Que dit l’usage de vos mains sur vous?

· 6 octobre 2015
 Je ne suis pas ce que je suis, je suis ce que je fais avec mes mains
Louise Bourgeois

Il y a longtemps, j’ai pris conscience que je parle avec des gestes de manière innée, autrement dit que je parle « manuellement ».

Il est évident que lorsqu’on veut classer cette particularité, il est difficile de lui trouver un terme. Disons que je fais partie des personnes qui ne peuvent pas raconter une histoire sans s’aider de leurs mains. Cette mimique fonde et accompagne tous mes propos.

Ce style de communication apparaît surtout quand je veux apporter de l’énergie à mes messages, comme si je voulais donner un coup de pouce à mes mots pour qu’ils tapent avec force contre mes interlocuteurs.

Quand j’ai commencé ma recherche d’information scientifique sur cette particularité, j’ai pensé tout d’abord qu’elle n’avait un rapport qu’avec le niveau d’expressivité naturelle qu’une personne possède.

Cependant, des articles récents montrent que cette caractéristique implique beaucoup plus d’influence sociale que ce que nous pensons.

Socialement, nous pensons tous que le fait de gesticuler avec les mains est tout simplement « un distracteur » lorsque nous communiquons. Il est également évident que cela dépend de la situation ou du sujet dont nous parlons.

Mais, bien souvent, vous serez d’accord pour dire que le fait d’employer les mains pour parler attire et aide notre entourage à être plus attentif à ce que nous voulons partager.

Un article récent, paru dans la revue Forbes, soutient la théorie selon laquelle les personnes qui parlent avec les mains développent un plus grand charisme. L’habitude de s’accompagner des mains lors de l’expression vocale implique une forte dose d’énergie, car elles expriment plus d’émotions.

Ce résultat apporte à la personne qui en jouit une plus grande facilité à avoir des relations avec les autres, qui sont plus enthousiastes devant ce charisme affiché. Ce trait de personnalité est très attirant et génère du pouvoir à l’intérieur du groupe dans lequel on parle.

Cancer8-420x275

C’est pour cela que ces personnes sont mises en valeur comme étant des leaders puisqu’elles appuient leurs propos avec des gestes, une activité en lien avec les convictions et l’envie de convaincre l’auditeur.

De plus, les personnes qui ont cette particularité sont souvent d’une grande sincérité, car elles ne contrôlent pas tellement leurs gestes, qui expriment généralement de la confiance et une certaine transparence des émotions.

La chroniqueuse de Business Insider, Annie Paul, confirme que c’est également un signe d’une plus grande intelligence et de perspicacité dans la conversation.

Dans une autre étude, le chercheur Albert Mehrabian a présenté en pourcentages l’impact d’un message : 7% verbal, 38% vocal et 55% de signes et de gestes, soit du langage non verbal.

Nous savons que le composant verbal est utilisé pour communiquer des informations et le langage non verbal pour communiquer des états et des attitudes personnelles.

Mehrabian affirme ainsi que dans une conversation entre deux ou plusieurs personnes, le composant verbal est de 35% et que plus de 65% est de la communication non verbale.

Quand nous sommes conscients du pouvoir du langage, qu’il soit verbal ou non, nos sens s’aiguisent et notre intelligence se développe.

Si vous avez le pouvoir d’être conscient lorsque vous utilisez vos mains pour votre communication personnelle, profitez-en. Vous êtes probablement très efficace lorsqu’il s’agit de vous exprimer et de communiquer vos émotions aux personnes de votre entourage.

Mes mains, mes pieds : vous vous êtes enchaînés aux grands rêves.
Roberto Obregón