5 causes du narcissisme exacerbé

1 mars 2018 dans Psychologie de la personnalité 149 Partagés

Les causes du narcissisme exacerbé sont liées aux manques et aux excès connus pendant l’enfance. Parfois, ce qui prime, c’est un schéma de manque ; on manque des preuves d’affection et des stimulations correctes. A d’autres occasions, la note prédominante est l’excès : les parents ont été trop loin dans la satisfaction des besoins des enfants.

Les problèmes associés au narcissisme ont différents niveaux. Parfois, il s’agit simplement d’une partie de la manière d’être. A d’autres occasions, on peut parler d’un véritable trouble de la personnalité narcissique, ce qui est plus grave. Dans ce dernier cas, la splendeur et l’égoïsme envahissent toute la personnalité, de même parfois que certains traits antisociaux.

“La timidité contient une étrange composante de narcissisme : la croyance que pour les autres, notre manière de nous habiller ou d’agir compte vraiment.”

-André Dubus-

En fonction de quelles sont les causes du narcissisme exacerbé, cela laissera une trace ou une autre dans la personnalité. Dans tous les  cas, il y a certains traits en commun, bien que d’une intensité différente.

En général, ce qui prédomine, c’est la splendeur, l’arrogance, l’exploitation des autres et les problèmes relationnels. Il peut y avoir bien des traits cachés qui dénotent des sentiments d’infériorité. Quel que soit le cas, les principales causes du narcissisme exacerbé sont les suivantes.

L’abus, une des causes du narcissisme exacerbé

Parfois, on croit que les personnes qui ont souffert d’abus pendant leur enfance sont devenues des personnes très réservées. Or, cela n’est pas toujours vrai. Bien souvent, c’est exactement le contraire qui se produit. Autrement dit, la victime développe une personnalité narcissique. Elle veut tout le temps être au-dessus des autres.

enfant regardant par la fenêtre

L’abus est une des causes du narcissisme exacerbé les plus complexes. Ce qui arrive dans ce cas, c’est que ce trait opère comme un mécanisme de compensation et de défense. Se forge en effet l’idée consistant à penser “je ne serai jamais plus la victime de qui que ce soit”. C’est pourquoi l’image personnelle “gonfle”, si bien qu’elle finit par devenir une exaltation exagérée du moi.

L’abandon

Lorsqu’il y a abandon, se produit quelque chose de similaire à ce qu’il se passe avec l’abus ; la personne a expérimenté une sensation si grande de vulnérabilité dans son enfance qu’elle décide de lever un mur entre elle et le monde. Ce mur, c’est le narcissisme. La principale conséquence de l’abandon, dans ce cas, est une profonde difficulté à ressentir de l’empathie.

Ce qui arrive dans ces cas, c’est que le narcissisme agit comme une carapace. De plus, dans cette carapace, se cache une personne extrêmement faible. C’est pourquoi il est fréquent que les personnes de ce type assoient une véritable terreur face au rejet des autres, ou bien qu’elles aient très honte de l’état de leur intérieur. Le narcissisme ne sert qu’à les cacher.

L’inconsistance des parents

L’inconsistance des parents est une des causes du narcissisme exacerbé. L’inconsistance est un manque de congruence. Elle peut être observée via un décalage entre les mots et les actes, ou bien entre les actes eux-mêmes. En effet, elle concerne les parents qui disent une chose, mais qui en font une autre, ou encore ceux qui sont erratiques et dont on ne peut jamais prévoir ni anticiper les actes.

Cela est caractéristique des parents anxieux, et donne lieu à une forte insécurité chez les enfants. Ces parents font des compliments exagérés à leurs enfants, mais aussi des critiques trop sévères. Le narcissisme, c’est la réponse à l’angoisse que provoque le fait d’être entre les mains d’un critère changeant et incohérent.

adolescente au milieu d'une dispute de ses parents

La surévaluation vide des parents

Ce mécanisme est très typique des parents ayant un sentiment de culpabilité. Peut-être n’accordent-ils pas suffisamment de temps et d’attention à leurs enfants, et savent-ils que cela est incorrect ; par conséquent, afin de compenser la souffrance, ils essaient souvent et de manière peu certaine de souligner certaines qualités chez leurs enfants, et ce que ces derniers présentent réellement ces qualités ou non, puisqu’ils les connaissent très peu.

Ils le font via d’excessives éloges et des cadeaux coûteux. C’est une manière pour ces parents de compenser et de recouvrir leur manque d’affection véritable. Ils se sentent obligés de célébrer chaque chose que fait leur enfant afin qu’ainsi, personne ne puisse douter de l’affection qu’ils ressentent pour eux. Dans un tel contexte, certains enfants se mettent donc à se construire une image idéalisée d’eux-mêmes, qui n’a rien de réaliste.

Le blocage défensif

La surprotection est une forme de maltraitance. Elle transmet un message de peur et d’anxiété. Elle installe une pensée dans l’esprit de l’enfant : celle le menant à croire qu’il est incapable d’affronter les vicissitudes de la vie. Mais la surprotection fait aussi penser à l’enfant qu’il a “quelque chose de spécial” dont il faut constamment prendre soin, une fragilité immanente à son être. Cela alimente chez lui aussi bien l’insécurité que le narcissisme exacerbé.

Avec le temps, se produit un blocage défensif. La personne s’installe dans une bulle. Elle pense que les autres, s’ils l’aiment, doivent la protéger et se mettre au service de ses besoins. Elle devient insensible aux besoins des autres.

jeune homme dans sa bulle

La plupart des causes du narcissisme exacerbé sont liées au narcissisme des parents eux-mêmes. Parfois, ils veulent réparer les blessures de leur estime d’eux-mêmes au travers de leurs enfants, ou encore réaliser leurs propres désirs narcissiques. Le problème, c’est qu’ils finissent par atteindre tout le contraire ; en ce sens, n’oublions pas que la psychothérapie peut contribuer décisivement à restructurer un amour propre qui soit sain et qui ait une véritable force.

A découvrir aussi