4 méthodes infaillibles pour surmonter instantanément l’anxiété

17 août 2016 dans Psychologie 0 Partagés

Nous pouvons être victimes d’anxiété pour de nombreuses raisons.

Un événement dramatique, l’angoisse d’un moment important ou une imagination débordante sont autant de symptômes qui peuvent nous amener à souffrir de ce mal si handicapant. 

Quelle que soit la raison qui provoque ce trouble, les personnes qui en souffrent ont toutes deux choses en commun.

Elles ont d’abord besoin de se calmer pour pouvoir continuer à aller de l’avant.

Elles doivent ensuite apprendre à contrôler le symptôme physique de l’anxiété qui court-circuite le cerveau et fait naître ce trouble.

Contrôlez votre respiration

Peu importe que vous soyez déjà dans un état d’anxiété.

Dans tous les cas, ce trouble psychologique provoque une respiration plus courte, qui cause une sorte de court-circuit dans notre esprit comme dans notre corps.

La respiration devient rapide et superficielle, ce qui déclenche de nombreux autres symptômes de l’anxiété.

En d’autres termes, si vous êtes capable de contrôler votre respiration, vous allez pouvoir inverser la courbe de ce problème gênant.

Mais, comment est-il possible de rétablir une respiration normal dans ces conditions ? La solution est bien plus simple qu’il n’y paraît.

La règle 7/11

Pour contrôler votre respiration, vous n’avez qu’à suivre les quelques conseils suivants pour appliquer une méthode connue sous le nom de la règle 7/11.

  • Détendez-vous.
  • Concentrez-vous sur votre respiration, en essayant de ne penser à rien d’autre.
  • Inspirez le plus profondément possible, tout en comptant dans votre esprit jusqu’à 7.
  • Expirez lentement pendant que vous comptez mentalement jusqu’à 11.

Suivez cette méthode durant quelques minutes. Si vous n’y parvenez pas du premier coup, ne vous inquiétez pas.

La clé réside dans le fait que l’expiration doit être plus longue que l’inspiration.

 Fille-yeux-fermes-respirant

Préparez-vous aux situations qui provoquent votre anxiété

La plupart du temps, nous sommes conscients des événements qui peuvent provoquer notre anxiété, soit parce que nous les avons déjà traversés, soit parce que le simple fait d’y penser nous met dans des états d’angoisse.

Si vous êtes dans ce cas, il est important de bien vous préparer psychologiquement pour ne pas être victimes d’un excès d’anxiété.

Lorsque vous commencez à éprouver les premières réponses physiques d’anxiété face à un événement qui n’est toujours pas arrivé, vous avez le pouvoir d’inverser cette tendance.

Ne laissez pas l’anxiété s’emparer de vous.

Ces premières réponses se manifestent par une accélération de la respiration, qui elle-même entraîne des sueurs froides, des mains moites, une mauvaise humeur, des mouvements non-coordonnés et d’autres symptômes qui rendent votre esprit plus fragile pour affronter le moment de vérité. Votre imagination fera le reste.

Si vous vous trouvez dans une situation comme celle que nous venons de décrire, appliquez la règle 7/11.

Il ne s’agit pas de justifier ou d’essayer de comprendre la situation dans laquelle vous vous trouver, ni même de rationaliser ce qui est en train de vous arriver, mais simplement de vous calmer pour redevenir capable de contrôler votre respiration.

Et, pour le faire, vous devez assainir votre esprit et ne penser à rien. Préparez-vous pour le moment décisif et vous parviendrez plus facilement à calmer votre anxiété le jour venu.

Dominez votre imagination

L’imagination a une fonction bien précise à remplir : elle est responsable de nos objectifs dans la vie, de notre capacité à planifier notre existence et à rêver d’un avenir meilleur.

Mais, parfois, notre imagination peut nous jouer des mauvais tours.

Fille-souffrant-d-anxiete

Lorsque nous sommes dans l’attente de quelque chose, de la survenance d’un événement, il est tout à fait normal de songer à ce qu’il pourrait se passer.

Normalement, nous sommes capables d’imaginer des scénarios que nous pouvons classer sur une échelle allant du plus favorable au plus désastreux.

Cependant, certaines personnes ne peuvent imaginer que le pire, car elles surestiment la probabilité de la survenance des scénarios négatifs.

C’est un trait d’esprit très fréquent chez les gens qui voient le monde comme un lieu hostile, rempli de pièges potentiels conçus pour les faire chuter.

Contrôler notre anxiété nous permet de contrôler ces pensées, à travers la règle 7/11 notamment.

Mettez-vous dans un lieu mental qui va vous permettre de mieux estimer les probabilités de réalisation de chacun des scénarios que vous avez pu envisager.

Rationalisez vos émotions

Dans un état d’anxiété, il est très difficile de penser de manière claire. L’esprit est totalement embrumé, les émotions nous dominent.

Lorsque ces émotions se diluent peu à peu, nous pouvons commencer à nous calmer.

En rationalisant ces émotions, nous pouvons actionner notre interrupteur cérébral pour passer de notre cerveau émotionnel à notre cerveau cognitif.

Pour cela, il nous suffit de classer notre peur sur une échelle allant de 1 à 10. En faisant cela, notre cerveau va commencer à réfléchir et à lutter contre la domination des émotions négatives.

Une fois que vous êtes parvenu à valoriser votre peur, visualisez-la comme une sorte de thermomètre et essayez de faire baisser petit à petit son niveau.

A découvrir aussi