4 éléments essentiels pour créer un tyran à la maison

11, janvier 2017 dans Curiosités 133 Partagés

Aussi difficile cela soit-il à croire pour nous, il y a de plus en plus d’enfants tyrans, et de plus en plus de parents qui en viennent à demander de l’aide à un professionnel, désespérés par le comportement de leur enfant. Par « enfant tyran », nous entendons enfant qui impose sa loi, qui domine ses parents à sa guise et dont les crises de colère pourraient épuiser n’importe qui.

L’enfant tyran croit avoir le droit de gérer sa famille selon ses propres désirs et de piquer une crise de colère intense si ses parents ne répondent pas positivement à ses demandes. Il est incapable de tolérer la frustration au quotidien, et encore moins de se mettre à la place de ses parents, c’est pourquoi il agit avec eux de façon si blessante, dans le but de les mener à céder à ses caprices.


L’enfant finit par avoir l’autorité à la maison, et ses parents se sentent obligés de céder à ses caprices afin d’éviter qu’il se mette en colère s’ils ne répondent pas positivement à ses demandes sur le moment. Dans des cas très extrêmes, l’enfant finit par agresser physiquement ses parents.


Selon les études menées sur le sujet, il semble que la génétique peut avoir une certaine influence et prédisposer l’enfant à être plus agressif que d’autres enfants. Ces mêmes études ont également permis de prouver que l’enfant tyran se trouve plus souvent au sein de familles de classe moyenne ou aisée, et que ce phénomène touche plus de garçons que de filles, même si peu à peu, on semble arriver à une certaine égalité.

Il semble que l’éducation soit un facteur précipitant essentiel pour que l’enfant se comporte comme un tyran avec ses parents. Il a également été observé que les parents plus permissifs et sur-protecteurs sont plus à même d’éduquer un enfant qui présente des schémas de comportement similaires à ceux décrits ci-dessus.

Les éléments éducatifs essentiels pouvant créer un tyran

Si l’éducation a une grande influence sur la façon dont se comportera l’enfant, il est nécessaire que les parents adoptent la meilleure façon d’éduquer leurs enfants. Ils doivent essayer d’éviter certaines règles, de prendre l’habitude de les mener à bien dans la meilleure intention qui soit, mais cependant, ce sont des règles qui peuvent résulter contre-productives à moyen ou à long terme.

Dire oui à tout

Si on dit oui à tout ce que l’enfant demande, il commencera peu à peu à croire qu’il a le droit qu’on lui donne tout ce qu’il demande de façon immédiate, quoi que ce soit.

nin%cc%83o-con-rabietas

Par conséquent, s’il grandit avec cette idée et qu’arrive un jour où quelqu’un lui refuse une de ses demandes, l’enfant tyran se sentira tellement envahi par la haine qu’il fera ce qu’il faut pour que l’on satisfasse ses attentes, comme cela a toujours été le cas auparavant. L’enfant, via la colère, finit par contrôler la volonté et l’autorité de ses parents, qui se sentent menacés.

Ne pas permettre à l’enfant d’être frustré

La frustration est une émotion normale et saine, qui fait partie de la vie. Les choses ne se passent pas toujours comme on l’avait prévu ; parfois, la vie nous tourne le dos et nous devons apprendre à le tolérer.


Le fait de ne pas savoir tolérer la frustration entraîne de nombreux problèmes émotionnels aussi bien chez les enfants que chez les adultes, et qu’on le veuille ou non, dans la vie, on aura à faire face à bien des obstacles.


Si on n’apprend pas à l’enfant à accepter la frustration et qu’on essaie par tous les moyens de lui donner tout ce qu’il veut ou qu’on prend des risques face à n’importe quel problème, on créera un enfant tyran, incapable d’intérioriser l’idée que le monde ne tourne pas autour de lui.

Résoudre les problèmes de l’enfant

Il est très important que les enfants, dès leur plus jeune âge, commencent à résoudre leurs problèmes seuls ou avec une aide modeste. Lorsque nous disons « problèmes », nous faisons référence à de petites adversités adaptées à leur âge.

Par exemple, si l’enfant nous demande qu’on lui mette ses chaussures alors qu’il est déjà assez grand pour le faire seul et qu’en plus il sait le faire, on ne doit pas céder à la tentation de l’aider ou de le faire nous-même, à sa place. Peut-être n’aime-t-il pas mettre ses chaussures seul et préfère-t-il donc demander de l’aide à ses parents, mais il ne s’agit pas là de la bonne marche à suivre.


L’enfant doit apprendre que la vie n’est pas toujours facile et qu’il doit savoir se débrouiller tout seul.


padre-hablando-con-su-hijo-en-el-cesped

S’il n’apprend pas cela, ce qui arrivera, c’est qu’à chaque fois qu’il rencontrera un obstacle dans sa vie, il ne mettra pas en marche les recours nécessaires pour le résoudre, et peut-être ne lui donnons pas non plus l’opportunité de les développer.

Lui apprendre que les problèmes se résolvent avec hostilité

On ne peut pas attendre que notre enfant ne réagisse pas de façon hostile si nous les premiers, lorsque surgit une adversité, nous devenons colériques, que nous crions ou que nous parlons de façon agressive.


Nous devons être conscients du fait que les enfants imitent tout des adultes et surtout, de leurs parents, alors nous devons faire attention à notre façon de nous comporter avec eux.


Même si parfois, cela nous fatigue et que l’on pense qu’on en est arrivé à notre limite, en réalité, ce n’est pas le cas, et en aucun cas l’agressivité ne nous permettra de régler quoi que ce soit. Alors, trouvez des solutions à vos problèmes dans le calme, et transmettez cela à vos enfants.

A découvrir aussi