3 raisons pour lesquelles être sincère améliore la santé

9 novembre 2016 dans Emotions 253 Partagés

Être sincère est l’une des attitudes qui sont très valorisées socialement. Depuis tout petits, on nous apprend à éviter les mensonges, mais on nous apprend également à mentir.

Nous apprenons que certains mensonges peuvent nous apporter des bienfaits intéressants et surtout que nous sommes rarement découverts. Alors, ils représentent une bonne option.

Être sincère, ce n’est pas commettre des “sincéricides”, c’est-à-dire ne dire que des vérités sans aucun filtre.

Dans ce cas, l’intention n’est pas vraiment de dire la vérité, mais plutôt de l’utiliser pour en faire un acte agressif, de vanité ou simplement qui sert à faire sortir la colère, justifiée par ce prétexte de vérité.

Cependant, en général, la sincérité n’est pas uniquement une grande qualité, c’est aussi quelque chose qui nous apporte des bienfaits.

Nos relations avec les autres s’améliorent considérablement dès lors que nous sommes sincères. Nous recevons également de la sincérité en échange et nous empêchons les malentendus.

Mais en plus, être sincère est aussi quelque chose qui impacte positivement notre santé. Nous allons vous donner trois exemples dans cet article.

Être sincère augmente votre auto-estime

Une étude menée par le psychologue Robert S. Feldman, à l’Université du Massachusetts, a montré que les gens mentaient environ toutes les 10 minutes de conversation.

Il a également conclu que la principale raison pour laquelle les gens mentent, c’est qu’ils veulent sembler plus sympathiques et/ou compétents que ce qu’ils sont réellement. En d’autres termes, pour éveiller chez les autres la reconnaissance ou l’admiration.

bouche

Partant de cette base, d’autres experts ont indiqué que ce type de mensonges ont pour rôle de dissimuler la réalité de certaines personnes.

La raison de cela, c’est qu’elles perçoivent leur vie et leur manière d’être comme étant peu intéressante et peu digne d’être prise en compte par les autres.

Ce qui est curieux, c’est que l’authenticité est l’un des traits de la personnalité les plus valorisés et les plus admirés.

Cela signifie que plus une personne est sincère, lorsqu’elle parle d’elle-même, plus elle a de possibilités d’éveiller la sympathie et l’admiration chez les autres. L’effet final est que tout cela contribue à augmenter l’auto-estime et alimente positivement le cycle : plus de sincérité, plus d’acceptation et augmentation de l’auto-estime.

Être sincère réduire l’anxiété

Le problème du mensonge, c’est qu’il nous met dans l’engrenage d’un cercle vicieux. Si vous dites que vous êtes une star du rock, vous allez devoir inventer des centaines de mensonges pour que cela doit crédible.

Pour quelqu’un qui ment, le pire qui puisse arriver, c’est qu’il soit découvert en flagrant délit de mensonge.

Alors, il ne faut pas seulement bénéficier d’une bonne imagination, mais il faut également passer beaucoup de temps à apporter une cohérence à notre discours, pour ne pas être découvert. Il faut aussi une bonne mémoire, pour ne pas tomber dans les contradictions.

Cela demande donc de fortes dépenses émotionnelles qui, tôt ou tard, s’expriment comme du stress et de l’anxiété.

Il est bon de maintenir les mécanismes d’attention en alerte pour ne pas s’emmêler les pinceaux et augmenter le degré de tension.

femme-2

Lorsque vous êtes sincère, vous ne devez jamais porter un poids supplémentaire sur vos épaules.

Vous ne devez pas passer votre vie à construire des explications, ni utiliser votre temps pour décorer votre version de la réalité avec des détails qui la rendrait crédible.

Cela vous permet d’être plus détendu et d’agir avec un plus grand naturel, ce qui vous évite d”énormes dépenses d’énergie émotionnelle dont vous avez besoin pour des choses plus importantes.

Une étude sur la sincérité et la santé

La docteure Anita E. Kelly, professeure de psychologie de l’Université de Notre Dame et directrice de la Fondation Templeton, a réalisé une étude pour connaître les effets de la sincérité sur la santé.

Pour cela, elle a rassemblé 72 volontaires et les a divisés en deux groupes. À l’un, elle a donné pour consigne d’être complètement sincère dans toutes leurs conversations : à l’autre, elle n’a pas donné d’indications.

À ceux qui devaient être sincères, elle leur a spécifié qu’ils ne pouvaient pas mentir, même sur des sujets qui ne semblaient en apparence pas importants du tout. Cet exercice devait durer cinq semaines.

Pendant le temps de l’étude, les volontaires des deux groupes ont été soumis à un suivi de santé et à un détecteur de mensonges.

Une fois l’expérience terminée, une claire différence d’état de santé a été vue entre ceux qui étaient sincères et ceux qui mentaient. 

Les premiers souffraient moins de maux de tête, de douleurs de gorge, de nausées, et les seconds continuaient à en souffrir comme avant.

homme-avec-une-boule-de-cristal-dans-la-main

Les résultats ont tellement convaincu la chercheuse qu’elle a décidé d’être complètement sincère durant l’hiver suivant.

Elle a remarqué qu’elle avait besoin de moins dormir pour ressentir un repos satisfaisant et que les rhumes, qui l’assaillaient systématiquement pendant les périodes de froid, ont tout simplement disparu.

A découvrir aussi