5 phrases d'Alfred Binet sur l'intelligence

Alfred Binet est l'un des psychologues les plus importants dans le domaine de l'éducation. On peut ainsi sa vision optimiste de l'intelligence et son intérêt à la mesurer pour améliorer l'éducation et personnaliser les méthodes d'enseignement, en particulier chez les élèves ayant plus de problèmes.
5 phrases d'Alfred Binet sur l'intelligence

Dernière mise à jour : 05 mai, 2022

Les phrases d’Alfred Binet parlent d’un des domaines qui ont le plus captivé ce pédagogue et psychologue français : l’intelligence. À tel point qu’il est devenu le premier à créer le test d’intelligence dans le contexte éducatif.

Alfred Binet est né en 1857 et mort en 1911. S’il est connu comme pédagogue et psychologue, il était également graphologue. Pendant des années, il s’est consacré à rechercher comment améliorer l’éducation des enfants, en concentrant son attention sur ceux qui avaient des difficultés d’apprentissage.

Dans l’espoir qu’ils puissent profiter d’une éducation adaptée, Binet a entrepris de créer un test standardisé qui identifierait rapidement et précisément les enfants ayant ce problème. Il a développé sa carrière autour de cette préoccupation et construit un héritage précieux dont ses contemporains, d’une manière ou d’une autre, peuvent profiter.

cerveau illuminé avec des points

1. Intelligence et adaptabilité

« L’intelligence est la capacité de prendre et de maintenir une certaine direction, de s’adapter à de nouvelles situations et d’avoir la capacité de critiquer ses actions. »

Dans la première des phrases d’Albert Binet que nous recueillons aujourd’hui, l’auteur lui-même nous propose, comme point de départ pour comprendre son œuvre, la définition de l’intelligence avec laquelle il a travaillé.

Même si, actuellement, il est fort possible que votre conception de l’intelligence soit liée à une personne brillante ou à quelqu’un qui se démarque des autres, Binet l’a considérée d’un autre point de vue.

Savoir prendre une décision et s’y tenir, s’adapter à des situations nouvelles aussi difficiles soient-elles, être cohérent dans ses actions regroupent un ensemble de compétences qui identifient, pour Binet, une personne intelligente.

2. L’intelligence n’est pas figée

« Certains philosophes modernes affirment que l’intelligence d’un individu est fixe, qu’elle a un niveau qui ne peut être augmenté. Il faut protester et réagir contre ce pessimisme brutal… »

Cette seconde phrase d’Albert Binet est une critique de ceux qui défendaient que l’intelligence ne pouvait ni diminuer ni augmenter. Binet souligne qu’il s’agit d’une vision très pessimiste et heureusement erronée.

Selon Binet, avec de la pratique, de l’entraînement et une méthode spécifique, il était possible d’améliorer l’intelligence. Dans ce but, notre protagoniste pensait que la mémoire, l’attention et l’utilisation de la logique constituaient les trois piliers de l’intelligence qui pouvaient être formés et à travers lesquels elle pouvait être améliorée.

3. Réussir dans la vie

« Il semble prouvé que, dans la vie, on réussit grâce à trois facteurs : la santé, l’intelligence et le caractère ; ajoutons un quatrième facteur, un peu de chance ».

Alfred Binet considérait que l’intelligence faisait partie d’une autre série d’éléments qui permettaient à une personne de réussir. Avec la santé et son propre caractère, on peut atteindre les objectifs que l’on se fixe.

Cependant, il ajoute également un élément très intéressant à la liste : la chance. Binet a compris que la chance est une chose qui se présente à tous, mais que seuls ceux qui travaillent pour être au bon endroit au bon moment en profitent. En d’autres termes, la transformation des opportunités en succès était entre les mains de ceux qui étaient capables d’investir intelligemment leurs ressources.

4. La tête d’un joueur d’échecs

« Si nous pouvions regarder dans la tête d’un joueur d’échecs, nous y trouverions un monde plein de sentiments, d’images, d’idées, d’émotions et de passion. »

Dans cette quatrième phrase, Alfred Binet parle de l’intérieur de la tête d’un joueur d’échecs. Ce jeu dans lequel la logique est importante. Binet assure que, dans l’esprit du joueur, il y a aussi des sentiments, des images (visualisation), des idées, de l’émotion et de la passion.

Tous ces éléments sont indispensables pour pouvoir jouer de manière satisfaisante. Sans eux, il serait impossible pour un joueur de gagner. De plus, Binet relie indirectement ces caractéristiques à l’intelligence.

Femme au cerveau éclairé

5. L’échelle ne mesure pas l’intelligence

« L’échelle proprement dite ne permet pas de mesurer l’intelligence car les qualités intellectuelles ne sont pas comparables et ne peuvent donc pas être mesurées par comparaison. »

Nous terminons par l’une des phrases les plus significatives d’Alfred Binet sur l’échelle de l’intelligence. Bien que l’on considère que le test sert à savoir si quelqu’un a de plus grandes capacités qu’une autre personne, Binet a affirmé que ce n’était pas le cas. L’échelle ne mesure pas l’intelligence parce qu’elle ne compare pas.

Par conséquent, le résultat du test a été l’identification d’une série de points qui devraient servir de référence pour adapter le processus d’enseignement à chaque élève. Tout comme dans un test de niveau de langue où personne ne réussit ou n’échoue, Binet a conçu le test d’intelligence de la même manière.

Laquelle de ces phrases d’Alfred Binet connaissiez-vous déjà ? Saviez-vous qu’il avait été le créateur du test d’intelligence ? Nous espérons que cet article vous a intéressé et qu’il vous a permis d’en savoir un peu plus sur ce pédagogue, graphologue, psychologue et pionnier dans l’étude de l’intelligence.

Cela pourrait vous intéresser ...
Alfred Binet : comment mesurer l’intelligence ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Alfred Binet : comment mesurer l’intelligence ?

Alfred Binet était un psychologue français, célèbre pour avoir développé le premier test d'intelligence, largement utilisé à l’heure actuelle.