5 manières de fomenter la bonté de l’enfant

· 24 juillet 2015

 

« Il ne peut y avoir une révélation plus intense de l’âme d’une société que la manière dont elle s’occupe de ses enfants »
Nelson Mandela

Initier un enfant à l’art d’être une bonne personne, aimable et coopératrice, est l’idéal à viser en matière d’éducation. C’est une bonne manière de faciliter son développement ainsi que son avenir.

Si l’enfant est capable, entre autres, d’instaurer autour de lui un climat de paix et de ne pas provoquer de problèmes liés à l’égoïsme ou à l’agressivité, il sera alors plus apprécié par les autres, et construira sainement son estime de lui-même.

Les enfants gentils et compatissants font preuve d’une plus grande sensibilité envers le monde, les gens et les animaux.

1

Evidemment, il n’est pas toujours facile d’inculquer de telles valeurs à l’enfant.

C’est pour cela que dans cet article, nous allons vous présenter les 5 clés qui vous aideront à cimenter la bonté de l’enfant.

1- La gratitude

La première étape consiste à inculquer à nos enfants l’importance de la gratitude. L’usage des mots magiques (s’il vous plaît et merci) leur permettra d’ouvrir toutes les portes qu’ils voudront et représentera un atout essentiel.

La gratitude, c’est la première des choses à mettre en place pour que bonté et compassion deviennent des réflexes.

Cependant, il ne faut pas pour autant obliger nos enfants à prononcer ces mots magiques sans raison, et sans leur enseigner leur vraie valeur.

La gratitude, ce n’est pas seulement dire merci, mais être reconnaissant pour ce que l’on a (dans le cas des enfants, pour avoir leurs jouets, pour toute l’attention qu’on leur porte, les chances qu’on leur donne…)

Un enfant doit comprendre que la gratitude génère la bonté et la réciprocité. C’est de cette façon qu’il prendra conscience de la valeur de ce qu’il possède, et de ce qu’il réussit.

2- La solidarité change le monde et le rend plus digne

La solidarité consiste à donner ce que l’on a, pas ce qu’il nous reste.

Nous sommes l’exemple de nos enfants, c’est pourquoi nous nous devons de leur apprendre, dès leur plus jeune âge, à quel point il est important de partager et d’aider ceux qui en ont besoin.

On se doit donc de tendre la main aux autres, afin que nos enfants réalisent qu’en prenant le temps de résoudre des problèmes dans lesquels on n’est pas directement impliqués, on peut embellir la vie des autres.

L’engagement social est une motivation essentielle qu’en tant qu’adultes, on a le devoir d’enseigner à nos enfants.

niño-420x269

3- Eduquer l’esprit sans éduquer le coeur, ce n’est pas éduquer

« Depuis notre plus jeune âge, on nous apprend de quoi est fait le corps, quels sont ses organes, ses os, ses fonctions, mais jamais on a su de quoi l’âme était faite »
Mario Benedetti

C’est aussi par l’éducation du coeur que passe la bonté. Les enfants doivent apprendre à reconnaître et réguler leurs émotions.

L’objectif de l’intelligence émotionnelle, c’est de cultiver la bonté, l’empathie et l’amour.

Ainsi, les émotions sont non seulement une motivation, mais aussi un point de départ pour instaurer entre nous et les autres une bonne communication, au travers de laquelle priment le respect et la reconnaissance de l’autre.

4- La valeur de l’effort et la collaboration

Quand vous aimez quelqu’un, vous devez collaborer. « Si vous voulez aller vite, marchez seul. Si vous voulez aller loin, marchez en groupe ».
Proverbe Africain

On sait parfaitement que nos enfants sont capables de collaborer, et qu’ils peuvent prendre plaisir à le faire.

C’est pourquoi, on doit les faire participer aux tâches ménagères autant que possible, de manière à leur enseigner que tout effort mérite sa récompense.

emoci-420x186

5- L’esprit qui s’ouvre à une idée ne retrouvera jamais sa taille initiale

Le fait d’inculquer à nos enfants des valeurs et de cultiver leurs connaissances, c’est mettre le monde à leur portée.

Si on ne leur dit pas qu’ils peuvent décrocher la lune, ils n’essaieront jamais de l’atteindre. Donnons-leur alors une échelle!

niñosss-420x250

Il est très important de donner à nos enfants l’opportunité de grandir, tout en prenant bien soin de cultiver la bonté, la compassion et l’empathie dans leur coeur.

Ainsi, on fomentera leur bonheur et leur bien-être, mais aussi le bonheur et le bien-être des autres.