5 clés pour découvrir votre véritable vocation professionnelle

21 juin, 2020
A quoi reconnaît-on une vocation professionnelle ? Plusieurs facteurs peuvent mettre sur la voie, tels par exemple que la capacité de concentration ou la motivation personnelle.
 

La question de la véritable vocation professionnelle est une préoccupation quasi persécutrice pour de nombreuses personnes. Les enfants commencent en effet à penser dès leur plus jeune âge à ce qu’ils veulent être «lorsqu’ils seront grands». La fin de la scolarité suppose alors une prise de décision, laquelle est souvent cernée de doutes.

À cette difficulté à identifier clairement la véritable vocation professionnelle s’ajoute le fait qu’il existe également de nombreuses pressions sur le marché du travail. Il est nécessaire de faire la balance entre les envies et l’intérêt personnel d’un côté et, de l’autre, les circonstances professionnelles et de l’environnement dans lequel elles se déroulent.

Comme si tout cela ne suffisait pas, il y a aussi le fait qu’une personne peut ne pas vraiment avoir un mais plusieurs intérêts professionnels. Il n’est donc parfois pas facile d’identifier lequel de ces multiples intérêts l’emporte sur les autres. Nous mettons donc à votre disposition 5 outils ou stratégies qui peuvent vous aider à découvrir ou redécouvrir votre véritable vocation professionnelle.

“La vocation est l’épine dorsale de la vie.”

– Nietzsche –

Un homme songeant à sa vocation professionnelle
 

1. L’identification

Un des facteurs qui permet de découvrir la véritable vocation professionnelle est l’identification. Cela a à voir avec le fait qu’il existe des analogies entre les actions qui sont effectuées dans un certain métier et ce qu’une personne fait habituellement spontanément.

Par exemple, si quelqu’un s’intéresse ou cherche les meilleures façons de faire fructifier son argent, sous forme d’investissement, il administre, dans la pratique, ce dernier. Une personne qui présente une sensibilité particulière pour ceux qui souffrent et souhaitent soulager leur douleur est probablement très attachée aux professions liées à la santé.

Évidemment, pour identifier la véritable vocation professionnelle, il faut d’abord s’observer pour se connaître soi-même. Vous pouvez donc commencer à tirer le fil par ce bout : essayez de capturer ces tendances à l’action spontanée qui sont très marquées dans votre comportement.

2. Une plus grande concentration, une des clés de la véritable vocation professionnelle

L’un des signes montrant indubitablement qu’il existe un intérêt particulier ou une vocation est le degré de concentration que vous atteignez lorsque vous vous y immergez. En d’autres termes, lorsque vous commencez à faire quelque chose et que vous oubliez que le monde existe. Probablement vous adonnez-vous alors à une activité qui vous correspond. Et va de pair avec votre vocation professionnelle.

La même chose se produit à l’inverse. Si vous commencez à exercer une activité et que vous êtes facilement distrait ou que vous souhaitez seulement en finir le plus vite possible, cela signifie que cette activité n’a pas grand-chose à voir avec vous. Ici encore, la saturation ou la fatigue entrent également en jeu. Nous avons tous des jours où nous ne parvenons pas à nous concentrer, même sur notre vocation.

 

3. La maîtrise

La facilité à réaliser quelque chose est aussi un de ces signes qui parle de la vraie vocation professionnelle. Il existe des domaines ou des thèmes dans lesquels la personne semble avoir une intuition particulière. Elle à l’impression que, dans ce domaine, tout se fait naturellement et sans artifice.

Ce qui est pertinent ici, outre le fait qu’une bonne performance soit obtenue dans ce domaine, est qu’il est possible de saisir l’essence du sujet à une certaine vitesse et sans obstacles majeurs. Cela indique qu’il existe une affinité avec la façon de penser et la logique du domaine auquel cette pensée s’applique.

4. Le travail indépendant est le signe d’une véritable vocation professionnelle

Un autre indice sans équivoque de la vocation professionnelle apparaît lorsqu’une personne ressent spontanément le besoin d’en savoir davantage sur quelque chose. Elle cherche davantage d’informations sans que quelqu’un ne le lui demande ou sans y être strictement contrainte. Elle pose par ailleurs de nouvelles questions au fur et à mesure qu’elle obtient des réponses.

Cette curiosité est la manifestation d’un réel intérêt dans un domaine spécifique. Il est important d’être conscient de ces questions qui vous donnent naturellement envie d’enquêter, de lire ou d’obtenir plus d’informations. Probablement qu’une partie de votre vocation se trouve ici.

Une femme se renseignant au sujet de sa vocation professionnelle
 

5. La sensation de fatigue

Cet aspect est étroitement lié à la concentration. Nous avons vu que le temps passe très vite lorsque nous réalisons certaines activités et qu’il peut en être tout autrement avec d’autres. En outre, certaines activités génèrent en nous une sensation de fatigue qui se manifeste plus rapidement.

L’apparition rapide et intense de la fatigue peut être la conséquence d’une activité désagréable. En revanche, si vous pouvez passer beaucoup de temps à réaliser une tâche, sans que cela vous donne un sentiment d’épuisement, il est fort possible que cette dernière coïncide avec votre vocation.

Il est important de découvrir notre véritable vocation professionnelle car une bonne partie de la tranquillité et du bonheur provient de l’activité que nous réalisons au quotidien. Les chances de réussite professionnelles sont alors considérablement supérieures. Nous consacrons une bonne partie de notre vie au travail. Le thème que nous traitons aujourd’hui est donc plus que pertinent.

 

 

Sánchez, J. E. G. (2011). El cine y la vocación profesional. Cuadernos de Bioética, 22(3), 543-556.