5 mécanismes de contrôle masqués

· 29 décembre 2018
Et vous, avez-vous conscience de vos mécanismes de contrôle ?

Les mécanismes de contrôle masqués sont des stratégies que certaines personnes emploient pour manipuler le comportement des autres. Leur objectif est d’exercer un pouvoir et une domination. Par conséquent, ils représentent un attentat contre l’autonomie.

Ces tentatives de contrôle sont parfois très évidentes. Cela se produit quand les comportements sont directs et imposés. Par exemple, avec des ordres arbitraires, des cris intimidants ou des pressions évidentes. Or, d’autres fois, des mécanismes de contrôle sont mis en place et peuvent passer inaperçus pour ceux qui en sont victimes.

« Les tentatives pour surmonter cette dualité, apprivoiser les aléas et dominer ce qui n’a pas de frein, pour rendre prévisible l’inconnu et enchaîner l’errance ont pour sentence la mort de l’amour. »

-Zygmunt Bauman-

Ces types de mécanismes de contrôle masqués sont extrêmement nocifs car on ne peut pas les identifier facilement. Ils emprisonnent la personne dans un sac de nœuds très confus, et celle-ci peut y rester très longtemps sans prendre conscience de ce qui lui arrive. Il est donc utile de les mentionner. En voici cinq.

mécanismes de contrôle

 

1. Contrôle par culpabilité

C’est l’un des mécanismes les plus habituels et les plus nocifs. Il consiste à générer des lignes de pensée ou des idées qui poussent quelqu’un à se sentir coupable sans la moindre raison. Ces mécanismes ont lieu dans n’importe quel type de relation. Ils sont cependant habituels dans le lien entre parents et enfants ou dans le couple.

L’exemple le plus typique est quand quelqu’un dit: « Regarde tout ce que j’ai fait pour toi ». Ceux qui prononcent ces mots gardent une liste de tout ce qu’ils ont fait pour les autres. Et ils finissent par demander des comptes. Ils s’auto-victimisent pour que l’autre se sente coupable. Bien souvent, ils y arrivent et, grâce à ce mécanisme, ils gardent un contrôle sur les autres.

2. Co-dépendance, un des mécanismes de contrôle masqués

Il s’agit de l’un des mécanismes de contrôle masqués que l’on confond souvent avec une profonde affection. Le mot clé, ici, est le mot « besoin« . Il correspond à toutes ces expressions et tous ces comportements à travers lesquels on fait sentir à l’autre qu’il est indispensable pour faire ou ne pas faire quelque chose. Même pour vivre. « Je ne peux pas vivre sans toi ».

Ce type de mécanisme inclut aussi le message contraire: « tu as besoin de moi ». On développe ainsi toute une série de comportements pour éviter que l’autre fasse ce qu’il est capable de faire. On lui apporte une aide ou un soutien qu’il n’a pas demandé, pour lui transmettre l’idée qu’il a besoin de quelqu’un qui lui fournit un appui constant.

3. Retenue de l’amour

Ce mécanisme de contrôle masqué se base sur la manipulation des affections. L’amour est offert à l’autre quand il fait exactement ce que son manipulateur lui demande de faire. Il est également retiré quand la personne ne respecte pas les ordres ou exigences de celui/celle qui cherche à la contrôler.

Il s’agit donc d’un chantage affectif qui n’est pourtant pas toujours évident à déceler. Bien souvent, on exige une obéissance en disant que c’est pour le bien de celui qui « doit » obéir. Ou on signale que le fait de donner ou de retirer de l’affection est une façon de fixer des limites saines aux choses.

4. But commun

Cela se produit fréquemment entre les parents et les enfants ou au sein du couple. L’une des personnes « vend » l’un de ses objectifs à l’autre. Ainsi, un but individuel se transforme subtilement en un but commun, même si l’une des partie n’est pas pleinement convaincue de réellement le vouloir.

Cet objectif commun devient parfois une véritable épée de DamoclèsSon promoteur n’aura aucun problème à exprimer sa « déception » si l’autre ne s’ajuste pas à l’objectif ou ne fait pas ce qu’il faut pour l’atteindre. Ce point peut être lié à un but économique, au fait d’avoir des enfants ou de réaliser certains rêves.

couple qui discute des mécanismes de défense

 

5. Inceste émotionnel

L’inceste est l’un des mécanismes de contrôle masqués qui affecte fondamentalement la famille. C’est un type de contrôle qui apparaît entre les mères et les filles ou entre les pères et les fils. Le père, ou la figure qui contrôle, fait sentir au fils qu’il est tout pour lui. Et qu’ils configurent ensemble une sorte de « front contre le monde ».

Au final, les filles et les fils finissent par être des sortes de parents pour leurs parents. Ils les soutiennent, les guident, les aident. Bien souvent, ils assument aussi des responsabilités qui ne devraient pas être les leurs. Ils apprennent à donner énormément sans rien attendre en retour et ont du mal à comprendre le sens de l’individualité.

Tous ces mécanismes de contrôle masqués sont visibles au quotidien dans nos relations humaines. Ils naissent de l’insécurité ou de la frustration et conduisent à la même chose: à de l’insécurité et de la frustrationCeux qui les mettent en place ne parviennent pas à vivre une existence comblée et heureuse. Et leurs victimes non plus.