4 signes qui ne trompent pas lors d’un premier rendez-vous

22 janvier 2017 dans Curiosités 211 Partagés

Ana vient d’entrer dans le bar. Il s’agit de son premier rendez-vous à l’aveugle et elle n’a aucune idée de ce qu’elle doit faire. Elle se demande face à qui elle va se retrouver mais elle est aussi nerveuse parce qu’elle ne sait pas si elle sera suffisamment attirante pour lui plaire. Elle ne pense bien évidemment pas lui demander ouvertement. Même si elle le faisait, il pourrait mentir. Alors, comment le savoir ?

Si vous êtes d’accord, nous allons donner un coup de main à Ana. Sur quoi devrait-elle porter son attention pour savoir si elle a éveillé celle de son prétendant ? Bien évidemment, le mieux est qu’il s’agisse d’aspects que l’autre ne peut pas manipuler. En outre, il serait important que cette information soit véridique.

Nous dirons à Ana que nous serons à une table un peu plus loin, en train d’écouter secrètement la conversation. Quand un petit moment se sera écoulé, elle se rendra aux toilettes et nous irons lui parler. La porte s’ouvre et le rendez-vous commence.

Influence

Le premier signe honnête qui apparaît dans la conversation est l’influence. Par ce terme, nous faisons référence à la magnitude avec laquelle une personne réussit à rallier son interlocuteur-trice à ses patrons de conversation. Par conséquent, l’influence est un indicateur de pouvoir sur la conversation et une manière simple de la percevoir est d’observer la distribution du temps de parole de chacun dans une conversation, les changements de thèmes ou les questions.

C’est ce qu’utilisent les parents, par exemple, pour que les enfants commencent à parler. Ils disent une phrase puis ils attendent patiemment que l’enfant la répète ou réponde. D’un autre côté, l’influence et le pouvoir sur une conversation demandent un effort mental.

Ainsi, l’accompagnant de notre amie Ana réalise cet effort ; cela doit vouloir dire qu’il est intéressé par le rendez-vous qui se déroule. Quelle autre explication pourrait-on donner au fait qu’il s’investisse autant dans la conversation, à part son intérêt pour Ana ?

Le contraire signifierait qu’il n’est pas intéressé, qu’il est timide ou qu’il préfère être prudent. Laquelle de ces explications choisissons-nous ? Pour le savoir, voyons les signaux suivants autour de la communication.

sheldons_brain-1-768x484

Mimétisme

Lorsque nous sommes intéressé-e-s par une conversation, il se produit une chose très curieuse : nous avons tendance à répéter les gestes de la personne avec laquelle nous parlons. Si cet intérêt existe et si nous nous touchons l’oreille, il y a de grandes possibilités pour que notre interlocuteur-trice en fasse de même par la suite. C’est également une manière de voir l’influence : normalement, celui/celle qui fait les gestes en premier est celui/celle qui exerce cette influence et celui/celle qui les répète est la personne influencée.

Si ce mimétisme dans les gestes ne se produit pas, ce sera une marque de manque d’intérêt. Ainsi, si le prétendant d’Ana n’essaye ni d’exercer de l’influence ni de faire écho à l’influence d’Ana avec des gestes, il est fort probable qu’Ana ne l’intéresse pas et que, dans son esprit, il soit déjà en train de prévoir sa réunion du lundi.

D’un autre côté, le mimétisme n’est pas seulement un signe d’intérêt mais aussi une sensation qui indique que nous sommes à l’aise. C’est une marque de synchronie et d’emboîtement, qui montre que les pièces collent parfaitement dans la conversation.

Niveau d’activité

Il peut s’agir du niveau d’activité corporel (mimique) ou de la vitesse de locution. Chacun de ces deux signes est une marque d’implication dans la conversation et, par conséquent, d’intérêt. Songez à ce qu’il vous arrive quand vous vous sentez très heureux : pouvez-vous rester tranquille ?

Non, bien sûr que non. C’est pour cela qu’existe l’expression populaire très juste de « sauter de joie ». Par conséquent, si nous voyons que le compagnon d’Ana bouge les bras, se montre confus et un peu agité, nous ajouterons une marque d’intérêt de plus à la liste. Ensuite, avec toutes ces notes, nous procéderons à une évaluation globale et donnerons notre verdict.

ilusion

Cohérence

La cohérence est en lien avec l’analyse holistique du comportement du compagnon d’Ana. Elle est liée à la façon dont se synchronisent les langages verbal et non-verbal, voire même aux différents aspects des langages verbal et non-verbal. Quelqu’un de joyeux a tendance à parler plus fort que d’habitude et bouge beaucoup. C’est-à-dire que d’une certaine façon, dans l’expression sincère, toute l’expressivité dit la même chose.

Si ce n’est pas le cas, on fait donc face à un signe de dissimulation. Dans ce cas, ce serait pour simuler de l’intérêt, pour essayer de respecter le protocole social et les bonnes manières. Ou pour essayer de cacher l’intérêt, pour ne pas se montrer vulnérable avec un inconnu.

Un autre aspect significatif de la cohérence est lié à la variabilité au fur et à mesure que le temps s’écoule et non pas aux différentes manières de s’exprimer à un moment donné. Qu’il y ait de la variabilité -par exemple, dans le volume de locution- dans une conversation fait partie du processus naturel de celle-ci ; le fait qu’il n’y en ait pas peut signifier qu’il existe un contrôle excessif sur la communication ou que cette communication n’est pas intéressante pour celui qui la produit.

Une fois les quatre sources d’information identifiées et les notes pour chacune d’elles terminées – à partir de notre observation -, nous pourrons en dire davantage à Ana à propos de son rendez-vous. Nous serons peut-être surpris-e-s car, même si Ana n’a pas étudié ces signes auparavant, en réalité nous avons l’habitude de le faire inconsciemment et de ne pas nous tromper.

Nous sommes tellement doué-e-s pour interpréter ce type d’information que, lorsqu’on nous présente à quelqu’un, nous parvenons rapidement à savoir si le feeling est bien passé ou non. Nous pouvons viser juste ou nous tromper mais, d’une manière ou d’une autre, il s’agit d’une information que nous utilisons tous les jours dans nos vies.

A découvrir aussi