoir cette alimentation émotionnelle, cet échange subtil et parfait où les réponses de l’autre nous renforçaient, nous restons comme “paralysés”.
    Nous restons dans l’attente, dans la peur que quelque chose change la situation, quelque chose d’épuisant et de destructif.
  • Si nous commettons l’erreur d’interpréter l’indifférence comme quelque chose que “nous-même aurions généré”, nous perdons encore plus le contrôle de la situation. Notre auto-estime s’écroule et nous entrons dans un état de vulnérabilité très dangereux.
On ne ressent plus la douleur, et notre cœur est plus désert que jamais car il s’est résigné. On ne ressent que de l’indifférence, qui est le manque le plus absolu et dévastateur des sentiments.
Partager

Homme-seul

Comment faire face au vide émotionnel ?

Comme on le dit souvent, l’indifférence tue, et même si beaucoup la définissent comme une attitude passive qui émerge petit à petit dans une relation de couple, ce n’est pas tout à fait vrai.

Le vide émotionnel est un ennemi très actif qui doit être identifié de façon précoce pour éviter que se défasse ce lien, cette union avec la personne que nous aimons, ou avec nous-même, pour éviter d’entamer notre estime de nous-même.

  • Une relation de couple se maintient à partir du moment où il existe de la satisfaction personnelle et de la réciprocité. Si nous nous sentons bien, nous serons capables d’ “investir” dans l’autre car nous donnons autant que nous recevons.
  • Au moment où ce cercle harmonieux de réciprocité se brise, cela affecte immédiatement la qualité de l’engagement, notre passion et notre intimité.
  • Dans un couple, il suffit qu’il y en ait qu’un qui soit indifférent. L’indifférence se ressent, se palpe et fait souffrir. Il ne faut pas attendre que les choses s’améliorent, il ne faut pas nourrir de faux espoirs. Il faut agir.

Parfois, il suffit de faire de petits changements, et d’arriver à de petits accords pour casser cette routine, dans laquelle les relations tombent. N’importe quel effort pour sauver la relation représente peu.

Mais si l’on est pleinement conscient qu’il n’y a plus d’amour ou que cette situation apporte plus de souffrance que de joie, il est alors nécessaire de mettre de la distance.

Papillon-dans-un-pot-en-verre

Il ne faut pas rester prisonnier de l’amour, des rêves tronqués de deux étrangers qui se sont tout donné et dont il ne reste rien.

L’indifférence fait mal et déconcerte mais elle se guérit grâce au temps à partir du temps où l’on est suffisamment courageux pour nous en éloigner.

A découvrir aussi