3 stratégies stoïciennes pour être plus heureux

· 18 avril 2019
La pensée stoïcienne avait pour but de trouver le bonheur par le courage de donner le meilleur de soi-même dans toutes les situations adverses.

Nous avons découvert que nous pouvons améliorer notre façon de travailler sur le plan mental ; c’est donc, pour beaucoup, un objectif qui fait maintenant partie de leur programme. Pour cela, nous disposons de chemins et d’outils qui peuvent nous aider dans ce sens. En suivant cette ligne, nous allons vous proposer une série de stratégies stoïciennes pour être plus heureux. Qu’en dites-vous ?

Il est curieux de voir comment, malgré les siècles qui se sont écoulés, ce courant dont l’origine remonte à la Grèce antique est toujours aussi en prise avec la réalité. La pleine conscience en est un exemple très clair. Aujourd’hui, cette thérapie est présentée comme s’il s’agissait d’une invention moderne, bien qu’elle soit apparue il y a plusieurs dizaines de siècles dans les cultures asiatiques. C’est la même chose avec le stoïcisme.

Qui étaient les stoïciens ?

Avant d’exposer les stratégies stoïciennes pour être plus heureux, vous vous demandez peut-être ce qu’est le stoïcisme. Il est logique, en effet, de savoir ce qu’était ce mouvement et pourquoi il est encore valable aujourd’hui.

Le stoïcisme était l’école philosophique fondée en 301 av. J.-C. par Zénon de Kition. Il y a 2300 ans, ce philosophe grec est devenu le précurseur d’un courant de pensée très présent dans la culture gréco-romaine. Selon les thèses des stoïciens, leur mode de vie repose sur une doctrine philosophique axée sur le contrôle et la maîtrise de soi. Ainsi, la passion, comme incitation à l’abandon des désirs, serait l’un des principaux ennemis de notre bonheur.

Pour accomplir leur doctrine, les stoïciens ont utilisé deux outils de base, la raison et le courage inhérents au caractère personnel. C’est ainsi qu’ils atteignirent ou tentèrent d’atteindre la sagesse et le bonheur. En cours de route, ils ont renoncé à tout bien personnel.

Des stratégies stoïciennes pour être plus heureux

Maintenant, vous devez être conscient que, si vous voulez mettre en œuvre l’une de ces stratégies stoïciennes pour être plus heureux, vous allez rejoindre un courant philosophique qui a eu de grands penseurs dans ses rangs. Des personnages comme Cicéron, Sénèque ou Marc Aurèle comptent parmi les plus célèbres stoïciens.

Nous nous sommes concentrés sur les théories de l’entraîneur Alberto Blázquez pour vous faire connaître ces stratégies qu’utilisaient autrefois les stoïciens pour chercher le bonheur. Prenez note.

Il n’y a pas d’obstacles, seulement des chemins

La première stratégie qui, a priori, peut paraître complexe, est en fait très simple. Lorsque vous rencontrez un obstacle, transformez-le en une occasion d’apprendre, de vous développer, de gagner en force et de l’utiliser comme support pour continuer à grandir.

Donc, s’il se passe quelque chose que vous considérez comme un obstacle, évitez la spirale des pensées toxiques. En d’autres termes, essayez de ne pas perdre la gouvernance de votre monde intérieur. Vous ne pouvez peut-être pas contrôler ce qui se passe à l’extérieur, mais vous pouvez contrôler ce qui se passe à l’intérieur de vous.

Le retour à l’équilibre en tant que défi

Selon les experts, il s’agit d’une stratégie largement utilisée par Marc Aurèle. Mais en quoi consiste-t-elle ? Chaque fois qu’une situation menace ou rompt notre équilibre, l’un de nos objectifs les plus immédiats sera de le protéger ou de le retrouver.

Comment revenir à l’équilibre ? C’est simple, faites-en un défi. De cette façon, notre cerveau profite de cette disposition compétitive avec nous-mêmes pour atteindre un objectif. Pour cette raison, une fois atteints, les mécanismes de récompense sont activés. Une fois cette étape franchie, nous allons enregistrer cette quête du retour à l’équilibre et en faire un objectif, que nous poursuivrons inconsciemment pour ressentir à nouveau cette sensation de bien-être.

stratégies stoïciennes pour le bonheur

Rechercher un référent

Cette stratégie stoïcien ne vient pas seulement de cette ligne de pensée, mais aussi de nombreux professionnels ou experts de la PNL comme Anthony Robbins l’utilisent. Quand on se sent déstabilisé, il faut chercher un référent et essayer de l’imiter.

En d’autres termes, disons que nous nous sommes égarés et que nous ne nous portons pas bien. A ce moment-là, on peut se demander : que ferait cette personne que j’admire dans cette situation ? Ou encore : que ferait la meilleure version de moi maintenant ?

Une fois que vous avez lancé cette ligne de pensée, le reste est simple. Vous n’avez qu’à commencer à agir dans cette direction pour canaliser la réalité dans la version désirée qui vous mènera à l’état de bonheur que vous souhaitez.

Tels étaient les stoïciens. Des personnes d’une grande sagesse qui se sont concentrées sur la recherche constante de la meilleure version d’elles-mêmes pour être heureuses et trouver l’équilibre. Si vous sentez que votre vie est déstabilisante, vous pouvez essayer ces stratégies stoïciennes pour être plus heureux et réorienter la situation. Comme vous pouvez le voir, elles sont vraiment à portée de main. Vous devez simplement donner le meilleur de vous-même, le reste viendra ensuite petit à petit.