5 raisons d’accepter la douleur pour être heureux-se

25 mars 2017 dans Emotions 224 Partagés

Le bonheur et la douleur peuvent sembler être des termes contradictoires et incompatibles. Mais est-ce possible d’être heureux-se au milieu de la douleur ? Accepter la douleur n’est pas uniquement possible dans la quête du bonheur, c’est nécessaire.

En réalité, « bonheur » ne signifie pas « absence de douleur ». Le véritable bonheur se trouve bien au milieu de la douleur. La question n’est pas d’éviter la douleur que nous ressentons ou de minimiser son impact dans notre vie, qui est belle et douloureuse en même temps. Vous ne pouvez pas avoir l’un sans l’autre.

Le bonheur est contagieux, même au milieu de la douleur

Le bonheur est un état contagieux dans n’importe quelle circonstance. Il n’a pas grand chose à voir avec les circonstances et est directement lié à la manière dont nous appréhendons nos vies et ce qui arrive autour de nous.

Le bonheur est contagieux et ce n’est pas une idée en l’air. C’est un processus chimique qui a lieu dans notre cerveau, grâce aux neurones miroirs.

amies-crise-de-rire

Quand nous voyons quelqu’un qui vit une émotion, notre cerveau éprouve la même émotion, en imaginant ce que l’autre personne ressent. Il le fait en essayant de répandre en lui les mêmes synapses en lien avec les émotions identifiées. C’est ce que l’on appelle l’empathie, mais aussi la manière dont nous intégrons les mentalités des autres.

À chaque fois que ces synapses sont déclenchées, le cerveau est remodelé. C’est pour cela qu’il est si important de passer du temps avec les personnes qui sont capables d’être de bonne humeur, qui irradient de la joie, et qu’il faut éviter les pessimistes et les personnes de mauvaise humeur. Mais c’est seulement la première étape. Accepter la douleur implique d’autres questions qu’il faut à présent analyser.

Pourquoi accepter la douleur vous aidera à être plus heureux-se ?

Les bienfaits du bonheur sont inégalables. Par exemple, il peut nous aider à vivre une vie plus longue et saine. Mais beaucoup de gens ne savent pas vraiment comment être heureux. De fait, la recherches du bonheur de certaines personnes est souvent contre-productive, en partie elles se concentrent sur l’évitement ou l’élimination de la douleur dans leur vie.

Mais nous avons déjà expliqué que la bonheur est bien plus que l’absence de douleur. La douleur est, en réalité, une partie nécessaire du bonheur. De fait, les recherches montrent qu’elle peut donner lieu au plaisir de plusieurs manières. Voyons à présent pourquoi.

1 – La douleur aide à reconnaître le plaisir

Le bonheur comme état animique est une question de contrastes. Si vous étiez heureux-se tout le temps, vous ne pourriez pas reconnaître cet état de bonheur. Parfois, il est nécessaire d’expérimenter l’extrême opposé du spectre pour être capable de reconnaître et d’apprécier le véritable bonheur.

Cela ne signifie pas qu’il doit y avoir une absence de douleur pour reconnaître le plaisir, mais que malgré la douleur, quelle qu’elle soit, il est possible de valoriser et de profiter de petits détails qui, sinon, passeraient inaperçus. 

yeux-larmes

2 -Le soulagement de la douleur augmente le plaisir

La douleur n’est pas agréable, mais le soulagement de la douleur, si. Les études démontrent que lorsque la douleur disparaît, on vit une augmentation du bonheur, bien plus élevée que si nous n’avions pas ressenti de douleur.

Cela accentue aussi le fait que des choses simples peuvent être valorisées et apporter du bonheur lorsqu’on traverse un épisode douloureux, ce qui augmente aussi la sensation de gratitude. De plus, le plaisir se transforme aussi en quelque chose de bien plus profond et durable, en quelque chose de plus fort qu’une sensation physique.

3 – La douleur renforce les liens sociaux

La douleur nourrit l’empathie. C’est pour cela que les gens se démènent pour celleux qui traversent une période difficile, comme la mort d’un être cher ou une maladie grave. Cette connexion sociale qui naît de la douleur augmente la coopération fait ressortir le meilleur des personnes.

Grâce à cela, le dépassement de la douleur est plus facile et renforce ces relations, créant des connexions qui vont bien au-delà. Ainsi, la douleur vous aide à connaître les personnes et à découvrir le bon en elles, quelque chose qui restera une fois que la tempête sera passée.

pareja abrazada

4 – Supporter la douleur vous fait mériter une récompense

Surmonter une situation difficile vous rend méritant-e d’une récompense gagnée grâce à vos efforts. Le « quoi » n’est pas important dans ce cas, car ce qui importe, c’est de sentir que l’on a surmonté l’adversité, que l’on s’est dépassé-e soi-même.

En réalité, c’est le dépassement et le fait d’avoir su surmonter les choses qui fait mériter la véritable récompense, qui peut se concrétiser dans n’importe quelle chose simple et dont le rôle est en fait de nous rendre plus conscient-e de l’effort.

5 – La douleur vous rend conscient-e

La douleur vous rend conscient-e de ce qui se passe à ce moment-là, vous fait vivre l’instant. Peut-être que dit ainsi, cela ne semble pas important, mais être conscient-e des choses sur le moment a un lien très fort avec le bonheur.

Lorsqu’on est conscient-e de ce que l’on est en train de vivre, on oublie les questions superficielles pour se concentrer sur ce qui importe vraiment. Ainsi, on évite de s’inquiéter pour des choses qui n’ont pas de solutions ou d’être angoissé-e par l’incertitude de ce qui arrivera demain. Apprendre à rester dans le moment présent, même lorsqu’on ne ressent pas de douleur, peut aider à mener une vie plus heureuse. 

A découvrir aussi