5 clés pour réduire l’anxiété chez les enfants

· 7 novembre 2018
De même que les adultes, les enfants peuvent ressentir de l'anxiété. Pour quelles raisons et de quelle manière ?

L’anxiété chez les enfants peut être très intense. Et ces derniers comptent sur moins de ressources que des adultes pour la réguler. C’est la raison pour laquelle, dans bien des cas, ils ont besoin de notre aide.

Compte tenu de cela, il est important d’estimer si ce dont souffre l’enfant est réellement de l’anxiété avant de passer à la prochaine étape. Cette émotion est complexe et a de multiples causes. Cela peut frustrer les enfants qui la ressentent, puisque qu’ils n’ont pas encore suffisamment mûri pour la dominer.

Quels sont les facteurs déclencheurs de l’anxiété chez les enfants 

Les causes de l’anxiété chez les enfants sont variées. Il existe des facteurs aussi divers que les responsabilités, les relations personnelles ou les relations familiales. Une des premières marques de l’anxiété chez les enfants peut être observée suite à la séparation des parents.

anxiété chez les enfants

Lorsque les enfants commencent à sortir de la maison, que ce soit pour passer du temps avec leurs grands-parents ou pour aller à l’école, ils peuvent souffrir de l’anxiété de séparation. Dans ces situations, ce qui commence par être une tension superficielle peut devenir une anxiété très intense lorsque rien ne peut apaiser la sensation de menace que ressent l’enfant au moment de se séparer de personnes avec lesquelles il se sent protégé.

Cette émotion peut être causée également par le contact avec des inconnus, ce qui est directement lié à ce qui précède. L’important est de savoir identifier un épisode réel d’anxiété, puisque tous les enfants souffrent de stress en raison de la séparation et du contact avec les inconnus, et cela ne signifie pas pour autant qu’ils souffrent réellement d’un trouble d’anxiété généralisé (TAG).

D’autres causes plus graves peuvent être l’abus, une ambiance familiale violente ou dysfonctionnelle, ou bien une expérience moins traumatique mais de même gravité pour un enfant : un déménagement, la mort d’un être cher ou la séparation des parents. Toutes ces causes peuvent donner lieu à une anxiété qu’ils ne sont pas capables de contrôler.

Comment réduire l’anxiété chez les enfants ?

Avant tout, comme nous l’avons dit précédemment, il est fondamental de faire la différence entre une tension superficielle et un véritable cadre d’anxiété. En identifiant mal ce qu’il se passe, nous pouvons priver l’enfant d’une aide dont il a besoin, ou d’un défi qui peut contribuer, et en grande partie, à son développement. La première étape consiste, par conséquent, à identifier le problème et sa cause, en se concentrant sur comment l’enfant manifeste l’émotion.

Si nous sommes face à un épisode ponctuel, le plus important est d’essayer de raisonner avec l’enfant. Même si on ne le remarque pas toujours, les enfants ont généralement bel et bien une capacité de raisonnement plus importante que ce que nous pouvons le croire. Dialoguer avec eux sur la cause de ce sentiment peut nous donner quelques réponses utiles. Ainsi, de manière collaborative, il est possible que nous trouvions une solution. Plus encore, nous parviendrons à un renfort positif pour la réflexion et le raisonnement.

Techniques que nous pouvons mettre en oeuvre

On peut trouver une solution au problème au moyen de diverses stratégies.

  • Pour commencer, le raisonnement est une bonne technique qui aide l’enfant à se concentrer. A se relaxer. Et à prendre une distance psychologique par rapport au problème.
  • Une autre manière de résoudre le problème, si l’enfant n’est pas capable d’employer les mots adéquats, consiste à faire un bilan de ce qu’il ressent. Souvent, il est difficile pour lui de décrire les émotions nouvelles, et nous devons l’aider à le faire.
  • Il est important, comme nous le disions dans le premier point, de calmer l’enfant. Nous pouvons avoir recours pour cela à différentes techniques de relaxation, ou bien à l’analyse objective de la menace.
  • Vous aussi, exprimez ce que vous ressentez. Les enfants apprennent en grande mesure par imitation. Par conséquent, vous les aiderez si vous aussi commencez à partager, avec des mots, ce que vous ressentez. De manière indirecte, l’enfant disposera d’un plus grand vocabulaire émotionnel et, par conséquent, il sera plus habile et précis pour décrire ce qu’il ressent.
anxiété chez les enfants

Pour résumer, voici les étapes que nous pourrions suivre pour identifier l’anxiété chez les enfants :

  • Prêter attention aux symptômes (physiques et psychologiques)
  • Dialoguer avec l’enfant sur le problème
  • Envisager une solution de manière collaborative
  • Mettre en pratique des techniques qui améliorent son état
  • Si le problème persiste et que nous percevons quelque chose qui va au-delà de l’anxiété ou du stress normaux, consulter un spécialiste

L’anxiété est une émotion qui naît face à une menace qui peut être déjà passée, présente ou anticipée. Ainsi, les enfants, petits et instables, peuvent ressentir de l’anxiété face à bien des faits, soient-ils réels ou imaginaires. D’un autre côté, c’est nous, les adultes, qui avons la responsabilité de leur apprendre à travailler de manière positive sur l’état émotionnel qui dérive précisément de la perception de ces menaces.