5 tests de personnalité pour découvrir la vôtre

· 29 novembre 2018
Les tests de personnalité font partie des outils les plus utilisés dans la pratique psychologique. Bien que nous soyons confrontés à une caractéristique difficile à mesurer et constituée de dynamiques rendant chaque individu unique, ces instruments cliniques sont plus utiles que nous pourrions le croire. Il est toutefois nécessaire de savoir en premier lieu quels sont les types de tests existant, puis ce qu'ils mesurent et enfin quelle méthodologie ils utilisent.

En effet, nous avons tous, à un moment donné dans notre vie, réalisé un test de personnalité. Que ce soit dans le cadre d’un processus de sélection, à des fins cliniques ou par un simple intérêt personnel, les tests de personnalité sont incontestablement très communs dans la plupart des milieux sociaux. Il est cependant nécessaire de se rappeler qu’il existe des tests plus valables que d’autres. Et qu’il faut également être exigeant avec ces outils si nous souhaitons vraiment obtenir des informations fiables.

Les tests de personnalité sont les ressources les plus utilisées dans la pratique clinique. Les plus importants, ceux qui sont utilisés au quotidien dans la pratique clinique, s’appuient sur des études adéquates qui garantissent leur fiabilité et leur validité.

Il est par conséquent intéressant de savoir que la pratique psychologique dispose généralement deux types de tests de personnalité très spécifiques. Les premiers sont les tests psychométriques classiques, autrement dit ceux reposant sur un courant cognitivo-comportemental et où nous supposons que les personnes seront sincères lorsqu’elles répondent à chacun des items.

La seconde typologie sont les très intéressants tests de personnalité projectifs. Il s’agit de tests où le sujet projette des éléments inconscients et des conflits internes qui ne sont pas reconnus par des exercices de nature créative ou introspective. Ces tests sont très utiles notamment en pratique clinique, en médecine légale ou avec les enfants. Nous indiquerons ci-après quels sont les tests de personnalité les plus utilisés pour définir, comprendre et décrire nos intéressants univers personnels.

tests de personnalité

1. Test de personnalité : le modèle des 5 grands (Big 5)

Bien qu’il ne s’agisse pas exactement d’un test de personnalité, le modèle des « cinq grands » est l’un des plus reconnus. Et, en outre, celui qui jette les bases d’un grand nombre de tests visant à comprendre et à mesurer le comportement humain . Cette approche de la personnalité est divisée en cinq domaines principaux, en cinq dimensions connues sous l’acronyme « OCEAN »:

  • Openness to experience (ouverture à l’expérience)
  • Conscientiousness  (responsabilité)
  • Extraversion
  • Agreeableness (gentillesse)
  • Neuroticism (neuroticise)

Ce test s’applique généralement dans de nombreux domaines avec un succès considérable. Du domaine clinique en passant par les départements des ressources humaines afin de sélectionner le personnel. Jusqu’à être utilisé par les conseillers pédagogiques qui voient ce modèle comme un cadre très efficace pour suggérer aux étudiants les profils professionnels qui peuvent le mieux s’adapter à leurs caractéristiques.

2. Le questionnaire 16PF

Le questionnaire 16PF est l’un des plus appréciés et des plus utilisé. Il est le résultat de décennies de travail et d’analyse de Raymond B. Cattell, psychologue britannique connu pour ses importantes contributions dans le domaine de la personnalité et surtout de l’intelligence. C’est lui qui proposa, par exemple, l’existence d’une intelligence fluide et d’une intelligence cristallisée.

Ce test de personnalité a été continuellement révisé et mis à jour, mais son essence reste la même. Etudier nos traits de personnalité en fonction de 16 facteurs principaux et de cinq facteurs secondaires :

  • A (Affectivité)
  •  B (Raisonnement)
  • C (Stabilité)
  • E (Dominance)
  • F (Impulsivité)
  • G (Conformité du groupe)
  • H (Audace)
  • I (Sensibilité)
  • L (Suspicion)
  • M (Imagination)
  • N (Ruse)
  • O (Culpabilité)
  • Q2 (Autosuffisance)
  • Q3 (Contrôle de soi)
  • Q4 (Tension)

 

3. L’indicateur Myers-Briggs

L’indicateur de type Myers-Briggs est un test de personnalité bien connu pour se baser sur les travaux de Carl Jung en la matière. Le test lui-même a été développé par Katharine Cook Briggs et sa fille Isabel Briggs Myers. Il faut néanmoins préciser que malgré sa forte popularité, ce test est peu fréquent dans la pratique clinique. Car il s’agit d’un instrument peu utile dans ce domaine.

L’échelle ne mesure que deux dimensions : l’extraversion et l’introversion. Bien que cet indicateur soit peu utile au niveau clinique ou médico-légal, il n’en va pas de même dans le domaine de la croissance personnelle ou de l’environnement scolaire et professionnel. Les informations que l’indicateur Myers-Briggs peut nous fournir sont les suivantes :

  • Comprendre comment nous focalisons notre attention et obtenons notre énergie (extraversion ou introversion)
  • Savoir comment nous percevons ou traitons l’information (sensation ou intuition)
  • Comment nous prenons des décisions (pensée ou sentiment)
  • Comment nous nous orientons vers le monde extérieur (à travers des jugements plus logico-rationnels ou des perceptions plus émotionnelles)

4. L’inventaire de la personnalité multiphasique du Minnesota (MMPI)

Le MMPI (Minnesota Multiphasic Personality Inventory) est l’un des tests de personnalité les plus populaires et les plus fréquents dans la pratique clinique, médico-légale et personnelle. Il est par ailleurs intéressant de savoir que ce test nous offre un profil assez fidèle de la personnalité de chaque sujet ou patient. Il est également très approprié pour détecter diverses psychopathologies.

Par conséquent, le MMPI mesure les individus  sur une large variété d’échelles, comprenant la dépression, le cynisme, la schizophrénie, l’anxiété, les comportements antisociaux, la manie et la paranoïa, etc.

5. Le test de Rorschach

Nous avons tous entendu parler du test de Rorschach. Du fait de sa représentation cinématographique, on le considère comme le test de personnalité que tout psychologue a à portée de main (presque obligatoirement) lorsqu’un patient vient le consulter. Il faut néanmoins préciser qu’il existe un certain nombre de nuances. Si sa diffusion au sein de la communauté psychanalytique a été immédiate à partir du moment où Hermann Rorschach le publia en 1921, il apparaît cependant aujourd’hui comme un test projectif de plus, à l’instar du test de l’arbre ou du test d’aperception thématique (TAT).

tests de personnalité

Cependant, ces tests projectifs, tels que le test de Rorschach lui-même, exigent du professionnel qu’il effectue un processus d’évaluation approprié pour traiter, à partir du temps de latence dans les réponses, le contenu qu’il accorde à chacune des feuilles, jusqu’aux détails dans les taches qui évoquent les idées chez le patient.

En outre, ce test se présente comme un moyen supplémentaire de retracer la forme et l’empreinte de notre personnalité. En d’autres termes, il ne sera jamais concluant s’il s’utilise de manière exclusive. L’idéal est donc de le combiner avec d’autres instruments. Avec d’autres batteries de tests. Afin de disposer de davantage de perspectives pour offrir une description plus précise.

Pour conclure, nous devons souligner qu’il existe davantage de tests de personnalité. Cependant, ceux présentés ici sont généralement les plus courants. Ceux qui sont les plus utilisés au quotidien par tout psychologue scolaire, d’entreprise, dans le domaine clinique ou dans le domaine de la croissance personnelle.