4 clés pour réduire les préoccupations quotidiennes

· 5 octobre 2018

Les préoccupations nous assaillent dès les premières heures de la journée. Et surtout quand nous avons des choses à régler. Le rythme accéléré de la vie nous empêche souvent de savourer ces moments de calme qui nous permettent de réfléchir plus posément et avec un autre point de vue. Or, pour réduire les préoccupations quotidiennes, il est nécessaire de changer notre façon de penser.

Il est important de cesser de croire que les préoccupations ont un but positif. Ce n’est pas toujours le cas. En fait, quand nous nous préoccupons, nous perdons une partie de notre temps à penser. Une fois que nous nous rendrons compte que se préoccuper est un piège mental, nous pourrons désactiver petit à petit les pensées négatives pour récupérer le contrôle de notre esprit.

Cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas de préoccupations positives qui nous stimulent et nous motivent à agir. Le problème apparaît quand ces dernières deviennent récurrentes et incontrôlables. Dans ce cas, elles nous paralysent. Par ailleurs, les préoccupations peuvent aussi affecter de façon négative notre santé émotionnelle et physique.

Nous allons maintenant vous proposer quelques clés pour réduire les préoccupations quotidiennes.

Méditer

La méditation est idéale pour réduire les préoccupations quotidiennes car elle nous aide à déconnecter du bruit interne et externe. Elle nous permet aussi de changer de point de vue. Le fait de focaliser notre attention sur le présent nous aide à interrompre le cycle interminable de préoccupations liées au passé et au futur.

méditer pour lutter contre les préoccupations quotidiennes

La méditation est également une façon d’observer comment notre esprit fonctionne. Elle nous permet de comprendre nos schémas de pensées rigides et négatives. Pour la pratiquer, vous avez seulement besoin de chercher un endroit tranquille où vous vous sentez à l’aise. Ensuite, concentrez toute votre attention sur votre respiration.

Selon certaines études, pratiquer la méditation nous aide à réduire les préoccupations quotidiennes, nos niveaux de stress et notre anxiété.

Planifier des moments de préoccupation

Il peut parfois être utile de réserver quelques minutes par jour à la préoccupation. Planifier le moment de la journée au cours duquel vous pourrez vous préoccuper est un exercice très puissant. Clea vous aidera à mieux gérer ces croyances que vous ruminez constamment.

Réserver un moment pour vos préoccupations vous permettra par ailleurs d’économiser du temps et de mettre vos problèmes de côté jusqu’à ce « rendez-vous ».

Faire du sport

L’exercice aide à se relaxer. Il favorise le sommeil, sert de distraction, augmente l’estime de soi et nous fait nous sentir mieux.

En outre, les bénéfices sont plus évidents quand on le pratique régulièrement. Les personnes qui font du sport ressentiront moins d’anxiété que celles qui ne suivent aucun type d’entraînement physique.

Les chercheurs ont confirmé que l’exercice physique réduisait l’anxiété, améliorait le bien-être émotionnel et augmentait l’énergie. Ils considèrent même que la pratique d’un sport joue un rôle important dans le traitement des personnes qui souffrent de dépression.

Parler de vos préoccupations

Une autre clé pour réduire les préoccupations quotidiennes est d’en parler à des personnes de confiance, celles qui savent écouter sans juger ou critiquer et qui sont capables d’être attentives à ce que vous dites, sans être distraites.

dialoguer pour limiter les préoccupations quotidiennes

Lorsque les préoccupations commencent à tourner en spirale et que celle-ci devient de plus en plus grande, essayez d’en parler à ces personnes. Elles vous aideront probablement à réduire vos peurs. A considérer ce qui vous arrive avec un autre point de vue. Ou elles vous soulageront juste en vous écoutant. Grâce à elles, vos préoccupations perdront peu à peu de leur pouvoir dans votre esprit.

Rester dans un état de préoccupation ne fait qu’alimenter le cercle vicieux de la peur et de l’anxiétéIl est donc recommandé d’en parler à voix haute. Par ailleurs, quand nous nous retrouvons au milieu d’un océan de préoccupations, il est beaucoup plus difficile de trouver des moments de calme. En fait, la majorité du temps, ce qui nous préoccupe n’arrive même pas ou, du moins, pas comme nous l’imaginions.

Comme nous le voyons, il est crucial de suivre des stratégies qui nous permettent de changer notre point de vue. En faisant cela, nous observerons ce qui nous arrive à travers un autre regard. Cela nous permettra de nous tranquilliser, de chercher des alternatives et de mettre en place des solutions.

« La catastrophe qui vous préoccupe tellement est souvent moins horrible dans la réalité que dans votre imagination ».

-Wayne W. Dyer-